BREAKING NEWS

[5]

Afrique du Sud - Golden Gate National Park

Le parc national des Golden Gate Highlands, dans l'Etat Libre, est situé à la bordure nord du Lesotho. S'étendant sur 340 km², il est connu pour ses formations géologiques de falaises ocres découpées, qui surgissent d'un haut plateau herbeux. Sa faune également est intéressante, mais moins spectaculaire que bon nombre d'autres parcs du pays. On l'aura compris, vous viendrez ici surtout pour ces paysages assez austères, avant de poursuivre plus au sud vers l'escarpement du Drakensberg. 


Golden Gate Highlands
Une vue typique du parc, avec ces grandes étendues herbeuses jaunies par le soleil. Le petit lac au premier plan apporte sa touche colorée. 


On surnomme ce parc "Golden Gate" à cause des falaises ocres qui ouvrent de part et d'autre la vallée. Fondé en 1963, puis agrandi à plusieurs reprises, il s'étend donc sur un haut plateau, appuyé sur les montagnes Maluti, qui culminent à 2800 mètres d'altitude. Les hivers y sont rudes, et il n'est pas rare de trouver énormément de neige. Avec un tel relief, la flore est évidemment surtout constituée de graminées et autres herbes, qui ont des périodes de floraison variées. 


Golden gate highlands
De belles falaises ocre surgissent de la prairie. 



Ces falaises sont constituées de différents couches, et sont issues, comme bien souvent en géologie, d'une bien longue histoire. 

- Une première couche, rouge, la plus ancienne, s'est formée il y a 200 millions d'années lorsque toute la zone était humide et marécageuse. Ce sont les rivières qui ont déposé ces sédiments semblables à de la boue. Lorsque les précipitations se sont faites plus rares, la boue a séchée et a fini par devenir roche. 

- étape suivante, 5 millions d'années plus tard, la région s'est totalement asséchée pour devenir un désert. Des dunes de sable se sont formées, puis solidifiées pour donner du grès assez friable.

- étape 3 : l'eau s'infiltrant dans le grès a, au fil des années, calcifié la roche, la rendant plus solide. 

- étape 4 : place aux coulées de lave dans cette histoire tourmentée ! Le basalte a recouvert le grès il y a 183 millions d'années. 



Il ne reste plus, si l'on peut dire, aux rivières qu'à couler et creuser leur chemin dans ces couches variées... Une bagatelle de 180 millions d'années pour arriver jusqu'à nous. 


Brandwag Buttress
Brandwag Buttress est la falaise-symbole du parc. Elle dont le nom signifie "sentinelle" a donné son nom au parc, car elle ressemble à une porte dorée au soleil couchant. 

Alexis au soleil couchant de cette journée d'hiver.



 

 
 

 


Damaliscus pygargus
Damaliscus pygargus - Blesbok. Ces belles antilopes sont des brouteurs territoriaux qui résistent parfaitement aux conditions extrêmes qui peuvent régner dans le parc. On les trouve souvent en groupe, la tête tournée vers le soleil. Les deux sexes portent des cornes. 


Petite sélection d'animaux visibles dans le parc

Corvus albicollis
Corvus albicollis - Corbeau à nuque blanche
Lanius collaris
Lanius collaris - Pie-grièche fiscale
Macronyx capensis
Macronyx capensis - Sentinelle du Cap
Emberiza capensis
Emberiza capensis - Bruant du Cap
Ciconia nigra
Ciconia nigra - Cigogne noire
Equus quagga
Equus quagga - Zèbre des plaines
Anas undulata
Anas undulata - Canard à bec jaune
Onychognathus morio
Onychognathus morio - Rufipenne morio






[full_width]
Afrique du Sud - Golden Gate National Park Afrique du Sud - Golden Gate National Park Reviewed by RENOULT on 09 février Rating: 5

Aucun commentaire: