BREAKING NEWS

[5]

Featured

Ads Header

Etats-Unis - Parc national de Kings Canyon, Californie


Le parc national de Kings Canyon fut fondé en 1940 sur 190 000 hectares afin de protéger quelques bosquets importants de séquoias géants (Sequoiadendron giganteum). Il est moins visité que son confrère le Sequoia National Park qui lui est contigu. Il faut en effet emprunter une route en cul-de-sac qui plonge de plus de 1000 mètres de dénivelé pour accéder à la rivière qui a creusé le profond canyon. Vous serez donc relativement tranquilles si vous vous y aventurez, et bien plus encore si vous tentez les longues marches à l’intérieur du canyon. Nous avons opté pour une petite rando autour de Cedar Grove, dans Zumwalt Meadow.

La beauté de Zumwalt Meadows, une prairie ensoleillée au pied d’immenses falaises de granite, vous récompensera de la longue route pour parvenir à la rivière depuis Sequoia Park !

C’est grâce au naturaliste John Muir que la vallée du Kings Canyon commença à recevoir de l’attention. Muir avait tout de suite compris les similitudes de forme, et donc de formation, entre la vallée de Kings et celle de Yosemite. Le débat faisait alors rage : comment de telles vallées avaient-elles été créées ? Les partisans du tremblement de terre s’opposaient à des gens comme Muir, qui optaient pour l’action de gigantesques glaciers. Ils avaient raison. L’avenir a longtemps été sombre pour cette profonde vallée, promise avant sa protection définitive dans les années 1960 à être submergée par la construction d’un barrage. La topographie du site est relativement simple : une profonde vallée creusée dans le granite par une rivière tumultueuse à méandres, la Kings river, avec de temps à autre de vertes prairies humides (les meadows) et des cascades. Et le canyon possède le record, bien que sur une courte distance, du plus profond de l’Amérique du Nord, devant le grand Canyon donc, avec à un point une différence de niveau entre la rivière et les sommets environnants de 2400 mètres !

les hautes parois granitiques s’élèvent vers le ciel azur

la partie haute – General Grant

Le parc national se compose de deux sections : la partie haute est directement contigüe au parc de Sequoia, et s’il n’y avait pas un panneau pour nous avertir du changement de parc, on n’y verrait que du feu tant les paysages sont similaires. En fait, le but du parc, rappelons-le, était de protéger encore plus de séquoias, et la partie autour de General Grant fourmille de beaux spécimens, visibles depuis un petit sentier facile. C’est d’ailleurs le secteur qui possède au monde le plus d’arbres de grande taille, avec 16000 séquoias de plus de 30 cm de diamètre à leur base, la star restant bien entendu l’arbre du General Grant. Voir la page de Séquoia pour plus de détails sur ces arbres impressionnants.

Un arbre couché dans le bosquet du General Grant : il est possible de le traverser entièrement, ce qui permet d’avoir une meilleure idée de la taille de ces monstres ligneux !

Le General Grant n’est ni plus ni moins que le deuxième plus grand arbre de la planète ! Il a été nommé d’après le 18ème président des USA. En 1956 il fut déclaré par Eisenhower « sanctuaire national ». Agé de 1600 ans, ce vénérable mesure 82 mètres.

une vue détaillée d’une partie du vénérable General Grant… chaque branche a la taille d’un bel arbre…


1
2
3
4
5
6

1 - vue de la partie haute de Kings Canyon NP au lever du soleil
2 et 3 - la traversée d’un séquoia au sol
4 et 5 - General Grant
6 - un double !

la partie basse – Cedar Grove

Ici, on change radicalement de paysage : 90 % du parc se trouve à l’est de la forêt de séquoias. La route plonge vertigineusement sur la confluence 1000 mètres plus bas des rivières Kings et San Joaquin. Ce chemin d’accès vous conduira à Cedar Grove ; ensuite, seuls les pieds vous conduiront plus profondément dans le canyon.

vue plongeante sur la confluence des deux rivières : il va falloir tout descendre et remonter !

Une fois au fond de la vallée, faites un stop aux chutes d’eau de Roaring river sur votre droite. La promenade est TRES facile (15 minutes aller-retour sur un chemin en béton). Vous tomberez sur une petite cascade certes peu haute mais au débit puissant, qui se fraye un chemin parmi de hautes dalles de granite.

Roaring Falls

La plus belle balade facile d’accès est, d’après les rangers du parc, celle qui court autour de la prairie de Zumwalt. Compter une bonne heure tranquillement et 3,5 kilomètres, avec une petite partie dans un éboulis, pour effectuer le tour. C’est vraiment très beau et reposant, avec un vert tendre de la prairie, peuplée de cerfs, faisant un contraste avec les dalles de granite du canyon. Vous verrez de nombreux oiseaux… et des moustiques quand vous serez sur le ponton en bois au-dessus de l’eau !

parmi les moustiques dans la prairie Zumwalt

le calme absolu de la rivière Kings, qui a pourtant creusé les parois vertigineuses du canyon !



Vous pourrez sans trop de difficultés observer une faune riche, toujours plus active le matin ou au crépuscule. Des cerfs, des oiseaux, serpents, lézards, écureuils… Les espèces rencontrées sont semblables au Sequoia Park voisin, avec 200 espèces d’oiseaux et environ 80 de mammifères.



1
2
3

1 - Sceloporus occidentalis, le lézard des palissades
2 - Piranga ludoviciana, le piranga à tête rouge
3 - Odocoileus hemionus femelle, le cerf hémione

Spermophilus beecheyi, l’écureuil de sol de Californie

Sceloporus occidentalis, le lézard des palissades avec son dessous bleu vif

Thamnophis elegans, la couleuvre de l’Ouest, forme sombre ; l’espèce est extrêmement variable et possède six sous-espèces.
[full_width]
Etats-Unis - Parc national de Kings Canyon, Californie Etats-Unis - Parc national de Kings Canyon, Californie Reviewed by RENOULT on 16 janvier Rating: 5

Aucun commentaire: