BREAKING NEWS

[2]

Coléoptères partie 1 - adéphages (carabes, dytiques, gyrins)

 Retour à la liste taxonomique - page accueil des espèces traitées


(Légende : embranchementsous embranchementclasse sous-classeinfra-classesuper ordreordresous-ordreinfra ordre--micro ordresuper famillefamillesous famille)


Arthropodes Hexapoda Insecta Pterygota Coleoptera


L'ordre des coléoptères est, avec au moins 400 000 espèces (mais vraisemblablement près de 2 millions avec celles restant à découvrir et nommer), le plus vaste des insectes. 
Leur anatomie générale est bien celle d'un insecte typique, même si l'on note des nouveautés chez les coléoptères, comme des adaptations chez les espèces aquatiques qui emprisonnent des bulles d'air sous les élytres lorsqu'elles plongent. 
Quatre caractéristiques sont les plus évidentes : 

-  paire d'ailes avant durcie en élytres. Ces élytres les protègent efficacement des agressions extérieures en enfermant d'une coque l'abdomen. 

- ailes postérieures repliées au repos.

mâchoire puissante afin de broyer de nombreux aliments. 

métamorphose complète, avec une série d'étapes et de transformations drastiques depuis l'éclosion jusqu'à l'état adulte, en passant par la larve et la nymphe. 


Arthropodes Hexapoda Insecta Pterygota Coleoptera Adephaga 


Sous-ordre dont le nom grec signifie "glouton", car les larves, très voraces, sont carnivores. Les adéphages ont des antennes simples sans pectine ni massue. Les adéphages adultes ont des sutures notopleurales visibles. Le premier sternum abdominal visible est complètement séparé par la coxae postérieure, qui est l'un des traits les plus facilement reconnaissables des adéphages. 

Arthropodes Hexapoda Insecta Pterygota Coleoptera Adephaga Caraboidea Carabidae 


Une des plus grosses familles de coléoptères avec à ce jour environ 40 000 espèces décrites, et bien d'autres à venir. 
Même si comme toujours il y a des exceptions et des variantes, on peut noter quelques caractéristiques relativement constantes : 

- couleur noir brillant ou vert métallique (couleur structurelle due à des interférences optiques au niveau de la surface de chitine quand les rayons du soleil viennent frapper la carapace)
- corps allongé affublé de longues pattes agiles ; les cicindelles peuvent courir sur le sol à 8 km/heure, ce qui, compte tenu de leur taille, en fait parmi les animaux les plus rapides sur Terre 
élytres fortement striés longitudinalement (ils sont fusionnés chez la plupart des espèces, les rendant incapables de voler)
- tous ou presque possèdent une rainure sur le tibia de leur patte antérieure portant un peigne de poils utilisé pour nettoyer leurs antennes

La plupart des carabes peuvent sécréter une substance nocive ou répulsive, grâce à leurs glandes pygidiennes situées dans le bas du dos de l'abdomen. Les célèbres bombardiers par exemple éjectent un nuage de gaz chaud et âcre qui peut aller jusqu'à blesser de petits mammifères. 


Arthropodes Hexapoda Insecta Pterygota Coleoptera Adephaga Carabidae Brachininae 


Cette sous-famille regroupe les coléoptères bombardiers, dont le système de défense est unique car les adultes sont capables de projeter sur les ennemis un mélange de produits irritants depuis leurs glandes.

Brachinus sclopeta
Brachinus sclopeta - France 30

petite taille (4 à 7 mm) ; identification facile avec la tête, le pronotum et les antennes rouges élytres d'un beau vert métallisé, légèrement bleuté, coupés par une tache suturale orange sur le premier tiers ; c'est un bombardier capable de projeter sur ses prédateurs un liquide corrosif et chaud pouvant atteindre les 100°C !


Arthropodes Hexapoda Insecta Pterygota Coleoptera Adephaga Carabidae Carabinae


Carabus famini
Carabus famini - Maroc Imlil

entièrement noir, avec des marges relevées sur les côtés du pronotum ; front lisse, cou finement ponctué, yeux convexes, courtes antennes fines ; élytres courts, ovales, et très convexes ; plusieurs sous-espèces

Carabus intricatus
Carabus intricatus - Carabe embrouillé - France 72

grand carabe de 25 à 35 mm, très distinctif avec son long avant-corps, étroit par rapport aux élytres ; le corps entier est bleu métallique, avec les appendices noirs, la tête et le pronotum plats et les élytres convexes, striées avec des points enfoncés ; longues pattes très fines ; les adultes, présents toute l'année, hivernent sous la mousse et dans le bois mort ; le carabe embrouillé, espèce purement forestière, est un prédateur nocturne qui ne nourrit de vers et d'autres insectes, et est capable de suivre les sentiers visqueux des limaces pour les chasser

Carabus problematicus
Carabus problematicus - France 72

grande taille (28 mm), cette espèce est très répandue dans toute l'Europe ; animal entièrement noir, avec un bel éclat métallique bleu ou violet, surtout sur le pronotum et les marges des élytres, séparées l'un de l'autre par trois lignes de points parfois peu visibles ; tête allongée avec de gros yeux proéminents ; fortes mandibules ; surface densément striée ; les adultes sont aptères et courent au sol ou grimpent dans les arbres la nuit, se nourrissant d'autres insectes, de vers ou de mollusques


Arthropodes Hexapoda Insecta Pterygota Coleoptera Adephaga Carabidae Cicindelinae


Cette vaste sous-famille regroupe des insectes prédateurs capables de courses rapides sur le sol. Environ 2500 espèces, surtout dans les tropiques. Yeux généralement imposants, grandes pattes élancées pouvant propulser l'animal à 9 km/h pour l'espèce la plus rapide, et mandibules robustes. Les cicindèles se trouvent abondamment dans les milieux sablonneux. 

Calomera littoralis quadripunctata
Calomera littoralis quadripunctata - Corse

10 à 14 mm ; seule espèce du genre en France ; cicindèle typique, aux pattes très longues de couleur cuivre ; dessus vert bronzé ou noir luisant avec plusieurs points et lunules de couleur blanche et de forme variable selon les sous-espèces ; parcourt inlassablement les laisses de mer à quelques centimètres des vagues, et se réfugie dans les dunes pour y passer les nuits ; est en voie de disparition sur les plages régulièrement nettoyées avec des machines ; trois sous-espèces en France : côte atlantique, côte méditerranéenne et littoral  corse 

Cicindela campestris
Cicindela campestris - Cincindèle champêtre - France 72

taille 11 à 16 mm ; belle cicindèle aux élytres verts avec des reflets cuivrés ; 6 taches blanches parfois réduites à des points; cinq sur les bords, une au centre, plus grosse et bordée de noir ; chez les femelles, comme c'est le cas ici, deux points noirs supplémentaires sont situées au-dessus ; gros yeux saillants ; labre blanc ; cette espèce affectionne les milieux ouverts secs et ensoleillés et se nourrit d'insectes qu'elle chasse au sol à l'aide de ses puissantes mandibules ; sa larve vit dans un terrier vertical où elle attend qu'une proie passe à sa portée

Cicindela laetipennis
Cicindela laetipennis - USA Texas Guadalupe Mountains

fait partie d'un complexe d'espèces cryptiques, celui de C. politula, qui possédait une très grande variété de couleurs ; des analyses génétiques récentes viennent de confirmer que celle vivant dans les Guadalupe Mountains est bien une espèce à part entière, nommée laetipennis 

Cicindela ocellata
Cicindela ocellata - USA Texas Parc National de Big Bend

espèce commune dans les régions arides du Texas et du Nouveau-Mexique, on la voit souvent courir à toute vitesse sur le sol ; couleur cuivrée avec quatre grosses taches blanches sur chaque élytre

Myriochila melancholica
Myriochila melancholica - Corse

taille 11 cm ; vert métallique sombre ; taches blanches en forme de lunules et partant de la marge des élytres ; large répartition mais toujours rare, elle est connue, en France, de Corse et de quelques localités dans le sud, même si elle semble en expansion ; il lui faut des terrains argileux ou sableux humides en bord de fleuves côtiers, de mares ou de marécages

Tricondyla annulicornis
Tricondyla annulicornis - Thailande Parc National de Khao Yai

magnifique cicindelle commune en Thaïlande ; tête large et yeux proéminents ; longues antennes filiformes ; labre à six dents ; élytres fusionnés à la suture ; pattes très longues et bicolores, noires et rouges



Arthropodes Hexapoda Insecta Pterygota Coleoptera Adephaga Carabidae Dryptinae


Toutes les espèces sont de taille petite à moyenne et de forme carabique typique avec un avant-corps étroit et des élytres ovales ou allongés et presque parallèles, beaucoup sont de couleur distincte ou étonnamment métalliques et toutes peuvent être reconnues par la forme des antennesla hampe est plus longue que les deux ou trois segments suivants et tous les segments sont soyeux.

Thalpius sp
Thalpius sp - USA Arizona Holbrook

genre à l'identification difficile ; corps entièrement roux


Arthropodes Hexapoda Insecta Pterygota Coleoptera Adephaga Carabidae Harpalinae


Plus vaste sous-famille des Carabidae, avec environ 6200 espèces dans le monde. L'identification de certains genres est particulièrement ardue. 

Harpalus dimidiatus
Harpalus dimidiatus - France 72

taille 10 à 15mm ; élytres noirs bleutés ; nombreux reflets métalliques sur le pronotum ; antennes pubescentes à partir du troisième article ; pattes noires ; points à l'apex des 5ème et 7ème interstries

Harpalus rufipes
Harpalus rufipes - Harpale du fraisier - France 34

espèce très commune depuis l'Europe jusqu'en Extrême-Orient ; grande taille (12-16 mm) ; corps allongé et ovale entièrement noir ; antennes rouges ; yeux proéminents ; élytres fortement bordés à la base et comprenant chacun neuf stries bien nettes ; pubescence dorée sur le corps ; c'est un insecte capable de voler même s'il le fait rarement ; l'adulte est présent toute l'année dans des milieux variés ; affectionne les graines, comme celles du fraisier qu'il peut ravager, mais il est en même temps utilisé comme prédateur de larves de doryphores

Parophonus sp
Parophonus sp - Corse

espèce indéterminée

Stenolophus teutonus
Stenolophus teutonus - Corse

identification aisée : taille 5-7 mm ; tête noire ; pronotum arrondi et entièrement roux ; antennes noires avec les deux premiers articles roux ; pattes rousses , élytres noires avec une tache rousse à la base, de forme triangulaire ; c'est une espèce commune en France que l'on trouvera toujours non loin de l'eau, sous les pierres ou dans des débris végétaux



Arthropodes Hexapoda Insecta Pterygota Coleoptera Adephaga Carabidae Lebiinae


Vaste sous-famille de 4000 espèces, caractérisées par des élytres tronquées ne couvrant pas l'intégralité de l'abdomen

Paradromius linearis
Paradromius linearis - Corse

petite taille (4,5-5,5 mm) ; couleur pâle, élytres glabres et tronqués, laissant apparaître le bas de l'abdomen ; tous les appendices, mais aussi le corps, sont bruns ; la tête, le pronotum et l'apex des élytres sont d'un brun bien plus foncé ; grosse tête proportionnellement au corps ; affectionne les milieux secs et ensoleillés, surtout durant les mois les plus chauds 

Syntomus obscuroguttatus
Syntomus obscuroguttatus - Corse

petite taille 3mm ; couleur sombre, corps plat avec une tête proportionnellement grande, et un petit pronotum ; avant-corps noir, élytres plus clairs avec une macula rousse au niveau de chaque épaule, ainsi qu'une autre, mais pas systématiquement, à l'apex ; stries fines mais évidentes sur tout le corps ; longues soies partant de l'abdomen ; les adultes habitent les milieux humides parmi la mousse, les feuilles mortes



Arthropodes Hexapoda Insecta Pterygota Coleoptera Adephaga Carabidae Nebriinae


Les adultes se reposent généralement ou chassent des proies sous des pierres ou des bûches ou parmi la végétation dans des habitats plus frais, en particulier les lisières des bois et les habitats marginaux des zones humides; certaines espèces de haute montagne sont nocturnes, à la recherche de proies sur les champs de neige.

Nebria brevicollis
Nebria brevicollis - Corse

10 - 14 mm ; glabre et uniformément foncé, avec parfois les bords extrêmes du pronotum et des élytres translucides et pâles ; tête lisse avec de grands yeux convexes ; antennes pâles et pubescentes à partir du 4ème segment ; pronotum fortement arrondi avec les angles postérieurs très aigus ; élytres allongés et fortement arrondis, avec chacun huit stries bien marqués de perforations ; pattes longues et fines ; espèce qui chasse uniquement la nuit et que l'on trouve cachée sous les pierres ou la litière des feuilles durant la journée

Notiophilus biguttatus
Notiophilus biguttatus - France 72

petite taille (3-6 mm) ; couleur bronze métallique, parfois bleuté, avec une large tache jaune à l'apex des élytres ; gros yeux ; élytres en deux parties, avec des lignes pointillées et un miroir lisse ; une seule fossette au milieu de chaque élytre ;  on trouve cette espèce en milieu boisé, sous les feuilles ou la mousse ; c'est un animal carnassier qui chasse de petits arthropodes durant la journée ; il peut voler mais le fait rarement


Arthropodes Hexapoda Insecta Pterygota Coleoptera Adephaga Carabidae Platyninae

Au sens large, la sous-famille comprend de nombreuses espèces colorées et métalliques spectaculaires (plusieurs milliers d'espèces). De nombreuses espèces sont troglodytiques et souterraines, hautement adaptées, avec des yeux et des ailes réduits et manquant de pigments.

Agonum micans
Agonum micans - Corse

taille 8 mm ; corps intégralement noir brillant ; angles postérieurs du pronotum arrondis ; tibias et tarses brun foncé ; pattes rousses ; antennes pubescentes à partir du troisième article ; affectionne les terrains près d'un point d'eau, ici une rivière

Laemostenus sp
Laemostenus sp - Maroc Vallée des Roses

une des deux cent espèces du genre... toujours pas de nom ! 


Arthropodes Hexapoda Insecta Pterygota Coleoptera Adephaga Carabidae Pterostichinae


Ce sont généralement des carabes de taille moyenne et plutôt robustes. La coloration est généralement sombre et sans motifs apparents, mais souvent avec un éclat fort comme le métal poli. Ils sont largement distribués et habitent un large éventail d' habitats terrestres . Contrairement aux carabes plus basaux qui ne se nourrissent que de petits animaux, les Pterostichinae comprennent une grande proportion de taxons omnivores voire herbivores.


Amara aenea
Amara aenea - Corse

espèce commune dans toute l'Europe, jusqu'en Chine ; taille 6 à 8 mm ; forme étroite et aplatie ; dessus sombre avec un fort reflet métallique brillant de couleur bronze, vert ou bleu ; tête lisse et luisante ; antennes sombres sauf les trois premiers segments et la base pâles ; l'habitat typique de cette espèce est une végétation sèche et clairsemée, permettant une bonne exposition au soleil ; les adultes passent l'hiver sous des écorces ou des débris dans le sol ; ils sont omnivores, pouvant manger des graines mais également des pucerons ; on les voit souvent courir au sol sur les chemins ensoleillés

Percus reichei
Percus reichei - Corse

endémique de Corse ; taille 4 à 17mm ; noir, corps aplati ; large pronotum avec un sillon médian et de profondes fossettes latérales ; élytres lisses et ovales sans stries ; tempes lisses, ce qui le distingue de P. corsicus ou P. grandicollis ; habite les milieux forestiers de l'île

Pterostichus burmeisteri
Pterostichus burmeisteri - France 74

taille 12-14 mm ; forme ovale, avec un dessus métallique de couleur cuivre, très brillant, et très caractéristique ; nuances de vert métallique ; appendices roux ; antennes densément pubescentes à partir du quatrième segment ; pronotum très transverse avec marges bordées ; élytres courts et presque lisses, avec des stries fines et superficielles ; c'est une espèce des montagnes que l'on peut trouver jusqu'à 2500 mètres d'altitude


Arthropodes Hexapoda Insecta Pterygota Coleoptera Adephaga Dytiscoidea Dytiscidae


Les Dytiques (littéralement "capables de plonger") sont les coléoptères plongeurs prédateurs. Ils se produisent dans pratiquement tous les habitats d'eau douce du monde, mais quelques espèces vivent parmi les feuilles mortes. Les adultes de la plupart mesurent entre 1 et 2,5 cm de long, bien que de nombreuses variations soient observées entre les espèces. La plupart sont de couleur brun foncé, noirâtre ou olive foncé avec des reflets dorés dans certaines sous-familles. Les larves sont communément appelées tigres d'eau en raison de leur appétit vorace. Ils ont des mandibules courtes mais pointues et immédiatement après avoir mordu, ils délivrent des enzymes digestives à leurs proies pour sucer leurs restes liquéfiés. La famille comprend plus de 4 000 espèces décrites dans de nombreux genres.


Tribu Agabini
Tribu Agabini - Corse



Arthropodes Hexapoda Insecta Pterygota Coleoptera Adephaga Haliploida Haliplidae


Les Haliplidae sont une famille de coléoptères aquatiques qui nagent en utilisant un mouvement alternatif des pattes. Ils sont donc maladroits dans l'eau (par rapport aux Dytiscidae ou Hydrophilidae par exemple), et préfèrent se déplacer en rampant. La famille se compose d'environ 200 espèces réparties en 5 genres, réparties partout où il existe un habitat d'eau douce ; c'est le seul membre existant de la superfamille Haliploidea. Ils sont également connus sous le nom de coléoptères rampants. Les pattes arrière servent de stockage d'air en complément de l'air transporté sous les élytres.

Haliplus lineatocollis
Haliplus lineatocollis - France Corrèze

petite taille (3 mm) ; ligne sombre médiane sur le pronotum, ainsi que diverses marques plus foncées sur les élytres ; tête lisse et brillante densément ponctuée ; gros yeux convexes ; pronotum large  à la base ; se produisant dans la plupart des zones humides dans les eaux calmes et lentes, en particulier là où la végétation aquatique est abondante. Les adultes sont présents toute l'année; pendant l'hiver parmi le substrat sous les débris organiques accumulés, sous les pierres ou sous l'écorce des rondins submergés.



[full_width]


Coléoptères partie 1 - adéphages (carabes, dytiques, gyrins) Coléoptères partie 1 - adéphages (carabes, dytiques, gyrins) Reviewed by RENOULT on 03 octobre Rating: 5

Aucun commentaire: