BREAKING NEWS

[5]

Indonésie - Sumatra, le parc national de Way Kambas



Le parc National de Way Kambas fut l’un de premiers, en 1937, à être créé dans l’archipel indonésien. La zone de Way Kambas est la maison de 350 éléphants (Elephas maximus sumatrensis), une sous-espèce de l’Eléphant d’Asie. 250 vivent à l’état sauvage, les autres étant dans un centre d’entraînement pour leur « apprendre » à travailler dans des industries locales. Beaucoup plus sauvage est la zone de Way Kanan, une petite guest-house dans une clairière, sur les bords de la rivière Sungai, à 13 kilomètres de l’entrée du parc. Nous avons rejoint Way Kanan, comme pour Baluran, par moto. Nous sommes bien installés là-­bas, et nous y passerons quelques nuits. C’est la dernière étape du voyage et nous allons tout donner pour voir de nouvelles espèces d’oiseaux. Le bouquet final nous sera proposé le tout dernier jour avec en une petite heure dix nouvelles espèces, et pas des moindres, dont deux espèces de calaos, l’immense Pic à ventre blanc (Dryocopus javensis), le Rouloul couronné (Rollulus rouloul) ou le Faisan noble (Lophura ignita). Enfin, n’oublions pas non plus la plus belle observation ornithologique de ces deux mois, dans les marais situés de l’autre côté de la rivière : le Canard à ailes blanches (Cairina scutulata), un des oiseaux les plus rares au monde, que l’on ne peut presque que voir ici, à Way Kambas.

rivière dans le parc


1
2

1 - Une phase d’attente dans notre guest-house durant les fortes pluies tropicales quotidiennes. Nous n’avons pas arrêté une seule seconde en trois jours, faisant des allers-­retours le long du chemin dans la forêt pour observer les oiseaux. Finalement nous avons été récompensés avec environ 130 nouvelles espèces vues durant ce voyage, même si cela aurait pu être meilleur : l’ornithologie est une activité difficile en forêt dense, les oiseaux y sont finalement peu nombreux mais variés, et ce ne sont pas les captures illégales d’oiseaux de volières qui vont améliorer les résultats…

2 - Nous avons bien essayé de sortir du chemin principal pour aller en forêt mais les sangsues innombrables accouraient aux moindres vibrations, laissant des traces non douloureuses mais fort désagréables de retour au bercail…


1
2
3
1 - Un phasme saute sur la tête de Julien, mais, du coup, est moins à son aise pour son mimétisme…
2 - Julien et moi à l’affût du moindre Martin-pêcheur ou Martin-chasseur.
3 - Les oiseaux sont toujours très difficiles à voir dans une forêt tropicale.
[full_width]
Indonésie - Sumatra, le parc national de Way Kambas Indonésie - Sumatra, le parc national de Way Kambas Reviewed by RENOULT on 02 février Rating: 5

Aucun commentaire: