BREAKING NEWS

[5]

Italie - Cefalu et sa cathédrale

Lovée au pied d'un promontoire rocheux sur la côte nord de la Sicile, la petite ville de Cefalu attire beaucoup de visiteurs venus déambuler dans ses petites ruelles, se reposer sur la belle plage. La cathédrale, très riche historiquement, est classée au patrimoine mondial de l'Unesco. L'ensemble ville plage et forteresse au sommet a vraiment de l'allure et c'est un arrêt hautement recommandé entre Palerme et Milazzo. 

Cefalu Sicile
Coucher de soleil sur Cefalu : les deux tours de la cathédrale s'élèvent au-dessus des toits. A droite, le promontoire rocheux au sommet duquel se trouve une forteresse.

Le nom de Cefalu viendrait des grecs qui la nommèrent Kefaloidon, la "tête", une allusion sans doute à ce promontoire rocheux coiffant la cité. La ville fut grecque donc, Syracusaine ensuite, romaine, byzantine, arabe puis normande !! La plupart des monuments historiques de la ville datent de cette dernière époque, sous le règne de Roger Ier vers 1130. 

Torre Caldura Cefalu
La Torre Caldura, à l'entrée est de la ville, est une ancienne tour défensive du XVIème siècle, placée là pour surveiller la côte. Aujourd'hui en ruines et fermée à la visite, il offre néanmoins une vue saisissante sur cette côte sauvage de la Sicile.
Petit port dominé par le promontoire rocheux.
Autre vue du petit port. 

Le monument emblématique de Cefalu, c'est sa cathédrale, à l'Unesco donc, connue sous le nom de Basilique de la Transfiguration. Une légende raconte que Roger II, après une violente tempête en mer, aurait atterri sur les plages de la ville et aurait décidé d'édifier ce monument. Il y a certainement une volonté bien plus politique, puisque la cathédrale est fortifiée. L'essentiel des constructions remonte au XIIème siècle, comme les mosaïques de l'abside. Le portique à trois arches de la façade, entre les deux tours, est plus tardif, XVème. 

Façade de la cathédrale de Cefalu, massive et fortifiée (notez les créneaux au sommet des tours). 

La façade de l'édifice est encadrée de deux puissantes tours normandes percées de fenêtres à meneaux. Les deux petites pyramides sommitales, de taille différente, sont du XVème : l'une symbolise le pape et le pouvoir de l'Eglise, l'autre la couronne royale. Trois arcs font le lien entre les deux tours, deux en ogive, un rond. 

Nef de la cathédrale en forme de croix latine.

La triple nef est séparée de deux rangées de colonnes antiques en granite (les bases et les chapiteaux sont du IIème siècle de notre ère). 





L'abside est réputée pour ses mosaïques (nous sommes à la même époque que celles de Monreale, près de Palerme), couvrant 600 m2 et réalisées au XIIème siècle (voir détail du Christ en-dessous). Comme souvent, la figure dominante est celle du Christ Pantocrator levant la main droite en signe de bénédiction, avec deux doigts levés pour rappeler les deux natures du Christ, divine et humaine. De sa main gauche, il montre deux pages de l'Evangile dont le texte débute par "je suis la lumière du monde". Sous le Christ, la Vierge en prière est accompagnée de quatre archanges. Le tout sur un fond doré. 


Détail des mosaïques de l'abside. 

Eglise Santo Stefano Protomartire


[full_width]

Italie - Cefalu et sa cathédrale Italie - Cefalu et sa cathédrale Reviewed by RENOULT on 04 mars Rating: 5

Aucun commentaire: