BREAKING NEWS

[5]

Maroc - la vallée de Telouet



Lorsque vous visiter, comme la plupart des gens, le somptueux ksar d'Aït Ben Haddou et que vous désirez vous rendre sur Marrakech, vous avez deux possibilités : reprendre la nationale principale, la 9, pour filer plein nord sur le col de Tizi N' Tichka, passage obligé, ou bien, et c'est l'objet de cette page, vous pouvez filer plein nord en remontant la vallée de Telouet, par des paysages absolument splendides ! Pour tout dire, c'est la plus belle route que ayons faite dans le grand sud marocain. En revanche il vous faudra du temps, non pas que les kilomètres soient plus nombreux (ce serait même plutôt l'inverse) mais bien parce que vous allez vous arrêter à chaque instant pour prendre en photo ces couleurs insensées de la montagne, ces villages se fondant au décor... Un pur régal...

la vallée de Telouet
Paysage de la vallée de Telouet : vous longez la rivière, qui se reconnait car elle laisse derrière elle un long serpent verdoyant qui ondule au gré des courbes, royaume du palmier ; les petits villages dont seul le blanc du minaret laisse deviner leur existence, car les autres maisons se fondent littéralement dans l'ocre de la montagne, le bleu pur du ciel et parfois, au loin, le blanc des neiges hivernales... Magnifique ! 

La rivière que l'on remonte au fil des virages, c'est l'Asif Anila. Cela fait relativement peu de temps que cette route est goudronnée, remplaçant la piste des anciens chemins muletiers. 15 000 personnes vivent dans la succession de villages que l'on croise, tous plus beaux les uns que les autres, des modèles d'intégration dans le paysage. Ils sont resserrés au pied de leurs douars. 

Une magnifique kasbah en cours de route.
Imaginons un lieu vivant depuis la nuit des temps au rythme langoureux des caravanes de dromadaires... Cette vallée est utilisée depuis des temps immémoriaux par ces nomades marchands, reliant le Sahara à la capitale impériale Marrakech. La marchandise reine : le sel, dont les mines sont nombreuses. Les habitants ont tiré leur richesse des taxes imposées aux marchands afin d'emprunter la vallée. Aujourd'hui la modernité a rattrapé le temps suspendu et le ruban de goudron permet de parcourir les lieux en 1h30 au lieu de 5 heures en 4x4 il y a de cela quelques années seulement. Les habitants ne peuvent être blâmés d'être moins enclavés (la route s'est d'ailleurs construite suite à une pétition de leur part). Cela permet au visiteur lambda de s'en mettre plein les mirettes le long de cette incroyable portion de paysages...

Alors voici une sélection de ces paysages sans cesse changeants, pour une route ô combien plus intéressante que la nationale.






Au fil de votre parcours, vous pourrez sans peine surprendre une faune discrète mais bien présente, souvent bien camouflée dans son environnement. Des oiseaux notamment, au sol parmi les pierres, ou perchés sur des poteaux en bord de route. Ouvrez l'oeil ! 


Atlantoxerus getulus - Ecureuil de Barbarie
Atlantoxerus getulus - Ecureuil de Barbarie
Ammomanes deserti - Ammomane du désert
Ammomanes deserti - Ammomane du désert
Oenanthe leucura - Traquet rieur
Oenanthe leucura - Traquet rieur
Linaria cannabina - Linotte mélodieuse
Linaria cannabina - Linotte mélodieuse

[full_width]
Maroc - la vallée de Telouet Maroc - la vallée de Telouet Reviewed by RENOULT on 12 février Rating: 5

Aucun commentaire: