BREAKING NEWS

[5]

Corse - Filitosa et ses menhirs

Filitosa, dans la vallée du Taravo, est un des sites archéologiques les plus célèbres de Corse. Découvert en 1946 seulement, le site fut fouillé grâce à l'impulsion de Roger Grosjean dans les années 1950. Des menhirs représentant des personnages armés, ainsi que des restes de poteries, furent exhumés. On estime qu'ils remontent au troisième millénaire avant notre ère.

Filitosa
Vue d'une partie du site de Filitosa depuis l'oppidum, c'est-à-dire la butte aménagée défensivement, qui domine le plateau.

Filitosa V
Non loin de l'entrée fut relevée la seconde plus volumineuse stèle de Corse, Filitosa V : trois mètres de hauteur pour un de large et deux tonnes ! Cette statue-menhir possède deux armes du côté face (une épée et un poignard dans son fourreau).
Sur le côté dos de la même statue-menhir Filitosa V, on perçoit des détails anatomiques et vestimentaires.


Enceinte cyclopéenne de 130 mètres de longueur.
Tumulus de l'époque torréenne dont il ne reste que la rampe d'accès.
Gros blocs près du tumulus.


En continuant vers le centre du site, on parvient au monument principal, l'oppidum, la tour du village, d'où l'on dominait le reste du paysage. De nombreuses statues ont été retrouvées et remontées le plus près possible de leur emplacement d'origine. Elles indiquent que le monument était un lieu de culte : des traces de feux rituels ou funéraires ont été retrouvés à l'intérieur de la cella, le coeur de l'édifice torréen.

statue menhir Filitosa
Vue d'ensemble du monument principal.
Détail d'une des têtes ornant le monument principal.
Autre tête laissant apparaître un nez proéminent et un casque. L'épée est également bien visible.


La plupart du temps anthropomorphes, ces menhirs soulèvent encore beaucoup de questions : qui les a érigés ? dans quel but ? sont-ils des symboles phalliques, des monuments funéraires ? Pour l'archéologue Roger Grosjean qui les a étudiées, ces statues représenteraient des chefs ennemis torréens, venus de la mer 1700 ans avant JC, morts au combat. L'idée est alors d'immortaliser dans la pierre la force des soldats ennemis afin qu'elle ne puisse plus se matérialiser. Ces Torréens arriveront à s'emparer de Filitosa, détruisant les menhirs qui serviront à la réalisation de leurs monuments de culte. Il existe d'autres interprétations : les soldats sont peut-être tout simplement de valeureux chevaliers corses protégeant la population. 

Monument Ouest qui surplombe la vallée du Taravo. Le complexe monumental est entouré d'un mur circulaire de trois à quatre mètres de hauteur. L'entrée que l'on voit ici débouche sur une chambre séparée par un mur. La position défensive de l'édifice est évidente.

Filitosa
En descendant de l'éperon rocheux, on arrive à une belle prairie plate qui possède là encore de jolies surprises, comme ces cinq statues-menhirs qui furent les premières découvertes sur le site, face contre terre, et furent donc relevées face à la colline.


Les menhirs regardent le promontoire rocheux qui constitue le coeur du site.
détail d'un des menhirs

[full_width]
Corse - Filitosa et ses menhirs Corse - Filitosa et ses menhirs Reviewed by RENOULT on 09 octobre Rating: 5

Aucun commentaire: