BREAKING NEWS

[5]

France - Montresor, sur les bords de l'Indrois

 A quelques dizaines de kilomètres au sud-est de Tours, partons découvrir ce petit village classé, sur les bords de la rivière Indrois. L'arrêt à Montresor est vraiment conseillé, tant la boucle superbement aménagée entre ruelles et rivière vous permettra une parenthèse bucolique et historique. Car l'éperon rocheux qui surplombe le paysage a été occupé par un château dès le XIème siècle, avant que le bourg à ses pieds ne se développe.

Montresor Indre
Vue typique du village de Montresor avec son château qui domine la rivière Indrois. Le logis Renaissance est à gauche, les ruines médiévales à droite. 

Le monument le plus important du village est bien entendu son (ou plutôt ses) château(x). Ils sont immanquables et ajoutent beaucoup au charme de l'ensemble. Un éperon rocheux en a accueilli successivement trois, le plus ancien remontant au XIème siècle, lorsqu'il servit de défense aux comtes d'Anjou en Touraine. On compte donc un donjon défensif, puis une plus grande forteresse médiévale, puis, bien plus tard, un logis Renaissance, celui qui domine la rivière de nos jours. 


chateau Montresor
Ruelle du village conduisant à l'ensemble des châteaux. Ici, le châtelet, vestige de l'enceinte médiévale.

Détail de l'entrée du châtelet. 

 
On devine encore bien les murailles défensives de l'enceinte.

 

Autre monument historique d'importance du village, l'église Saint-Jean Baptiste, fondée au XVIème siècle par un seigneur local, Imbert de Batarnay, pour en faire un lieu de sépulture familial. Elle servit de collégiale à plusieurs chanoines, et sa décoration est typiquement Renaissance alors que son architecture est gothique.  

La haute église Saint-Jean Baptiste vue depuis les rives de l'Indrois.
La haute église Saint-Jean Baptiste vue depuis les rives de l'Indrois. 

La nef, unique, comporte un très beau gisant des deux époux Batarnay, et s'achève sur un choeur à deux travées. 

gisant des deux époux Batarnay
Le gisant des deux époux Batarnay, accompagnés au fond par leur fils. 

Nef de l'église Saint-Jean Baptiste

 
Détail d'un médaillon extérieur, décoration du XVIème siècle.

 
 
Façade principale avec son tympan à cinq niches.

 
Détail de la nef et des voûtes.



La promenade se poursuit sur les bords de la rivière ; c'est très sympa, calme, offrant des vues originales sur le village en face. On peut y voir quelques lavoirs, un pont métallique historique, et beaucoup de fleurs en saison. Bravo pour l'entretien de cet endroit, et les nombreux panneaux explicatifs qui parsèment la rive. 

Les halles aux laines, XVIIème siècle, rappellent le rôle important de la laine dans la commune jusqu'au XIXème siècle. Les étoffes étaient stockées dans les combles et vendues en bas. 

 
Le pont des jardiniers fut fabriqué dans les ateliers Eiffel. Il permettait de franchir à pied sec l'Indrois, et tire son nom au fait qu'il était utilisé par les jardiniers du château qui allaient travailler de l'autre côté. 

 


[full_width]
France - Montresor, sur les bords de l'Indrois France - Montresor, sur les bords de l'Indrois Reviewed by RENOULT on 05 octobre Rating: 5

Aucun commentaire: