BREAKING NEWS

[5]

France - Giverny et Auvers, sur le chemin des peintres


Giverny et Auvers-sur-Oise sont deux étapes mythiques de deux peintres qui ne le sont pas moins : Claude Monet et Vincent Van Gogh. Ces deux lieux ont constitué pour eux une source d'inspiration inépuisable, surtout pour les jardins de Monet, qu'il a observés durant plus de 40 années, jusqu'à sa mort en 1926. Au printemps, c'est tout bonnement magnifique, avec toutes ces couleurs, ces jeux de lumière sur l'étang et son pont japonais. Au fil des heures, tout change et l'on comprend pourquoi Monet a passé autant de temps à vouloir saisir sur ses toiles les nuances infinies des nymphéas et les ciels multicolores. La visite inclut également celle de sa maison, avec son atelier.

Jeux de lumières sur le plan d'eau de Monet
Jeux de lumières sur le plan d'eau de Monet : une source d'inspiration constante pour l'oeil aiguisé du peintre.

le Jardin d'eau

C'est un peu pour ce jardin que l'on vient à Giverny, il faut le dire ! Qui n'a pas rêvé un jour de voir où Monet puisait son inspiration de ses fameux nymphéas, qu'il a peints par centaines ? Partout à travers le monde, en commençant par l'Orangerie à Paris, dont une immense salle leur est consacrée, les musées exposent des oeuvres du peintre mettant en scène ces plantes aquatiques.  Et c'est ici, à Giverny, sur ce terrain acquis en 1893, que Monet recherche les infinies variations de lumière sur ses toiles. Il fait détourner un petit bras de l'Epte, le Ru, afin de créer un bassin qui deviendra le "Jardin d'eau". Au fond, il fait installer un pont japonais (Japon et Chine ont le vent en poupe à cette époque) qu'il peint en vert, pour rompre avec le rouge traditionnel. Afin de poursuivre la piste asiatique, il fait planter à proximité des bambous, des ginkgos ou des lis. Lui qui aimait tant l'eau mais également les plantes ajoute les fameux nymphéas. Et voilà une source inépuisable d'inspiration ! Il y passait des heures chaque jour, demandant à son jardinier employé à temps plein d'en ôter la moindre feuille morte afin qu'il reste immaculé.

Arbres, plantes, pont japonais... et bien entendu l'eau, voilà le cocktail qui occupera Monet durant de nombreuses années. A force de peindre les nymphéas en captant les moindres variations de lumière et de couleurs, le peintre réussira à pousser sa peinture aux limites de l'art abstrait.
Arbres, plantes, pont japonais... et bien entendu l'eau, voilà le cocktail qui occupera Monet durant de nombreuses années. A force de peindre les nymphéas en captant les moindres variations de lumière et de couleurs, le peintre réussira à pousser sa peinture aux limites de l'art abstrait.

Le toit que l'on aperçoit, noyé dans la végétation, est celui de la maison de Monet, au-delà de la voie de chemin de fer. Un petit tunnel permettait d'accéder au plan d'eau. Durant notre visite de deux heures, nous sommes passés par toutes les couleurs de ciel, et on se dit que le peintre devait trouver là une joie immense en tentant de saisir sur ses toiles les caprices météorologiques !
Le toit que l'on aperçoit, noyé dans la végétation, est celui de la maison de Monet, au-delà de la voie de chemin de fer. Un petit tunnel permettait d'accéder au plan d'eau. Durant notre visite de deux heures, nous sommes passés par toutes les couleurs de ciel, et on se dit que le peintre devait trouver là une joie immense en tentant de saisir sur ses toiles les caprices météorologiques !



le clos Normand

Dès son arrivée à Giverny, Monet possède, devant la longue maison, un terrain d'un hectare composé d'une pommeraie et d'un potager (il aménagera le jardin d'eau plus tard, en achetant le terrain situé au-delà du chemin de fer). Il réaménage l'ensemble, fait placer des arceaux, toujours présents aujourd'hui, dans l'allée centrale, après avoir fait couper les cyprès, et remplace les pommiers par des cerisiers et des abricotiers du Japon. Des milliers de fleurs sont plantées au sol, créant un patchwork multicolore. Lui qui a toujours été passionné de jardinage possède désormais sous ses yeux un modèle d'inspiration, et des effets de perspective intéressants, notamment au niveau de l'allée, avec la maison en arrière-plan. Vu de haut, le jardin avec ses parterres bien géométriques peut faire penser à la palette de couleurs qu'il a dans la main...

L'allée centrale devant la maison que l'on aperçoit au fond.
L'allée centrale devant la maison que l'on aperçoit au fond.

La maison est noyée dans les parterres de fleurs.
La maison est noyée dans les parterres de fleurs.

"le Clos Normand est un tableau exécuté à même la nature" Monet
Fou de fleurs, Monet avoue : "Tout mon argent passe dans mon jardin". Avec des amis Clémenceau ou Caillebotte, il parle jardinage, échange des bulbes, reste à l’affût de variétés rares qu'il fait venir à grand frais.


jardins Giverny Monet
jardins Giverny Monet
jardins Giverny Monet

la maison

La visite de la maison de Monet permet de s'immiscer l'espace d'un instant dans la vie intime du peintre, qu'il faut imaginer dans cette vaste demeure entouré de ses huit enfants. Les différentes pièces sur les deux niveaux sont parfaitement reconstituées, colorées, et ajoutent un plus indéniable à la découverte des jardins.

Façade avant de la maison donnant sur le clos Normand.
Façade avant de la maison donnant sur le clos Normand. 

Il a vécu ici durant 43 ans, de 1883 à 1926. C'est lui qui agrandit le bâtiment d'origine en cette longère de 40 mètres. Il transforme la grange attenante en son premier atelier, qui lui permet d'entreposer ses toiles surtout, lui qui préfère peindre en extérieur. C'est lui aussi qui fait rajouter le premier étage pour s'aménager une grande chambre. Il choisit la couleur rose de la façade, et, contrairement à l'usage qui est au gris, fait peindre les huisseries en vert.

Voici l'atelier du peintre, devenu par la suite un salon-fumoir.
Voici l'atelier du peintre, devenu par la suite un salon-fumoir. Les reproductions au mur évoquent l'état de la pièce du vivant de l'artiste, lui qui aimait conserver une toile de chaque grande étape de son aventure artistique. Tous les objets choisis par Monet sont restés en place depuis sa mort. 

chambre de Monet
La chambre de Monet, occupée jusqu'à sa mort le 5 décembre 1926. Il exposait dans sa chambre des toiles de ses amis Sisley, Cézanne, Pissarro, Renoir... 

salle à manger Monet Giverny
La salle à manger, la plus grande de la maison, la plus colorée aussi, avec ces deux tons de jaune, ce qui ne se faisait pas à l'époque, où l'on préférait rester dans des coloris sombres. Ce jaune fait ressortir le bleu de la faïence. Pour cette pièce, Monet avait choisi de la colorer avec des oeuvres japonaises, lui qui les a collectionnées durant plus de cinquante ans. 

cuisine Monet Giverny
Enfin, la cuisine, bleue, encore une couleur voulue par Monet pour trancher avec le jaune, dont les murs sont entièrement recouverts de carreaux de céramique de Rouen. L'énorme fourneau est surmonté d'ustensiles en cuivre. 

Auvers, sur les traces d'un autre géant...

Si l'on poursuit un peu plus loin le voyage, il ne faudra pas manquer de jeter un oeil à l'église d'Auvers-sur-Oise, célèbre depuis que Van Gogh s'est attaché à la représenter, lui qui est enterré à quelques mètres de là, dans le cimetière du village.

la fameuse église d'Auvers-sur-Oise
la fameuse église d'Auvers-sur-Oise



Il faut imaginer Van Gogh se tenir ici, en 1890, alors qu'il venait de quitter l'asile de Saint-Rémy-de-Provence. Il passe là, soigné par le docteur Gachet, les dernières semaines de sa vie, dont découleront plus d'une centaine de toiles. De cette église romano-gothique, il en tire cette oeuvre mondialement connue, avec une architecture déformée et d'apparents paradoxes, tel ce ciel nocturne alors que le jour est bien présent : le bas du tableau semble avoir été peint à midi, l'église avec les ombres allongées en fin d'après-midi, et le haut la nuit...



intérieur de l'église
intérieur de l'église
tombe des deux frères Vincent et Théo

[full_width]
France - Giverny et Auvers, sur le chemin des peintres France - Giverny et Auvers, sur le chemin des peintres Reviewed by RENOULT on 05 février Rating: 5

Aucun commentaire: