BREAKING NEWS

[5]

Etats-Unis - Parc national des Arches


Ah ! le parc national des Arches... depuis le temps que ce nom nous faisait rêver. Plus grande concentration d'arches naturelles au monde, avec plus de 2000 répertoriées, dans des paysages à couper le souffle, ce parc, pourtant un des plus petits du Grand Ouest américain, en est également un de ses symboles. Joyau du sud Utah, longeant la rivière Colorado, Arches propose au visiteur un concentré de merveilles absolument hors norme. L'érosion du grès poussée à son paroxysme offre ici un spectacle permanent sur ce plateau désertique d'une moyenne de 1500 mètres d'altitude. Bienvenue dans un royaume géologique qui n'a pas fini de vous surprendre !

Arches National Park
Incroyables couleurs de fin de journée sur le parc, quand la chaleur estivale devient moins prégnante. L'ocre des falaises de grès, le ciel bleu, la végétation au vert tendre, le sable... tout concourt à offrir des paysages inoubliables.


On ne peut commencer une visite dans ce petit parc de 350 km² sans essayer de comprendre pourquoi l'on trouve ici, dans un mouchoir de poche, la plus grand concentration d'arches au monde. C'est encore une fois du côté de la géologie toujours spectaculaire de l'ouest américain qu'il va falloir se tourner. 
Au Carbonifère, il y a 300 millions d'années (cela ne nous rajeunit pas), une vaste mer peu profonde occupe tout ce plateau du Colorado (qui n'était donc pas un plateau). Tandis que les ancêtres des montagnes Rocheuses s'élèvent, le bassin, lui, s'affaisse et les immenses quantités de sel piégées forment des évaporites (ce sont les gypses en particulier). Il y a donc formation d'une couche extraordinairement épaisse par endroits (1,5 km !) de roches salines. Par le jeu des érosions de montagnes environnantes, une nouvelle couche de dépôts se dépose sur cette roche saline. Cette dernière couche a elle aussi pu faire jusqu'à 1,5 km, et s'est largement oxydée d'où la couleur rouge orangée.

Arches, le domaine du grès rouge, une couleur due aux oxydes de fer.
Arches, le domaine du grès rouge, une couleur due aux oxydes de fer. 

Il y a 50 millions d'années, au jurassique, l'orogenèse des Rocheuses se poursuit, le plateau du Colorado se crée, soulevant cette couche de grès, la plupart du temps horizontalement. Quant à la couche du dessous (la saline pour ceux qui suivent ;-)), elle se déforme et entraîne de gros effondrements rocheux qui seront à l'origine de la création des fameuses arches. 
Le décor est planté, les failles sont là... Qui doit désormais entrer en piste ? L'eau bien entendu, principal agent d'érosion, le responsable de l'immense majorité des grands paysages de notre bonne vieille Terre... L'eau, mais aussi les grosses différences de températures qui vont faire sauter le ciment de grès en dégradant certaines zones plus friables et fragiles. La couche la plus dure qui pour l'instant résiste encore date du Jurassique moyen.

Sous l'arche double : l'érosion poursuit son oeuvre et à terme, les arches vont s'effondrer, laissant un paysage de pics
Sous l'arche double : l'érosion poursuit son oeuvre et à terme, les arches vont s'effondrer, laissant un paysage de pics.

Rien de tel qu'un petit schéma pour mieux comprendre. 1 - des fissures se créent dans le paysage de grès, et deviennent de plus en plus profondes. 2 - Les parties les plus exposées et tendres sont emmenées au loin par le jeu de l'érosion, d'étroits murs de grès parallèles se forment. 3 - L'alternance gel/dégel joue aussi son rôle, altérant la roche, arrivant parfois à couper en deux ces murs de roches. 4 - Les petits trous créés par les zones de fragilité s'élargissent en fenêtres. Arrivées à un mètre de diamètre, on parle d'arches. Il y en a donc... 2000 dans le parc ! 


Zone de Park Avenue

Quand vous pénétrez dans le parc (il n'y a qu'une entrée à 8 km au nord de Moab), les premières formations géologiques d'envergure que vous croiserez sont situées autour de Park Avenue, avec les Trois Soeurs et le Palais de Justice. Déjà, c'est magnifique ! Surtout Park Avenue, du nom de la célèbre avenue de New York encadrée de hauts gratte-ciel. Vous serez encadrés par de puissantes murailles de grès qui s'élèvent vers le ciel. Spectaculaire ! Pas d'arches dans le secteur, mais des rochers aux formes évocatrices.

Park Avenue, un canyon aux parois incroyables...
Park Avenue, un canyon aux parois incroyables...
Three Gossips Arches
Le rocher des Trois Soeurs : on voit bien qu'au sommet de la formation rocheuse, une couche de grès est moins sujette à l'érosion que les couches inférieures : le "chapeau" se forme, va s'accentuer, jusqu'à tomber un jour de leurs épaules...


Arches National Park
Arches National Park

Balanced Rock

Formation mythique du parc, ce Rocher suspendu... Bon, il tient encore bien, assis sur un socle encore solide. Là encore, la boule plus solide est là car la roche du dessus est plus solide que la couche inférieure. Dans les années 1970, il existait non loin une version plus petite de ce bilboquet, mais la boule s'est effondrée un beau matin, preuve qu'un paysage est loin d'être une image figée pour l'éternité. Et s'écrouler, c'est sans aucun doute ce qui arrivera à ce spectaculaire Balanced Rock.

Balanced Rock Arches
Balanced Rock, jusqu'à quand ?


Zone de la Double Arch


L'arrêt suivant vous donnera l'occasion d'effectuer deux courtes marches à pied pour aller visiter vos premières arches : North Window, South Window, Turret et la magnifique Double Arch. Compter 30 minutes pour chacune des boucles. C'est magnifique ! 
La zone est très visitée car située à 30 minutes en voiture de l'entrée du parc, et en plein centre. La Double Arch est la plus haute, avec ses 34 mètres, et la deuxième plus longue du parc. Quand vous êtes dessous, c'est tout bonnement fascinant !

parade des éléphants Arches
La parade des éléphants, une formation rocheuse peu avant d'arriver dans la zone des Windows.
North et South Window Arches
North et South Window
 Double Arch
Un cow-boy à l'approche de Double Arch, que l'on devine déjà bien. 



Sand Dune Arch


Une beauté bien cachée, dans l'ouest du parc, peu avant d'arriver au Devil's Garden. Il s'agit d'une petite arche en plein coeur d'un étroit canyon entièrement tapissé de sable... On se croirait dans le Sahara. A ne pas manquer !

Sand Dune Arch
Sand Dune Arch

Devil's Garden


Il s'agit de la zone la plus à l'ouest du parc, une des plus belles il faut bien le dire, avec plusieurs possibilités de randos, pour tous niveaux. Nous avons opté pour celle conduisant à la plus grande arche d'Amérique du Nord : Landscape Arch ! Le sentier, un peu moins de 3 km aller retour, se faufile entre des dalles immenses pour déboucher sur ce monument éphémère de grès. Imaginez : 88 mètres d'envergure pour seulement 1,8 mètre d'épaisseur... très très fragile ! Dans les années 1990, de gros blocs se sont effondrés, laissant présager ce qui arrivera bientôt, laissant le titre de Number 1 à une autre arche...D'ailleurs, depuis cette date, il n'est plus possible, pour des raisons évidentes de sécurité, de passer dessous.  Juste pour l'anecdote, cette arche serait la cinquième plus grande au monde, les quatre premières se trouvant en Chine.

Landscape Arch
Landscape Arch, l'arche des records... jusqu'à son effondrement prochain inévitable.



Arches National Park
La beauté des lumières rasantes, zone ouest du parc. 

Fiery Furnace


On enchaîne, toujours sur cette même route, avec le paysage saisissant de Fiery Furnace, à faire le soir si possible avec la belle lumière. C'est un labyrinthe insensé (dans lequel on peut s'aventurer accompagné obligatoirement d'un guide) de pitons de grès, avec force ravins, arches et compagnie... Un dédale géologique !

Fiery Furnace
Fiery Furnace
Fiery Furnace

Delicate Arch


C'est non seulement le symbole du parc, mais aussi l'emblème de l'Etat de l'Utah, présent sur les plaques minéralogiques. Ce n'est pas la plus haute, avec ses 18 mètres, mais une des plus massives, et elle doit sa renommée à sa position au sommet d'une sorte de plateau. Par ailleurs, il faut fournir des efforts pour l'atteindre, avec une rando de difficulté moyenne (5 km aller retour pour quasiment 2 heures).

Delicate Arch
Delicate Arch

Alors bien entendu, n'espérez pas être seuls... et n'espérez pas non plus faire une photo sans personne, c'est de loin le site le plus couru du parc. Y aller de bonne heure en été car il n'y a pas du tout d'ombre lors de la montée assez raide.

Delicate Arch
Delicate Arch

Corona Arch


Puisque nous en sommes dans les arches, plaçons ici cette autre formation somptueuse, qui ne fait pas partie du parc, mais n'en n'est pas très loin, à quelques kilomètres à l'ouest, le long du Colorado. 2 heures aller retour pour cette somptueuse rando qui vous fera découvrir deux arches, dont Corona, une des plus belles de la région. Elle est à mi-chemin entre Arches et le parc tout aussi incroyable de Canyonland.

Corona Arch, une merveille !
Corona Arch, une merveille ! 
Bowtie Arch
Bowtie Arch, encore une autre, peu avant Corona. Quel festival ! 




Bon, vous l'aurez compris, on vient avant tout à Arches pour... ses arches ! 

Mais pas uniquement, car niveau faune, vous aurez aussi peut-être la chance de croiser quelques animaux vivant dans ces hauts plateaux semi-désertiques : des oiseaux, des reptiles, ou des lapins parfaitement adaptés aux conditions climatiques. Tout d'abord, la plupart des animaux sont nocturnes, évitant les chaleurs de la journée, mais aussi la prédation. De nombreux rongeurs, mais aussi des chauves-souris ou des rapaces, sortent la nuit. Pour ceux qui préfèrent la journée, ce sera au crépuscule que l'on aura plus de chance d'en voir : il fait plus frais et suffisamment lumineux pour localiser les sources de nourriture.

Gambelia wislizenii
Gambelia wislizenii - Lézard léopard

Sylvilagus audubonii
Sylvilagus audubonii - Lapin d'Audubon
Amphispiza bilineata
Amphispiza bilineata - Bruant à gorge noire

Les Hommes

La région est occupée depuis très longtemps. Des chasseurs-cueilleurs se sont installés ici il y a 10000 ans, à la fin de la dernière période glaciaire, et ont trouvé des roches de quartz idéales pour la fabrication de leurs outils. Il y a deux mille ans, des hommes ont commencé à cultiver des plantes : ce sont les pueblos ancestraux, vivant du maïs, des haricots ou de la courge. Les villages ressemblaient à ceux retrouvés à Mesa Verde. Malheureusement très peu de traces de ces habitats ont été retrouvés dans la région. Mais ce qui reste, ce sont les dessins ! Ceux que l'on admire aujourd'hui, notamment aux alentours du ranch Wolfe près de Delicate Arch, sont dus aux descendants des pueblos ancestraux, comme les indiens Utes : on le sait car on peut y voir des chevaux, qui ne furent connus des amérindiens qu'après leur introduction sur le continent par les espagnols. On date ces pétroglyphes des alentours de l'an 1600.

Petroglyphes du ranch Wolfe, Arches National Park
Petroglyphes du ranch Wolfe, Arches National Park

Petroglyphes du ranch Wolfe, Arches National Park
Petroglyphes du ranch Wolfe, Arches National Park

[full_width]
Etats-Unis - Parc national des Arches Etats-Unis - Parc national des Arches Reviewed by RENOULT on 19 février Rating: 5

Aucun commentaire: