BREAKING NEWS

[5]

Etats-Unis - le champ de lave de Carrizozo


Au coeur du Nouveau-Mexique, vu du ciel, on ne peut manquer le champ de lave noir de Carrizozo. A quelques kilomètres seulement au nord du fantastique désert de sable blanc de White Sands, la différence de couleur est totale, brutale ! Le volcan responsable de cet épanchement est situé tout au nord, le little Black Peak. C'est une coulée récente, 5200 ans d'âge environ, qui s'est déroulée en deux phases successives. Il est facile d'approcher cette longue strie sombre de 73 kilomètres de longueur, puisque la route traverse sa partie Nord. Mieux, vous pourrez marcher parmi le champ de lave au niveau de la zone de loisirs de Valley of Fires. Bon, la visite n'est pas étourdissante, l'incursion dans le champ sombre rapide, mais quand on passe par là, il ne faut pas hésiter à s'arrêter. Voir ici  pour un autre exemple bien plus spectaculaire de champ de lave dans le pays, le Craters of The Moon, dans l'Idaho.


Carrizozo Valley of Fire
Vue sur la partie Nord du champ de lave de Carrizozo, au niveau du circuit pédestre de Valley of Fire. On voit le sentier pédestre au premier plan. Notez que la végétation au fil du temps, reprend ses droits. 



Vue satellite : en rouge, Valley of Fire

Ce champ de lave est donc parti au nord pour couler vers le sud, en plusieurs coulées successives qui se sont empilées les unes sur les autres. L'épanchement a duré environ 20 à 30 ans, lentement, et au final plus de 4 kilomètres cubes de matériaux ont recouvert 330 kilomètres carrés. La coulée de Carrizozo est une des plus importantes à avoir eu lieu sur Terre durant les 10000 dernières années. On surnomme l'endroit "Malpais" ou "mauvais pas" tant il était difficile, avant la route, de traverser à pied. La surface, en effet, est extrêmement rugueuse, coupante, faite de fractures et du petits tubes de lave. C'est vraiment une zone sauvage du Nouveau-Mexique ! Alors progressivement, la flore a pu s'installer, offrant un contraste saisissant entre le noir de la lave et le vert de la végétation. Et une fois la flore installée, les animaux sont revenus : serpents, oiseaux, et espèces d'invertébrés mélaniques, c'est-à-dire dont la couleur sombre se fond parfaitement bien au substrat, et les rend difficilement repérable. 




Carrizozo
Une végétation typique des milieux désertiques s'installe progressivement sur les blocs de lave. 


En plein coeur du désert du Chihuahua, le petit sentier proposé depuis le bureau d'entrée de la Valley of Fire vous offrira, en une demi-heure de marche environ, la possibilité de vous aventurer au milieu des blocs de lave. Quelques panneaux explicatifs viennent agrémenter la balade. Guettez les serpents que vous aurez peut-être la chance de voir se faufiler entre les blocs. 


Carrizozo lava field
Un champ de lave de moins en moins noir.
Carrizozo lava field
Gros blocs de lave.




Niveau flore, on retrouve donc des espèces appréciant la chaleur et la sécheresse, comme des genévriers, cactus, cholla, yuccas...

La lave est un excellent support pour les plantes, et, contrairement à ce qu'on pourrait penser de prime abord, apporte une diversité bien plus grande. A titre d'exemple, on trouve plus de 120 espèces d'herbes sur la coulée, contre une cinquantaine à l'extérieur... 

Juniperus monosperma
Juniperus monosperma -  arbre le plus fréquent dans le désert de Chihuahua, il ne se trouve que dans quelques états désertiques de l'Ouest américain, affectionnant les lieux secs d'altitude. 


Tyrannus verticalis
Tyrannus verticalis - Tyran de l'Ouest dans son nid. 


Glandularia sp
Glandularia sp.

Hedeoma nana
Hedeoma nana

Descurainia pinnata
Descurainia pinnata

Oxacis pallida
Oxacis pallida

Masticophis taeniatus
Masticophis taeniatus

Hirundo rustica
Hirundo rustica - Hirondelle rustique

Tyrannus verticalis - Tyran de l'Ouest

Chondestes grammacus
Chondestes grammacus - Bruant à joues marron


[full_width]
Etats-Unis - le champ de lave de Carrizozo Etats-Unis - le champ de lave de Carrizozo Reviewed by RENOULT on 27 avril Rating: 5

Aucun commentaire: