BREAKING NEWS

[5]

Indonésie - Java - le site bouddhiste de Borobudur



L’un des trois plus grands sites archéologiques de toute l’Asie avec Angkor au Cambodge et Bagan au Myanmar, le plus grand monument bouddhique au monde date de 2000 ans environ. Construit en 75 ans à une époque où la dynastie des Sailendra dominait Java, cet énorme édifice en andésite (une pierre volcanique) n’a pas encore fini de livrer tous ses secrets, puisque l’on ne connaît pas toujours sa signification exacte. Il fut abandonné lors du déclin du bouddhisme puis oublié durant des siècles.

Plate-forme sommitale, où le pèlerin approche le nirvana. Les cloches ajourées représentent autant de stupas et renferment en leur cœur des statues du Bouddha.

Ce n’est qu’en 1815 que le site a été redécouvert. Deux millions de pierres furent nécessaires à la réalisation de Borobudur. Il est orienté aux points cardinaux et symbolise la terre et le ciel ainsi que le parcours physique et spirituel que doit faire tout individu pour parvenir au Nirvana (voir plus bas le bouddhisme en deux mots). L’Eveil est symbolisé par l’immense stûpa en haut. Ce parcours initiatique s’effectue dans le sens des aiguilles d’une montre, comme le veut la tradition bouddhique, et commence par la base de l’édifice pour s’élever de terrasses en terrasses, sur une longueur de 5 kilomètres. Six terrasses forment la base, c’est la première sphère, celle des désirs, et par là même celle des souffrances humaines. Viennent ensuite trois autres terrasses circulaires qui représentent les apparences. Enfin, le Nirvana, en forme d’un stûpa creux, réplique du Mont Meru. L’être humain doit dont gravir les 10 degrés pour obtenir le salut de l’âme.

Il y a aussi une fabuleuse signification numérologique à Borobudur : 9 terrasses, 504 statues (5+4=9), 72 stûpas (7+2=9), 108 niches (1+8=9), 4×108 mètres = 432 (4+3+2=9) etc… Le neuf, le chiffre sacré des bouddhistes !! Dingue, non ?

 vue sur le Borobudur et son stupa central

Le bouddhisme est l’une des principales religions du monde, apparue au nord de l’Inde et fondée sur les enseignements de Bouddha, « l’Éveillé ». Le Bouddha (de son vrai nom Gautama) serait né au VIéme siècle avant notre ère, près de la frontière qui sépare de nos jours l’Inde du Népal. Le jeune prince fut élevé dans une retraite luxueuse, jusqu’à l’âge de vingt-neuf ans ; il réalisa alors combien sa vie avait été vide. Renonçant à tout attachement, il partit en quête de la paix et de l’Éveil, cherchant à s’affranchir du cycle des renaissances. Pendant quelques années, il pratiqua le yoga et se soumit à de rigoureuses pratiques ascétiques. Après sept années d’efforts, il abandonna cette approche qui ne le satisfaisait pas et suivit une voie à mi-chemin entre une vie d’acceptation du monde et une vie de total renoncement. Il s’assit sous un figuier (connu depuis comme l’arbre de la Sagesse), méditait… il était bodhisattva, c’est-à-dire candidat à la dignité de Bouddha. Au cours d’une nuit, assis sous son figuier, il reçut l’Éveil et devint le Bouddha, ou « l’Éveillé ». Une fois cette vérité ultime atteinte, le Bouddha se mit à prêcher, allant de village en village. Il consacra le reste de sa vie à l’enseignement : selon le bouddhisme, le but ultime est la rupture de la chaîne de souffrances de notre existence ; c’est le nirvana, un état d’Éveil dans lequel l’Homme n’a plus ni avidité ni haine ni ignorance.


1
2
3
4
5


1 - on distingue bien les 6 terrasses qui mènent jusqu’à la plateforme finale
2 - bas-reliefs en pierre volcanique situés au pied du Borobudur
3 - détail de la superbe décoration de l’escalier principal
4 - détail de la vie de Bouddha
5 - bas-reliefs du mur principal du premier niveau. Ils racontent la vie de Bouddha, de sa naissance jusqu’au sermon de Bénarès, ainsi que ses vies précédentes

un des nombreux bouddhas, les paumes des mains orientées vers le ciel en signe de sagesse, qui ornent le monument

Vue du Borobudur depuis le ciel, la forme rappelle celle d’un mandala. Un mandala est un genre de support qui aide le pratiquant bouddhiste à mieux comprendre la vraie nature de l’esprit. C’est un objet qui peut prendre plusieurs formes : une peinture ou une sculpture. Mandala est un mot sanscrit qui veut dire « contenant d’essence, » et la forme, qui est généralement circulaire, avec ses limites (la circonférence) représente une vase ou un pot. Ce vase contient la substance qui imprègne tout ce qui existe.
 [full_width]
Indonésie - Java - le site bouddhiste de Borobudur Indonésie - Java - le site bouddhiste de Borobudur Reviewed by RENOULT on 01 février Rating: 5

Aucun commentaire: