BREAKING NEWS

[5]

Afrique du Sud - le Cap de Bonne Espérance


Le fameux Cap de Bonne Espérance, que l’on voit à gauche en arrière ­plan depuis le promontoire de Cape Point, n’est pas en réalité le point le plus austral d’Afrique, puisque le Cap des Aiguilles, plus à l’Est, est encore plus au Sud. Ce n’est donc pas le point  de  rencontre  entre  deux  océans, comme on a trop tendance à le croire. En revanche, ici se rencontrent deux courant marins fort différents, un plus chaud à l’Est vers le cap des Aiguilles et l’autre glacial à l’ouest, le fameux Benguela.

La région abrite de nombreuses espèces animales et végétales et fait partie du parc national de la Montagne de la Table.

Véro devant le panneau indiquant les coordonnées de Cape Point, un des deux caps de la péninsule.

un panneau kilométrique de bout du monde situe le Cap par rapport à quelques grandes villes

Ce sont les Portugais qui doublèrent pour la première fois le fameux Cap de Bonne Espérance, lors d’une expédition commandée par Bartolomeu Dias chargé dans les années 1480, sous les ordres du roi Jean II, de poursuivre l’exploration des côtes africaines. La route la plus rapide vers les Indes était au coeur d’une bataille acharnée. Voilà donc Bartolomeu Dias parti avec deux caravelles, et après une halte sur les côtes de l’actuelle Namibie, il part au large et contourne sans le savoir ce fameux cap avant d’arriver à celui des Aiguilles. Son équipage révolté l’oblige à rentrer au Portugal par l’ouest et c’est alors qu’il découvre, au retour donc, le cap qu’il appellera Cap des Tempêtes, à cause du mauvais temps qu’il avait essuyé, nom immédiatement corrigé en Cap de Bonne Espérance par le Roi Jean II, qui voyait là un bon espoir de gagner les Indes. Ci­-dessous, deux vues de la haute falaise de Cape Point.


Cap Point

vue sur le promontoire de Cap Point


David sur un promontoire sous Cape Point

Vero à quelques centaines de mètres du Cap de Bonne Espérance.

Un Cordyle noir (Cordylus niger) abondant sur les rochers du Cap. Comme d’autres espèces du genre, il possède des protubérances épineuses et est capable en cas de danger de se mettre en boule, ce qui suffit en général à dissuader les agresseurs.


Struthio camelus, l’Autruche d’Afrique, un oiseau fréquent mais toujours impressionnant. L’autruche est le plus gros oiseau vivant actuellement sur terre et peut atteindre 2 mètres 50 de hauteur pour un poids de 130 kilos !

[full_width]
Afrique du Sud - le Cap de Bonne Espérance Afrique du Sud - le Cap de Bonne Espérance Reviewed by RENOULT on 18 octobre Rating: 5

Aucun commentaire: