BREAKING NEWS

[5]

France - le château de Brézé


Parmi la multitude de châteaux de la vallée de la Loire, celui de Brézé, dans le Maine-et-Loire, vous  surprendra ! Ce n'est pas l'édifice par lui-même qui vaut le déplacement : construit au XVIème siècle dans le plus pur style Renaissance, l'extérieur est sympa mais pas renversant, pas plus que les intérieurs, que l'on fait très vite. Mais alors pourquoi venir ? Parce que la particularité de Brézé réside dans... ses souterrains ! Il possède en effet un château sous le château, vaste réseau troglodytique de plusieurs kilomètres qui servit de lieu d'habitation (nous y reviendrons plus bas). Les douves sèches, également, sont spectaculaires, et sont même, avec 18 mètres, les plus profondes d'Europe !

château de Brézé et douves
Vue d'une partie de l'édifice avec les profondes douves, du fond desquelles un vaste réseau creusé dans la roche part dans tous les sens : visiter Brézé, c'est s'enfoncer dans les secrets du sous-sol.

Les douves n'ont jamais contenu d'eau, et pour cause, toutes les galeries auraient été inondées. Elles furent creusées avant le château, ce qui permit d'extraire le matériau nécessaire à l'édification du bâtiment. C'est au XVIème siècle que les douves apparaissent. Elles donnent accès aux souterrains, dont les plus anciens se trouvent directement sous le château.

chateau brézé
Vue du château depuis l'autre coté des douves
Les terres de vignobles appartenaient depuis le XIème siècle aux seigneurs de Brézé, de puissants nobles qui figurent parmi les donateurs pour la construction de la toute proche abbaye de Fontevraud. Les vignes sont toujours cultivées aujourd'hui, et le site accueille de plus en plus de visiteurs, depuis son ouverture en 1998, qui permit de découvrir l'incroyable réseau troglodytique sous l'édifice.


Vignes de 28 hectares devant le château. 
l'entrée
autre vue des douves
la cour intérieure


Pourquoi ce réseau troglodytique ? Il faut revenir loin en arrière, au IXème siècle, lorsque les habitants d'Anjou avaient pour habitude de creuser le tendre tuffeau afin de se créer des abris souterrains en cas d'agression. Au XVème siècle, la forteresse souterraine fut améliorée et agrandie, et on aménagea les pièces troglodytes en dépendances seigneuriales. Tout était sous terre : les pièces à vivre, le pressoir, le fournil mais également les écuries et même une pièce dédiée à la culture des vers à soie.

souterrains chateau de Brézé
en s'enfonçant sous le château.. 
Elevage des vers à soie.
Voici un lieu bien étrange ! (photo ci-dessus). Une ancienne pièce reconvertie en magnanerie, pour y pratiquer l'élevage du ver à soie (la sériciculture). C'était le travail des femmes, les magnanarelles, qui portaient sur elle la journée de petits sac de toile dans lesquels étaient disposés des oeufs de Bombyx afin qu'ils éclosent plus vite. Les vers étaient ensuite élevés dans ces niches que l'on voit, dans lesquelles on plaçait des feuilles de mûrier, leur nourriture exclusive. La chenille va alors multiplier son poids par 10 000 (magnan est un terme occitan signifiant "le mangeur" et on comprend pourquoi...). Il fallait ensuite installer des branches pour que les vers puissent installer leur cocon. Chacun d'entre eux peut contenir 1,5 km de soie ! Le XVème siècle fut, dans la région de Tours, un siècle d'or pour la récolte de cette manne, utilisée pour les tapisseries et les vêtements.

Le plan ci-dessus permet de se rendre compote de l'étendue du réseau souterrain que l'on trouve sous Brézé !

1 - pièce principale du château souterrain
2 - une mangeoire dans l'écurie
3 - fournil
4 - une glacière

1 - Cette pièce principale est connue comme "la roche de Brézé". Son creusement pourrait remonter au XIème siècle ! Nous sommes 9 mètres sous la cour d'honneur, et un puits de lumière central se situait entre d'autres plus petites pièces. Parmi celles-ci, d'immenses silos à grain creusés dans le tuf qui permettaient de nourrir 15 à 20 personne pendant un an, et de faire face à d'éventuelles années de récoltes catastrophiques. 
4 - C'est une fosse de sept mètres entièrement creusée dans la pierre. Les parois devaient être tapissées de paille pour améliorer l'isolation. La glace et la neige étaient récupérées en hiver dans les étangs alentour puis tassées dans ce puits, pouvant contenir 50 tonnes, ce qui permettait de conserver les aliments toute l'année.

dans la salle des pressoirs
Brézé, château entouré de vignes, possède une longue histoire viticole. Son vin est réputé depuis le Moyen-Age. Dans cette pièce, le raisin fut pressé du XVIème siècle jusqu'à la fin du XXème. Le long des pressoirs se trouvaient des rigoles dans lesquelles le jus de raisin coulait vers des cuves de décantation. Ensuite, direction les tonneaux !

la spectaculaire salle des foudres Brézé
la spectaculaire salle des foudres
Le vin récolté chaque année achevait ici sa course, dans d'immenses tonneaux appelés "foudres". Chacun d'eux pouvait contenir 22 hectolitres (2200 litres) ! Le tuffeau a noirci à cause d'un champignon qui prolifère lors de la fermentation du jus. 
--------
Terminons la visite de cet ensemble spectaculaire par l'intérieur du château proprement dit, qui lui ne vous retiendra pas très longtemps. Deux pièces néanmoins valent un coup d'oeil : la chambre de Richelieu et la grande galerie.

chambe Richelieu chateau de brézé
chambre de Richelieu
La pièce la plus belle du château remonte à la période Renaissance, avec sa cheminée du XVIème siècle. Elle tire son nom du célèbre cardinal, pour qui elle fut conçue (la soeur de Richelieu s'est mariée à un Brézé), mais il n'y a jamais dormi.

Grande galerie Brézé
Grande galerie, du XIXème seulement et achevée récemment.

[full_width]
France - le château de Brézé France - le château de Brézé Reviewed by RENOULT on 28 mai Rating: 5

Aucun commentaire: