BREAKING NEWS

[5]

Thailande - Lampang et son immense temple

A une centaine de kilomètres au sud de Chiang Mai se trouve une ville assez calme, qui possède une longue histoire et un temple spectaculaire, vénéré depuis des siècles : Lampang. Celle qui fut longtemps birmane est aujourd'hui un lieu de visite relativement épargné des touristes, avec un climat agréable et de larges avenues sans trop de buildings. Le Wat Phra That Lampang, le plus grand temple de la ville, d'influence clairement birmane, possède de célèbres fresques murales du XIXème siècle.

Wat Phra That Lampang
Entrée monumentale du Wat Phra That, entouré de ses fortifications.  Quand vous avez 'phra' dans un temple, cela veut dire 'relique". Bon, la plupart des temples affirment posséder des reliques. Ici, ce sont des os et des cendres de Bouddha qui, après sa crémation, auraient été recueillis et enfermés dans le chedi principal (le stupa en forme de monticule).

Si le temple est de style birman, c'est que l'histoire de la ville est intimement liée à ce pays voisin. On fait remonter les origines de la cité au VIème siècle, mais c'est plus tard, sous la dynastie Lanna, qu'elle connut son apogée durant les siècles de calme et de prospérité impulsés par le Roi Lan Na. Là où les choses vont se gâter, c'est ensuite, dès la fin du XVIII ème siècle, lors de la guerre contre les birmans. Il faudra qu'un tireur d'élite de Lampang n'assassine un haut dignitaire birman pour que ces derniers ne quittent pas la ville.

Parlons un peu plus de ce temple immense. Il n'est pas construit exactement dans la ville, mais à 20 kilomètres à l'ouest, sur une petite colline entourée de fortifications remontant tout de même au VIIIème siècle. Pour pénétrer dans l'enceinte du XVème siècle, il faut emprunter ce bel escalier flanqué de deux nagas, des serpents-gardiens (on les voit bien sur la photo au-dessus). 

Lampang
Les belles décorations au sommet des escaliers.

Dans l'immense cour, vous découvrirez de nombreux bâtiments de style varié, avec un grand chedi de 45 mètres de hauteur dont la flèche est recouverte de feuilles d'or. Mais, surtout, c'est l'occasion d'admirer le plus vieux temple en bois Lanna de la région, et son magnifique plafond retenu par des piliers en teck.



Entrée d'un des halls principaux, richement décoré : le Wihan Luang.
Bouddha trône en majesté.

Wihan Nam Taem Lampang
Le Wihan Nam Taem possède les peintures murales les plus anciennes du pays (XVIème siècle). Elles sont malheureusement en très mauvais état. 






Voici à droite le grand stupa du temple. Il est du plus pur style birman avec son Hti, l'ombrelle stylisée symbole de pouvoir que l'on retrouve au sommet de bon nombre de stupas (il y en a une autre à gauche au premier plan). Le stupa est une structure que l'on retrouve dans tous les pays bouddhistes, même si son nom change : chorten au Tibet, ou chedi en Thaïlande. Il possède souvent une relique, mais pas toujours. La forme générale est celle d'un bol à offrandes retourné, posé sur des marches symbolisant la robe repliée des moines. Au sommet le mât, parfois couvert d'or, s'élève vers le ciel.







Wihan Luang Lampang
Intérieur du Wihan Luang, remontant au XVème siècle.  Son toit en bois à trois niveaux est le plus ancien du pays. D'immenses piliers en teck le soutiennent et tout autour, des peintures murales du XIXème siècle relatent des épisodes des vies antérieures du Bouddha. 

Détails des scènes peintes. 
[full_width]
Thailande - Lampang et son immense temple Thailande - Lampang et son immense temple Reviewed by RENOULT on 10 octobre Rating: 5

Aucun commentaire: