BREAKING NEWS

[5]

Featured

Ads Header

Mexique - Chichen Itza, le mystère maya


Chichen Itza est l’une des principales cités mayas. Située dans le nord de la péninsule du Yucatan, son nom signifie « bouche des puits d’Itza». Il se réfère à la tribu maya des Itza qui y vivait et aux deux puits naturels qui alimentaient la ville en eau et autour desquels était centrée la vie religieuse et culturelle. Chichen Itza fut fondée au début du VIe siècle apr. J.­C. et abandonnée vers 670. Reconstruite par les Itza à leur retour dans la région, elle devint l’une des plus importantes cités du nord du Yucatan et un centre majeur de la culture maya. Au Xe siècle, la ville fut conquise par les Toltèques, des envahisseurs originaires du nord du Mexique, qui participèrent à l’essor de la ville. Elle fut désertée plus d’un siècle avant l’arrivée des Espagnols. Pourquoi cet abandon ? Cela reste un mystère pour les archéologues…

Ctenosaura similis
L'un des nombreux iguanes (Ctenosaura similis) qui nous ont accueillis sur le site de Chichen Itza. Nonchalants, ils passent la plus claire partie de leur temps à se dorer la pilule, et Dieu sait qu’il a fait chaud, à Chichen ! Même avec le chapeau et l’eau, le décalage horaire et l’angine m’ont fracassé et c’est en zombie que je vais visiter le site. Vero va un peu mieux, mais on tire la langue sans arrêt ! 

El Castillo – Kukulkan

LE temple de Chichen Itza : le Kukulkan, dit aussi ‘el castillo’. Chichen Izta est une des plus vastes cités précolombiennes, et une des premières à avoir été visitée, de par sa proximité avec la ville de Mérida. Le site s’étend sur trois kilomètres de longueur pour deux de largeur. C’est dans la partie nord que se trouvent les monuments les plus prestigieux, comme cette pyramide mondialement connue. 55,5 mètres de côté et 30 mètres de hauteur, neuf plateformes successives, quatre escaliers… monumental ! Et rudement bien pensé : chaque escalier comporte 91 marches, pas une de plus. Allez, les forts en maths… 91×4=364 plus 1 pour le socle, on arrive aux jours de notre année… Est-­ce une référence astronomique ? A son sommet s’élève un temple formé de galeries voûtées. Du sommet de la pyramide de Castillo, on est bien entendu récompensés de la dure et pentue grimpette.

le Kukulkan, dit aussi ‘el castillo’
le Kukulkan, dit aussi ‘el castillo’ 

De ce côté, la restauration admirable des marches laisse deviner à quoi pouvait ressembler ce monument du patrimoine mondial. Tout simplement enivrant !

Jeu de pelote

Jeu de pelote, le plus grand d’un ensemble de 13 jeux rien que pour cette cité ! Allons bon, ils aimaient tant jouer ? Oui, mais… le jeu de pelote revêt une importance capitale pour les cités mayas. Sur ce terrain de 168 mètres de long pour 70 de large, entouré de murs verticaux, se sont jouées au temps des mayas des parties très spéciales, où les perdants étaient très souvent décapités, comme en témoignent des bas­-reliefs trouvés sur les côtés inclinés des murs, à la base (sans doute pour motiver les troupes à ne pas perdre…). Les joueurs portaient ceintures, genouillères et grandes coiffes de plumes. Le but du « jeu » : envoyer une dure balle en latex à travers l’anneau que l’on distingue en haut et à gauche de la photo. Pas le droit aux pieds, seulement les hanches. Les spécialistes estiment que ce devait être TRES difficile. Aussi, la course de la balle en l’air pouvait représenter la course du Soleil elle­-même. Tout un symbole qui montre que ce jeu avait un tout autre objectif que l’amusement.

vue d’ensemble du jeu de pelote
vue d’ensemble du jeu de pelote


jeu de pelote Chichen Itza
1
2

1 - détail de l’anneau que devait traverser la balle…
2 - détail d’un bas-relief montrant l’équipement d’un joueur de balle

le Tzompantli

Tzompantli Chichen Itza
Voici un monument très bizarre : le Tzompantli. Il s’agit d’une grande plate-forme rectangulaire de 60 mètres sur 12 et qui présente un panneau vertical orné de crânes en relief (850 – 1100 ap. JC, postclassique ancien). On en trouve dans d’autres villes d’Amérique centrale et du Mexique. Son utilité ? C’est en fait une estrade sur laquelle les têtes des personnes offertes en sacrifice étaient déposées et entassées les unes sur les autres… Sympathique, non ?

Détail des crânes humains sculptés. Lorsque les espagnols sont arrivés sur le site, on raconte qu’ils ont été horrifiés de voir ces entassements d’os humains… par milliers !

Cénote et temple des guerriers

Une autre constante d’un site maya du Yucatan : le cénote. La région s’y prête bien : les plaines calcaires sont truffées de grottes remplies d’eau. Ces fameux cénotes avaient un rôle sacrificiel, puisque dans celui-­ci, le plus grand de Chichen Itza, les archéologues ont découvert au fond d’innombrables ossements d’enfants… ainsi que des offrandes. Ces accès naturels à la nappe phréatique constituaient donc un centre de pèlerinage important.

Cenote Chichen Itza
vue générale du Cenote

Temple des Guerriers
Temple des Guerriers, avec à ses pieds le temple aux mille colonnes. Ce Temple avec son portique est une des particularités de l’architecture hybride de Chichen Izta, qui consiste en un mélange maya et Mexique central. Ce temple est fortement inspiré du temple de la planète Venus, à Tula, capitale des Toltèques.



détails du temple aux mille colonnes

El Caracol

El Caracol
El Caracol, « l’escargot » doit son nom à la forme en colimaçon des escaliers qui permettent d’accéder au sommet de cette curieuse tour, flanquée de nombreuses fenêtres, qui, d’après les archéologues, devaient permettre l’observation des astres. D’où l’autre nom que l’on donne parfois au Caracol : l’Observatoire.

Attenant à la Tombe du Grand Prêtre, un monument décoré de masques stylisés de Chaac, Dieu de la pluie. Son nez en forme de crochet est une constante de quelques sites de la région, comme à Uxmal. 

Maison des Nonnes

C'est l’ensemble le plus ancien de Chichen Itza, et l’architecture est bien différente. La partie basse ne contient que très peu d’éléments architecturaux, tandis que la partie haute est très décorée, avec encore la représentation à droite du dieu Chaac, ainsi que de nombreux serpents.

édifice annexe de la maison des Nonnes


1
2

1 - maison des Nonnes

2 - Chichen Izta au beau milieu de la jungle du Peten, dans le Yucatan : une végétation dense mais sèche. Vue depuis la grande pyramide du Castillo vers le Caracol.
[full_width]
Mexique - Chichen Itza, le mystère maya Mexique - Chichen Itza, le mystère maya Reviewed by RENOULT on 17 février Rating: 5

Aucun commentaire: