BREAKING NEWS

[5]

Featured

Ads Header

Croatie - Sibenik, une cathédrale originale


Sibenik est une ville dalmate située à l’embouchure de la rivière Krka. Contrairement aux autres villes de l’Adriatique qui furent fondées par les Grecs ou les Illyriens, ce sont les Croates qui l’établirent, même si l’endroit était auparavant peuplé. Tour à tour vénitienne, byzantine puis hongroise, elle connut plus récemment la même histoire que ses voisines, intégrant la Yougoslavie après la deuxième guerre mondiale. Nous n’avons pas trouvé à Sibenik le même charme qu’à Trogir ou Split, villes proches, mais c’est surtout pour un monument qu’il faut venir ici, qui à lui seul à justifié l’inscription de Sibenik sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco : la cathédrale Saint-Jacques.

vue d’ensemble de la cathédrale, toute proche de la mer. On voit parfaitement le toit voûté si caractéristique : en effet, l’architecte n’a utilisé aucun ciment pour assembler des dalles de pierre placées côte à côte, superposant leurs marges. Le couvrement des trois nefs, ainsi que de la coupole, est unique pour l’époque, puisque ces blocs sont maintenus par des coins de pierre encastrés de manière très précise. C’est une véritable technique de menuisier qui a été utilisée sur un si vaste édifice en pierre ! ou même de chantier naval… et c’est là que le mot nef prend tout son sens…

la cathédrale Saint-Jacques

La cathédrale Saint-Jacques de Sibenik est un exemple unique des échanges considérables qui se sont déroulés entre l’Italie du nord, la Dalmatie et la Toscane au cours des XVème et XVIème siècles : les trois architectes qui se sont succédé ont réalisé un vaisseau de pierre utilisant des techniques totalement novatrices pour l’époque, surtout pour les voûtes et la coupole. La décoration réussie est une parfaite illustration de la transition entre le gothique et la Renaissance.
– la première phase de travaux débuta vers 1431, sous les ordres du maître maçon Francesco di Giacomo, qui commença par la façade occidentale, les murs de la nef, ainsi que les portails ouest et nord, le tout dans le style gothique de l’Italie du nord.
– en 1441, deuxième phase, d’extension et d’amélioration. Aux commandes, un architecte dalmate, Dalmaticus, qui mêle gothique et renaissance en entamant, sans la terminer toutefois, l’abside.
– à partir de 1475 enfin, dernière phase avec un italien, Giovanni Fiorentino, qui n’utilisera exclusivement que la pierre.


1
2

1 - nous l’avons compris, si cette cathédrale-bateau est classée à l’Unesco, c’est pour son improbable technique de construction…
2 - toujours au niveau du chevet, deux anges portent une inscription : « cette église a été faite par Georges le Dalmate »…

un photomaton médiéval…

détail du chevet de la cathédrale



Le plus joli portail est celui du flanc nord. Il ressemble à celui de Trogir : les deux colonnes soutenues par les lions sont un réemploi roman, et la décoration typiquement renaissance. On retrouve les figures d’Adam et Eve, cachant pudiquement leurs attributs.

détail portail


1
2
3
4
5


1 - façade principale avec sa belle rosace ciselée et son oculus
2 - Adam, détail du portail nord
3 - lion, détail du portail nord
4 - détail de la rosace
5 - la triple nef est bien sombre, lugubre même, avec très peu de lumière. La couleur noire contraste avec l’extérieur éclatant…

Le baptistère de Saint-Georges de Dalmate est joliment sculpté ; c’est la première fois dans la région qu’apparaît le style Renaissance. La voûte, très travaillée, propose au centre une figure de Dieu entouré d’une assemblée d’Anges.

détail baptistère

autre patrimoine


1
2
3
4



1 - église gothique de Santa Barbara (1447)
2 - portail décoré du palais Rossini
3 - tout est dans le détail… encastré au bas d’un mur de maison, un petit abreuvoir pour chiens datant de l’époque médiévale…
4 - place de la cathédrale
[full_width]
Croatie - Sibenik, une cathédrale originale Croatie - Sibenik, une cathédrale originale Reviewed by RENOULT on 02 décembre Rating: 5

Aucun commentaire: