BREAKING NEWS

[5]

République tchèque - Trebic, le mélange juif et chrétien


La petite ville tchèque de Trebic a vu l’Unesco inscrire deux de ses quartiers sur sa liste du patrimoine mondial de l’humanité : le quartier juif, exceptionnel témoin des traditions culturelles relatives à la diaspora juive en Europe centrale, et preuve de la coexistence durant des siècles de deux religions, juive et chrétienne. Autre monument inscrit : la basilique Saint-Procope, sur une colline, présente elle divers styles architecturaux (elle était malheureusement fermée lors de notre passage)

Trebic
Flâner dans les deux rues principales qui forment le quartier juif est très agréable, surtout lorsqu’il y a de la musique traditionnelle qui vous accompagne.

le quartier juif

Il est situé sur les pentes de la colline jusqu’à la rivière, organisé le long des deux rues principales et parallèles, qui possèdent de nombreuses venelles donnant sur la rivière. La plupart datent de l’époque médiévale, avec leur rez­-de­-chaussée voûté. Cet espace naturel, bien délimité, était fixe et jusqu’à la fin du XIXème siècle, les juifs n’avaient pas le droit de s’installer ailleurs. En 1875 donc, on vit les riches habitants déménager, tandis que les pauvres étaient obligés de rester. Tout le quartier fonctionnait par le système de copropriété : les étages supérieurs étaient dévolus aux habitations, tandis que la partie donnant sur la rue servait de boutique ou d’atelier. Tout le quartier de Trebic a conservé ses édifices principaux, comme la synagogue, l’école, ou encore la fabrique de cuir.

Quasiment tous les juifs de la population originelle de Trebic furent déportés à Auschwitz durant la seconde guerre mondiale. Seuls dix survivants revinrent s’installer ensuite…

danse juive et chants font plonger le visiteur dans l’ambiance de tout un quartier

Il existe deux synagogues à Trebic, l’ancienne et la nouvelle. C’est cette dernière que l’on peut visiter. Elle remonte au XVIIIème siècle. La ville de Trebic fut relativement tolérante vis­-à­-vis de ses habitants juifs, contrairement à bon nombre de villes d’Europe. Très tôt, ils ont pu se consacrer au prêt d’argent, mais également tenir de petits commerces (tannage, fabrication de perles…). Ce quartier fonctionnait de manière autonome, avec sa propre administration.  

synagogue Trebic
la nouvelle synagogue, récemment restaurée, possède un des plus beaux intérieurs de ce genre en Europe ; les murs sont couverts de motifs orientaux, végétaux, et de versets bibliques





la basilique Saint­-Procope

Edifice majeur du quartier chrétien, non loin du quartier juif, la basilique Saint­-Procope est un beau mélange de style roman-gothique. Elle fut édifiée dès le XIIIème siècle en lieu et place d’une ancienne chapelle dédiée à la Vierge Marie. Elle était malheureusement fermée comme tous les vendredi lors de notre passage, mais nous avons pu admirer son portail nord plein­-cintre.

basilique Saint Procope Trebic
le splendide portail Nord et son tympan plein cintre

la basilique Saint-Procope avec son entrée Nord 

[full_width]
République tchèque - Trebic, le mélange juif et chrétien République tchèque - Trebic, le mélange juif et chrétien Reviewed by RENOULT on 31 mars Rating: 5

Aucun commentaire: