BREAKING NEWS

[5]

Namibie - le massif de Spitzkoppe


En plein coeur du désert du Namib, à l’est de Swakopmund, deux pics se détachent à l’horizon : les tours de granite du Spitzkoppe, soit « chapeau pointu » en langue locale. L’endroit est impressionnant car il domine de 700 mètres l’immensité des plaines du Damaraland aux alentours. Le sommet en lui même fait 1784 mètres. Le contraste entre le bleu foncé du ciel et le rouge du granite vieux de 700 millions d’années en fait un lieu superbe.

le superbe massif de Spitzkoppe
le superbe massif de Spitzkoppe

Un désert vertical minéral, c’est l’impression donnée par ce massif. Comme le massif voisin du Brandberg , son origine volcanique date du Crétacé. La plaine du Damarland est d’ailleurs constellée de telles intrusions appelées inselbergs : du magma s’infiltre dans une fissure, se solidifie, et se retrouve mis à jour par l’érosion, la roche tendre l’entourant ayant disparu. Il en résulte un paysage abrupt de montagne dominant un horizon plat. Spitzkoppe est donc comme une île montagneuse au coeur d’un désert et, en conséquence, a développé une faune adaptée à cet environnement. On trouve souvent un taux élevé d’endémisme dans les grands inselbergs.

les chaos granitiques de Spitzkoppe
les chaos granitiques de Spitzkoppe

des montagnes au coeur de la savane
des montagnes au coeur de la savane



Tockus monteiri
Un Calao de Monteiro (Tockus monteiri) à la recherche d’insectes au sol (contrairement aux autres espèces de la famille, toutes omnivores, le Calao de Monteiro ne se nourrit que d’arthropodes). Il est endémique de cette partie de la Namibie, de la région du Damaraland. Comme beaucoup d’animaux vivant dans des milieux si hostiles, cet oiseau a besoin de très peu d’eau pour vivre. Il nichera à la fin de la saison des pluies dans une falaise ou le creux d’un arbre. Il est commun dans son aire de répartition.

lézard dans les rochers
[full_width]
Namibie - le massif de Spitzkoppe Namibie - le massif de Spitzkoppe Reviewed by RENOULT on 13 mars Rating: 5

Aucun commentaire: