Derniers articles

Mexique - Palenque, des temples mayas dans la jungle

Palenque, des temples mayas dans la jungle

La magnifique et romantique cité de Palenque domina toute la civilisation maya durant la période classique. Palenque, c’est avant tout un formidable emplacement, au-dessus de la plaine de l’Usumacinta, au milieu de collines croulant sous une végétation luxuriante. Comme pour le très célèbre site du Ta Prohm à Angkor (Cambodge), totalement noyé sous un dédale de racines et de branches, la forêt, aidée par un climat chaud et humide, a totalement détruit le centre cérémoniel. Il a fallu des années – et le travail est loin d’être fini comme en témoignent les nombreuses pyramides que l’on devine sur place, ensevelies sous un humus de plusieurs mètres – pour rendre à Palenque un peu de sa grandeur d’antan, et retrouver cette ville où sculpture et architecture avaient atteint la perfection. Quoi qu’il en soit, un voyage dans les terres du Chiapas ne peut s’envisager sans une promenade romantique parmi ces temples séculaires…
Palenque Mexique
Centre de Palenque, depuis la terrasse du temple de la Croix. On distingue au premier plan les temples du Soleil, 14 et 15 (ce dernier en bien mauvais état), ainsi que le temple des Inscriptions au second plan.
temple des Inscriptions Palenque
Vue sur le temple des Inscriptions, recouvert autrefois (comme les autres temples d’ailleurs) de stucs et peint. Il doit son nom aux inscriptions datant de 692 ap. JC retrouvées sur un mur à l’intérieur du sanctuaire. D’une hauteur de 25 mètres, il a été érigé en mémoire du grand roi de Palenque : Pakal.
Palais Palenque
 Tour de quatre étages dominant l’ensemble dit du « palais », au lever du soleil. Sympa, non ? C’est un des monuments les plus caractéristiques de Palenque, avec ses 15 mètres de haut. De magnifiques sculptures et une inscription datée de 783 ont été retrouvées à l’intérieur, dont un hiéroglyphe signifiant « Venus » ou « étoile », laissant deviner un rôle d’observatoire astronomique, comme c’était souvent le cas chez les mayas.

cour palais Palenque
1
autre vue sur le temple des Inscriptions Palenque
2
3
4



1 - Cour intérieure du Palais. Nous étions parmi les premiers sur le site, ce qui nous a permis de toucher du doigt la magie de Palenque. Le Palais est une succession de patios et de pièces.
2 - Autre vue sur le temple des Inscriptions.
3 - Galerie à arcades dans le Palais. La technique utilisée est celle des voûtes en encorbellement, qui consiste à lier deux murs porteurs par des rangées de pierres superposées, toujours en saillies.
4 - stèle du Palais

Dans les édifices importants de certaines régions, les temples sont surélevés par l’ajout de crêtes faîtières, comme c’est le cas sur le temple ci-dessous qui fait face au temple de la Croix. A Tikal, au Guatemala, ces faîtes peuvent atteindre plusieurs mètres de hauteur, et même dépasser largement celle du temple proprement dit, au sommet des paliers. Appelée aussi « cresteria », il s’agit d’un élément décoratif, ajouré, typique de cette architecture.
temple avec sa crête faîtière Palenque
temple avec sa crête faîtière
Temple du Soleil Palenque
Temple du Soleil. Ce temple, couronné d’un grand faîte, atteint 19 mètres de hauteur. Composé de deux galeries parallèles, il possède à l’intérieur le célèbre panneau du Soleil (d’où son nom héhé… vous l’auriez deviné !).

Temple de la Croix et de la Croix foliée
1
Le temple de la Croix Palenque
2
3
4



1 - Temple de la Croix et de la Croix foliée. On voit très bien sur cette photo que la planification de la ville était dépendante de la topographie du terrain.
2 - Le temple de la Croix a été édifié en 692. On voit très bien la crête ajourée. Elle possède dans son sanctuaire une sculpture figurant un arbre sacré en forme de … croix.
3 - Encore du boulot à Palenque ? Jugez-en avec cette photographie. Peut-être que lors de votre visite, vous aurez la chance de gravir sans encombre cette pyramide enfouie sous la végétation…
4 - Autre vue de Palenque sur les deux monuments « phares » du centre : le temple des Inscriptions faisant face au Palais, reconnaissable à sa tour-observatoire.
temple Palenque
Autre temple de la partie Nord de la ville, à l’écart du centre cérémoniel. Pas mal non plus, non ?
Palenque, c’est forcément une belle incursion dans la jungle, et l’occasion d’admirer de très beaux oiseaux, comme les tangaras. Ces lianes torturées GRIMPENT vers la lumière, en luttant contre l’attraction de la terre (on fait trop souvent l’erreur de dire que les lianes pendent, donc qu’elles poussent vers le bas ; si c’est le cas, c’est que la partie au sol s’est détachée, mais non que la plante pousse à l’envers !)
Elément incontournable de tout site maya : le terrain de balle. Un jeu terrible puisque les perdants pouvaient perdre la vie… un honneur pour nourrir les dieux.
Elément incontournable de tout site maya : le terrain de balle. Un jeu terrible puisque les perdants pouvaient perdre la vie… un honneur pour nourrir les dieux.
Dernière incursion dans la forêt avant le départ pour le Guatemala tout proche et ses jungles encore plus épaisses… Le ruisseau Otulum divise en deux les monuments de Palenque et poursuit son chemin en créant de belles vasques.

Aucun commentaire