BREAKING NEWS

[2]

Vertébrés Oiseaux partie 8 (Passereaux Dicaeidae à Hirundinidae)

  Retour à la liste taxonomique - page accueil des espèces traitées


(Légende : embranchementsous embranchementclasse sous-classeinfra-classesuper ordreordresous-ordreinfra ordre--micro ordresuper famillefamillesous famille)


Passereaux partie 2


Chordata Vertebrata Aves Passeriformes


Cet immense ordre contient plus de la moitié de tous les oiseaux au monde, soit 6500 espèces. Ils se distinguent de tous les autres par la disposition de leurs orteils (trois pointant vers l'avant et un vers l'arrière), ce qui facilite leur accrochage aux branches. Autre particularité : un meilleur contrôle de leurs muscles du syrinx, qui leur permet toute une gamme de chants et de vocalises. Leur taille est généralement petite, comparée aux ordres ordres, puisque le passereau le plus gros est un corbeau. Les poussins sont nidicoles, puisqu'aveugles, sans plumes et sans défense dès leur sortie de l'oeuf ; ils nécessitent donc des soins parentaux importants. 


Chordata Vertebrata Aves Passeriformes Dicaeidae


Petite famille de 48 espèces d'oiseaux essentiellement nectarivores ; ce sont des espèces trapues, d'assez petite taille, avec une queue courte et une langue en forme de tube, se terminant souvent par un plumeau, qui leur permet de récolter le nectar des plantes ; leur système digestif a également évolué pour leur permettre de traiter sans souci la consommation de baies de gui, toxiques sinon. 

Dicaeum chrysorrheum chrysochlore
Dicaeum chrysorrheum chrysochlore - Dicée cul d'or - Thailande Parc National de Khao Yai


petite taille ; bec court et yeux rouges avec une bande lorale blanche ; parties supérieures olive doré ; dessous grisâtre avec de nombreuses stries noires sur la poitrine ; ventre blanc immaculé ; dessous de la queue jaune, d'où son nom français ; habite les forêts et les lisières des pays du sud-est asiatique, consommant beaucoup de baies, notamment le gui




Chordata Vertebrata Aves Passeriformes Dicruridae


29 espèces d'oiseaux appelés Drongos. Ce sont des oiseaux essentiellement noirs à pattes courtes, toujours perchés bien droit ; la queue, immanquable, est longue et fourchue et certaines ont même des décorations élaborées ; se nourrissent d'insectes attrapés au vol ; ils sont connus pour être d'excellents imitateurs d'autres espèces qu'ils réussissent à tromper pour leur voler de la nourriture (ils glanent quasiment un quart de leurs aliments en trichant ainsi) ; on les trouve dans les forêts ouvertes ou la brousse.

Dicrurus adsimilis fugax
Dicrurus adsimilis fugax - Drongo brillant - Afrique du Sud Parc National de Kruger

comme tous les drongos, longue queue fourchue avec une différence de taille de 2 cm entre les courtes médianes et les longues externes ; oeil rouge ; paraît entièrement noir de loin, mais possède en réalité de nombreux reflets bleus et verts ; extérieur de l'aile brun et non noir ; petit bec très crochu, entouré de nombreuses vibrisses ; aime tous types d'habitats sauf les forêts trop denses ; il est assez solitaire, posté sur son point d'observation, attendant le bon moment avant de plonger sur ses proies (insectes essentiellement, mais aussi nectar et petits poissons) ; comme les autres espèces de la famille, il imite d'autres prédateurs, et récupère les proies abandonnées

Dicrurus forficatus forficatus
Dicrurus forficatus forficatus - Drongo malgache - Madagascar Parc National d'Ankarafantsika

oiseau endémique de Madagascar pour la sous-espèce forficatus (la seconde sous-espèce se trouve aux Comores ) ; on ne peut le confondre sur l'île, avec son plumage tout noir (quelques reflets bleus et verts), sa longue queue fourchue et sa crête distinctive sur le front ; il apprécie les forêts de plaine et la savane ouverte ; se perche bien en vue pour plonger sur les insectes ; assaille les rapaces et d'autres mammifères pour leur faire abandonner leur proie

Dicrurus macrocercus
Dicrurus macrocercus - Drongo royal - Thailande Si Satchanalai

oiseau noir brillant comme les autres drongos ; queue large et très fourchue ; il se trouve généralement en rase campagne et chasse près du sol , il lui faut donc des milieux ouverts ; très intrépide et agressif, il attaque d'autres espèces lorsqu'elles pénètrent sur son territoire, capable également d'imiter avec ses cris de nombreux autres oiseaux ; il se nourrit essentiellement d'insectes aériens

Dicrurus paradiseus paradiseus
Dicrurus paradiseus paradiseus - Drongo à raquettes - Thailande Si Satchanalai

grand Drongo de l'Asie du sud-est, avec une huppe plus ou moins importante sur le dessus de la tête ; surtout, la queue est prolongée par deux longs filaments terminés par une raquette plate (en vol, on a l'impression que l'oiseau est poursuivi par deux boules noires) ; tout le corps est noir ; vit dans les espaces forestiers denses, en solitaire ou en couple ; c'est un grand consommateur d'insectes, attrapés au vol ou sur les branches ; il peut compléter son alimentation par du nectar ; enfin, comme tous les autres de la famille, imite parfaitement les cris d'alarme d'autres espèces, ce qu'il a appris lors de longs séjours au sein de groupes mixtes




Chordata Vertebrata Aves Passeriformes Emberizidae


Famille de 44 espèces (depuis la création de la famille des Passerellidae) de petits passereaux au bec court et conique ; plumage souvent brun, avec du jaune et du noir ; ce sont des granivores qui fréquentent essentiellement les milieux ouverts.

Emberiza calandra
Emberiza calandra - Bruant proyer - Corse

grande taille pour un bruant (18 cm) ; plumage entièrement brun beige ; dessus fortement strié parties inférieures blanchâtres mêlées de chamois, mais surtout fortement striées sur la poitrine et les flancs ; tache sombre souvent visible au-milieu de la poitrine ; calotte et nuque finement striées ; point blanc sur le plumage en arrière des joues ; trait pâle partant du bec jaune et entourant les joues ; il lui faut un milieu dégagé, sans trop d'arbres ; on le voit souvent perché et lancer son cri caractéristique ; sa nourriture se compose à la fois de graines et d'insectes

Emberiza capensis reidi
Emberiza capensis reidi - Bruant du Cap - Afrique du Sud Parc National de Golden Gate

adulte aisément reconnaissable à sa calotte noire, son sourcil blanc et l'ensemble de sa tête rayée ; parties supérieures gris-brun avec quelques stries sombres ; ailes roux châtain ; queue plus foncée ; dessous grisâtre avec une gorge pâle ; présent sur les pentes rocheuses avec bon nombre de broussailles et d'herbes, surtout en montagne ; il est solitaire, jamais grégaire, et se nourrit au sol de graines, d'insectes et d'araignées


Emberiza cia
Emberiza cia - Bruant fou - Maroc

mesure 16 cm de long ; le mâle reproducteur a les parties supérieures châtain, les parties inférieures chamois foncé non marquées et une tête gris pâle marquée de rayures noires ; la femelle est une version délavée du mâle, avec des parties inférieures plus claires, un dos gris-brun et une tête moins contrastée ; se reproduit dans le nord-ouest de l'Afrique, le sud de l'Europe jusqu'en Asie centrale et dans l'Himalaya 

Emberiza cirlus
Emberiza cirlus - Bruant zizi - Corse

le mâle nuptial est facile à reconnaître, avec ses parties supérieures châtain et son croupion gris ; la coloration de la tête est immanquable : très contrastée, elle possède une succession de bandes sombres et jaunes (calotte, lores et gorge noirs) ; tache blanche à l'arrière de la joue ; quant à la poitrine, elle aussi rend l'identification aisée, avec un large plastron gris et un collier jaune ; deux plaques rousses s'étendent vers les épaules ; ventre jaune et flancs striés ; fréquente des habitats relativement divers, ouverts mais aussi incluant des arbres pourvu qu'ils ne soient pas trop denses ; c'est surtout un granivore

Emberiza citrinella
Emberiza citrinella - Bruant jaune - France 14

mâle facile à reconnaître à sa couleur jaune qui domine l'ensemble : tête jaune vif avec quelques bandeaux bruns sur le côté ; dessus brun fortement strié de noir ; croupion roux distinctif ; queue brune aux rectrices blanches ; dessous entièrement jaune avec stries sur les flancs ; la femelle ressemble au mâle mais elle est bien moins jaune ; possède également le croupion roux caractéristique ; fréquente une belle variété de milieux, avec des buissons indispensables afin de construire son nid ; grégaire, il forme des groupes en dehors de la période de reproduction, et recherche donc sa nourriture à plusieurs, au sol dans les champs : il est surtout granivore mais peut se tourner vers les insectes

Emberiza sahari
Emberiza sahari - Bruant du Sahara - Tunisie Ksar Haddada

petit bruant répandu dans le nord de l'Afrique ; ressemble au Bruant striolé mais leurs aires de répartition sont séparées ; corps brun orangé couleur rouille ; tête grise striée de noir et blanc contrastant avec le ventre roux ; il affectionne les environnements secs mais s'approche des humains, devenant même apprivoisé ; c'est surtout un granivore qui ne rechignera pas à avaler des insectes durant la phase de nourrissage des petits





Chordata Vertebrata Aves Passeriformes Estrildidae


Grande famille de 141 espèces de passereaux granivores et grégaires, au bec court et conique ; les couleurs du plumage varient énormément suivant les espèces ; tous les membres de cette famille élaborent de grands nids en forme de dôme ; on les trouve surtout dans les pays chauds car ils sont sensibles aux basses températures. 

Amadina fasciata contigua
Amadina fasciata contigua - Amandine cou coupé - Afrique du Sud Parc National de Kruger

oiseau essentiellement brun à chamois ; immanquable, la large bande rouge qui passe sous la gorge confirme instantanément l'identification (absent chez la femelle) ; fines rayures sur la gorge ; parties supérieures plus sombres avec nombreuses marques noires ; larges barres sur le croupion ; vit dans les steppes désertiques ou semi-désertiques avec une végétation éparse ; c'est un oiseau relativement grégaire que l'on trouvera donc souvent accompagné, même avec d'autres espèces ; il mange surtout des graines, mais aussi des insectes (termites) ; grand nid caractéristique, même si il réutilise parfois celui des tisserins

Estrilda astrild
Estrilda astrild - Astrild ondulé - Afrique du Sud Giant Castle Game Reserve

immanquable avec son masque rouge allant du bec jusqu'à l'arrière des yeux ; le bec, petit et conique, est également rouge ; ensemble du plumage gris brun, fortement strié horizontalement ; grande tache rouge à rosée au milieu du ventre, variant géographiquement ; bas ventre noir ; affectionne les zones herbeuses et humides, avec de petits buissons ; il est grégaire, comme de nombreuses espèces de la famille ; il se réunit la nuit en dortoirs ; c'est un oiseau essentiellement granivore sauf durant la période de reproduction, durant laquelle il est insectivore

Lagonosticta rubricata rubricata
Lagonosticta rubricata rubricata - Amarante foncé - Afrique du Sud Giant Castle Game Reserve

calotte, nuque et cou gris foncé, venant contraster avec un manteau brun, ainsi que les ailes ; croupion et plumes externes de la queue rouge foncé ; menton écarlate ; flanc rouge écarlate ; centre du ventre gris ; petit bec court et pointu ; préfère les habitats denses le long de cours d'eau, comme des rangées de broussailles, de bois d'acacia ou de fougères ; il se nourrit surtout de graines qu'il complète en attrapant au sol des insectes ; se mêle souvent à des groupes d'individus d'autres espèces

Lonchura leucogastroides
Lonchura leucogastroides - Capucin javanais - Bali

couleur générale brune avec certaines nuances plus claires ; masque et poitrine noirsventre blanc faisant un saisissant contraste ; croupion noir ; habite les zones ouvertes, plaines, prairies, zones humides ; peut se mélanger à d'autres espèces, surtout si la nourriture est abondante ; il est originaire d'Indonésie mais a été introduit en Malaisie et à Singapour ; c'est une espèce peu farouche très commune dans son aire de répartition, y compris dans les villes et villages

Lonchura maja
Lonchura maja - Capucin à tête blanche - Bali

immédiatement reconnaissable à sa tête entièrement blanchâtre, ainsi que la nuque, le menton et la gorge ; le manteau et le dos sont d'un brun chaud, tandis que la partie basse de la poitrine est brune, devenant très foncée vers le bas ; le bec est massif, conique, et gris-bleuté ; c'est surtout un oiseau rural, préférant les plaines et les zones agricoles ; très grégaire, il est accompagné de ses congénères pour les parties de nourrissage et la nuit dans un dortoir ; se nourrit en sautillant au sol de graines surtout, parfois d'insectes

Lonchura punctulata topela
Lonchura punctulata topela - Capucin damier - Thailande Lampung

apparait bicolore avec un contraste saisissant entre la tête, la face et la nuque brun foncé et la poitrine et ventre blanchâtres fortement écaillés avec de nombreuses fines lignes noires ; son bec sombre et trapu est typique des granivores ; on le retrouve dans une vaste gamme d'habitats, mais jamais loin d'un point d'eau et de prairies ; adore les rizières par exemple ; se nourrit essentiellement de graines d'herbes, parfois aussi d'insectes ; il est très grégaire et sillonne le sol en compagnie de ses congénères en groupes pouvant dépasser la centaine d'individus

Pytilia melba melba
Pytilia melba melba - Beaumarquet melba - Afrique du Sud Parc National de Kruger

le mâle est très coloré : bec, croupion et queue rouges ; dos et ailes vert olive ; front et gorge rouge orangé ; poitrine traversée par une bande colorée dont la couleur varie géographiquement ; femelle : absence de la bande ; tête grise ; habite la savane épineuse aride ainsi que les bois secs ; se nourrit en groupe au sol, surtout de graines mais aussi d'insectes ; fréquente souvent d'autres espèces

Uraeginthus angolensis niassensis
Uraeginthus angolensis niassensis - Cordonbleu d'Angola - Afrique du Sud Parc National de Hluhluwe

magnifique oiseau bicolore face, poitrine, croupion, et dessous bleus avec le dessus brun ; bec bleu-gris ; résident des savanes sèches, jamais loin de l'eau (se disperse en cas de sécheresse) ; il mange essentiellement des graines d'herbes, ainsi que des fourmis ou termites ; grégaire parfois, il aime se mélanger à d'autres espèces de la famille pour se déplacer et chercher sa nourriture au sol




Chordata Vertebrata Aves Passeriformes Eurylaimidae


Petite famille de 9 espèces richement colorées, avec une large tête, de grands yeux et un bec crochu ; ce sont des habitants des forêts denses et humides, et la couverture végétale leur est indispensable pour se cacher en raison de leur plumage incroyablement voyant ; ce sont surtout des insectivores et des carnivores qui récupèrent leurs proies directement en l'air ou sur les branches. Certaines espèces mangent des fruits, avec un bec plus large que la moyenne. Ce sont des espèces sociables et grégaires qui se déplacent en groupes. 

Cymbirhynchus macrorhynchos malaccensis
Cymbirhynchus macrorhynchos malaccensis - Eurylaime rouge et noir - Thailande Parc National de Kaeng Krachan

immanquable large bec turquoise sur le dessus, jaune en dessous ; plumage distinctif noir et rouge ne permettant aucune confusion : tête et poitrine noires ; parties supérieures noires ; gorge rouge ; poitrine rouge ; scapulaires avec un liseré blanc pur formant une ligne blanche évidente chez l'individu posé ; queue noire ; iris vert émeraude ; son habitat est assez variable mais il lui faut des arbres, même dans des zones perturbées par l'Homme ; il est souvent vu seul ; son large bec lui permet de capturer des insectes, qu'il attrape directement au sol et au bord de l'eau

Psarisomus dalhousiae cyanicauda
Psarisomus dalhousiae cyanicauda - Eurylaime psittacin - Thailande Parc National de Khao Yai

immanquable gorge et visage jaune vif, avec la tache jaune remontant de chaque côté de l'occiput ; fine bande jaune autour du cou ; casquette noire en forme de casque ; dos, ventre, et haut des ailes d'un beau vert vif ; dessous des ailes vert clair ; longue queue bleue sur le dessus, noire sur le dessous ; large bec vert jaunâtre ; habite les forêts persistantes à proximité des points d'eau ; se nourrit souvent en petits groupes, parfois mixtes ; il est timide, se cachant souvent dans le feuillage des arbres ; il est insectivore mais mange parfois des baies et même de petites grenouilles

Serilophus lunatus
Serilophus lunatus - Eurylaime de Gould - Thailande Parc National de Kaeng Krachan

magnifique oiseau immanquable : blanchâtre sur tout le dessous ; brun chaud au-dessus avec un croissant noir au-dessus de l'oeil et une tache bleu brillant sur les ailes sombres ; le croupion est roux vif ; queue noire ; grand oeil noir cerclé de jaune ; habitant de la forêt, il affectionne surtout les zones tropicales et semi-tropicales ; il se nourrit d'invertébrés, surtout des insectes, qu'il attrape depuis son perchoir sur une branche ; contrairement à d'autres espèces de la famille, il reste en petits groupes avec des individus de la même espèce




Chordata Vertebrata Aves Passeriformes Fringillidae


Vaste famille de 231 espèces de passereaux. Grande diversité de plumages et de formes on s'en doute. Ceci dit, deux couleurs reviennent souvent, le jaune vif et le rouge, qui sont issues de pigments caroténoïdes, et ne sont donc pas structurelles (en d'autres termes, les oiseaux tirent leur couleur de leur alimentation). Leur bec est assez gros et conique (sauf les becs-croisés) car ce sont des granivores même si les insectes constituent une part non négligeable de leur alimentation. Ils ont une panoplie de chants plutôt élevée. Ils possèdent tous neuf plumes primaires

Bucanetes githagineus
Bucanetes githagineus - Roselin githagine - Tunisie Chenini

l'association d'un plumage rose clair et d'un gros bec orange rend cette espèce facile à reconnaître ; capuchon gris cendré ; dos brunâtre ; ailes rose pâle ; queue brune et foncée ; le dessus est plus foncé ; c'est un oiseau des zones désertiques et semi-désertiques, avec de petits buissons et une végétation rase ; parfois même des déserts de pierres ; sa seule demande : qu'il y ait de l'eau à proximité ; passe du temps dans les éboulis et gros rochers, perché ou sautillant de pierre en pierre (plus rarement sur un arbre) ; des rassemblements de plusieurs dizaines d'individus peuvent avoir lieu lors des séances aux points d'eau ; ce sont des granivores qui peuvent aussi manger des insectes

Carduelis carduelis
Carduelis carduelis - Chardonneret élégant - Corse

très bel oiseau facile à reconnaître avec sa face rouge sang débordant l'oeil vers l'arrière ; le reste de la tête est noir et blanc ; bec conique rosé ; dessus du corps chamois excepté le croupion blanc ; deux taches chamois également sur les côtés de la poitrine ; reste du dessous blanc ; ailes noires coupées par un large bandeau jaune, très visible quand l'oiseau est posé ; c'est un oiseau commun des milieux relativement ouverts, dans des zones variées ; il est grégaire en dehors de la période de reproduction et se regroupe en plusieurs dizaines d'individus pour se nourrir ; il est granivore quasi exclusivement et comme son nom l'indique s'intéresse beaucoup aux chardons

Carduelis corsicana
Carduelis corsicana - Venturon corse - Corse

petit oiseau au jaune vif dessous (et non vert comme chez le Venturon montagnard, dont il était jusqu'à peu encore considéré comme une sous-espèce) ; manteau brun fortement strié ; arrière de la tête gris ; il fréquente l'ensemble de la Corse, à toutes les altitudes ; s'il est plutôt sédentaire, est aussi capable de mouvements réguliers jusqu'en Sardaigne ; c'est un oiseau quasiment strictement granivore. 

Chloris chloris
Chloris chloris - Verdier d'Europe - Corse

largement répandu ; le mâle apparaît globalement vert-olive ; jaune vif des ailes (sur le bord) et de la queue, ce qui est un élément déterminant pour l'identification ; croupion plus jaune ; parties inférieures jaune-vert ; ventre jaune vif ; flancs et côtés du cou teintés de gris ; queue fortement échancrée ; gros bec couleur chair venant souligner une face jaune ; espèce des milieux arborés ouverts, on le trouve un peu partout, et même dans les parcs des grandes villes, puisqu'il ne craint pas l'Homme ; grâce à son bec spécialisé, il se nourrit de toutes sortes de graines, mais aussi de quelques fruits

Coccothraustes coccothraustes coccothraustes
Coccothraustes coccothraustes coccothraustes - Grosbec casse noyaux - Corse

on ne peut le confondre avec aucune autre espèce de la famille : grande taille (17 cm) ; grosse tête rousse avec l'arrière de la calotte châtain ; très gros bec conique bleuté et cerclé de noir au niveau du front ; bavette noire nuque gris clair en demi-collier ; manteau roux ; courte queue orangée largement terminée de blanc ; sur les ailes, barres blanches très frappantes ; plus globalement, l'aile est tricolore : noire, blanche et bleue ; c'est une espèce craintive, pas facile à observer car souvent perchée haut dans les arbres ; le Grosbec se nourrit bien entendu de graines dures, qu'il casse avec son bec puissant

Crithagra gularis humilis
Crithagra gularis humilis - Serin gris - Afrique du Sud Parc National de Bontebok

espèce de 13 cm de longueur ; l'adulte a les parties supérieures brunes avec de fines stries ; croupion brun uni ; tête avec une couronne finement striée de brun ; face sombre, sourcil blanc ; parties inférieures chamois ; fréquente les forêts ouvertes et les broussailles, les savanes, mais aussi les jardins ; il peut être grégaire et former de grands rassemblements mixtes (avec d'autres espèces) ; il se nourrit de fruits, de graines, et parfois d'insectes

Crithagra mozambica granti
Crithagra mozambica granti - Serin du Mozambique - Afrique du Sud Réserve de Mkuze

11 à 13 cm de longueur ; nombreuses sous-espèces avec des variations de couleur au niveau de la nuque notamment ; dos vert chez le mâle ; ailes et queue brunes ; parties inférieures et croupion jaunes ; tête jaune avec une calotte et une nuque grises ; résident sub-saharien, il préfère les zones ouvertes et les cultures ; c'est un granivore très grégaire qui peut se rassembler en grandes bandes 

Crithagra sulphurata sulphurata
Crithagra sulphurata sulphurata - Serin soufré - Afrique du Sud Parc National de Bontebok

serin de 15 cm de longueur, avec un gros bec conique, très robuste ; oiseau essentiellement jaune ; parties supérieures jaune-vert avec nombreuses stries ; double barre alaire jaune ; parties inférieures jaunes avec une teinte verdâtre sur les flancs et la poitrine ; beaucoup de variations sur l'intensité du jaune en fonction des sous-espèces ; il est beaucoup moins grégaire que d'autres espèces de la famille et est souvent observé seul ; se nourrit de graines, mais aussi de fruits ; son gros bec est un outil redoutable pour ouvrir sa nourriture

Fringilla coelebs
Fringilla coelebs - Pinson des arbres - France 72

un de nos oiseaux les plus communs, il est facile à reconnaître : manteau et haut du dos brun-marron ; tête d'un beau gris bleuté ; front noir ; joues rousses deux bandes blanches sur les ailes, très caractéristiques même avec une mauvaise lumière ; dessous rosé-roux ; rectrices externes des ailes blanches ;  la femelle est terne mais possède les mêmes barres blanches ; c'est une espèce forestière, mais qui a su s'adapter à toutes les situations, et que l'on retrouve dans des milieux variés puisqu'on le retrouve même en ville ; il est grégaire en dehors de la période de reproduction ; cherche sa nourriture au sol en sautillant ; son régime est omnivore, mais plutôt insectivore

Haemorhous mexicanus
Haemorhous mexicanus - Roselin familier - USA Nouveau-Mexique Bosque del Apache

pinson nord-américain de taille moyenne (14 cm) ; contraste saisissant entre le dos de couleur terne, brune, avec quelques nuances de gris foncé sur les plumes des ailes, et la tête, le cou, les épaules et le haut du ventre d'un rouge vif ; cette couleur s'étend d'une manière variable selon les individus et les saisons, car elle provient directement des baies et fruits de son alimentation : on pourra même trouver des individus avec du jaune, même si c'est assez rare ; dessous fortement strié ; c'est un oiseau en pleine conquête, car à l'origine, il n'était résident que du Mexique et de l'Ouest des Etats-Unis, alors qu'il occupe aujourd'hui l'ensemble de ce dernier pays ; il se nourrit au sol de graines et de baies, mais aussi de petits insectes

Linaria cannabina
Linaria cannabina - Linotte mélodieuse - Maroc vallée de Telouet

tire son nom de la plante, le lin, dont l'oiseau raffole (pour les graines) ; petit oiseau à longue queue, avec les parties supérieures brunes, la gorge blanchâtre et le bec gris ; en été, tache rouge sur la tête chez le mâle, et poitrine rouge, avec une couleur qui s'étend de manière variable en fonction de la période (le rouge apparait au fur et à mesure que le plumage s'use) ; une bande pâle sépare souvent le rouge de la poitrine ; habite toutes sortes de milieux ouverts à semi-ouverts, à condition qu'il y ait quelques buissons pour abriter le nid ; c'est une espèce très mobile qui se nourrit au sol de graines essentiellement

Pyrrhula pyrrhula europaea
Pyrrhula pyrrhula europaea - Bouvreuil pivoine - France 41

le mâle est très coloré : manteau, dos gris clair ; croupion blanc ; queue noire ; barre blanche bien visible à la base des ailes ; dessous de l'oiseau bicolore, gorge poitrine et flancs rouge rosé et bas-ventre blanc ; calotte noire ; joues rouge rosé comme la poitrine ; bec petit et conique, noir ; c'est un oiseau des forêts, qu'elles soient feuillues ou de conifères ; il est craintif et discret, et se nourrit surtout de graines variées, ou de baies en fin de saison

Serinus serinus
Serinus serinus - Serin sini - France 72

petite taille (11 cm); parties supérieures vert grisâtre avec de nombreuses stries noires ; croupion jaune ; poitrine jaune et ventre blanc, striés également ; face jaune vif chez le mâle ; barres alaires jaunes, de même que les bords de la queue ; c'est un oiseau plutôt de plaine que l'on ne trouvera pas dans les forêts ou les terrains agricoles ; il lui faut néanmoins des arbres pour la nidification ; il se nourrit essentiellement de graines, très peu d'animaux

Spinus psaltria
Spinus psaltria - Chardonneret mineur - USA - Nouveau-Mexique - Carlsbad

très petite taille (le plus petit de la famille) 9 à 11 cm ; le mâle est aisément reconnaissable ; parties inférieures jaune vif ; grandes taches blanches sur les rectrices externes et les ailes ; tête et dos noirs ou verts en fonction des endroits ; queue courte et échancrée ; sa zone de répartition s'étend du sud-ouest des Etats-Unis au Pérou ; il apprécie des milieux variés, pourvu qu'il y ait des arbres ou des arbustes, sauf la forêt dense

Spinus spinus
Spinus spinus - Tarin des aulnes - France 72

le mâle se reconnaît à la grande quantité de jaune sur son plumage, surtout vif sur les côtés de la tête, les ailes, le croupion et la queue ; jaune aussi en dessous mais strié de noir ; les stries sur les flancs sont variables selon les individus, et parfois absentes ; le manteau est vert-olive ; calotte, front et lores noirs ; petit bec conique ; il apprécie les forêts, et notamment, comme son nom l'indique, les aulnaies, dont il est très friand des graines en hiver (en été son menu est bien moins sélectif)



Chordata Vertebrata Aves Passeriformes Hirundinidae


Famille de 88 espèces. Les hirondelles sont de taille petite à moyenne, et se nourrissent toutes en vol, d'où toute une série d'adaptations naturelles : elles ont un corps fuselé et élancé, de longues ailes pointues qui permettent une grande maniabilité et de l'endurance,  et la queue fourchue pour la plupart. C'est très efficace car leur taux de métabolisme est évalué à 60/70 % inférieur à celui des passereaux de même taille. Leurs yeux en longueur leur permettent d'avoir une grande acuité visuelle, un peu comme un rapace. Le bec s'ouvre largement, comme les engoulevents, afin d'attraper en vol les proies. Oiseaux aériens par excellence, ils ne sont pas habiles au sol et n'ont que des pattes courtes et des pieds conçus pour se percher. Si le bleu foncé est la couleur la plus répandue pour le plumage, les espèces des zones sèches ou montagneuses seront brunes. 

Cecropis abyssinica unitatis
Cecropis abyssinica unitatis - Hirondelle striée - Afrique du Sud Parc National de Kruger

facilement reconnaissable: front, capuchon, côtés de la tête et cou de couleur rousse ; manteau bleu-noir, croupion roux comme la tête ; dessous de l'oiseau blanc avec de nombreuses stries sombres, encore plus nombreuses sous le cou et la gorge ; ailes et queue noires ; les rectrices externes sont très longues et forment une fourche ; fréquente des habitats variés, souvent boisés, et parfois à proximité des villes et des villages ; son menu est constitué d'insectes attrapés en vol mais également, ce qui est surprenant, de fruits

Cecropis striolata striolata
Cecropis striolata striolata - Hirondelle striolée - Lombok

grande taille pour une hirondelle (19 cm) ; dessus bleu métallique, comme de nombreuses espèces ; croupion châtain ; parties inférieures blanches avec de nombreuses stries marron, surtout au niveau de la gorge et du menton ; la queue possède de longues rectrices formant une fourche ; habite les espaces ouverts de collines ou d'escarpements rocheux, se nourrissant d'insectes volants ; elle aime la compagnie d'autres hirondelles, mais niche en couples séparés

Delichon urbicum
Delichon urbicum - Hirondelle de fenêtre - Corse

célèbre hirondelle bleu acier sur le dessus avec un croupion blanc et le dessous blancce qui est un critère d'identification en vol ; yeux bruns et petit bec noir ; ailes et queue d'un brun noir sans reflets bleutés ; queue fourchue mais sans les rectrices qui dépassent ; c'est une espèce rupestre, nichant généralement dans les falaises ; s'est adaptée à l'Homme en utilisant les bâtiments comme les ponts ; c'est une espèce bien plus montagnarde que l'Hirondelle rustique, et qui ne viendra pas investir le coeur des villes ; cet oiseau est grégaire et niche en grandes colonies ; c'est un insectivore strict, les insectes étant capturés en vol

Hirundo rustica
Hirundo rustica - Hirondelle rustique - USA Louisiane

la plus célèbre des hirondelles a réussi à investir l'ensemble de la planète ; dessus du corps et ailes bleutés ; rectrices brunes ; front et gorge immanquables, couleur brique ; queue pourvue de longues rectrices fines, formant deux filets ; petit bec noir, large à la base, pouvant largement s'ouvrir ; a besoin de milieux ouverts pour se nourrir, généralement en plaine, même si elle peut monter plus haut ; a besoin d'un point d'eau non loin ; ne craint pas l'Homme, comme tout le monde le sait, et niche souvent à proximité immédiate, contre les maisons ; elle est très grégaire et peut se rassembler en grands groupes ; c'est une grande migratrice qui revient en Europe dès la mi-mars, signalant le printemps (ce sont les mâles qui arrivent les premiers) ; son vol est spectaculaire et c'est un plaisir d'admirer toutes ses évolutions qui en ont fait une maître de l'air : elle virevolte, alternant les phases de vol battu et plané (elle est incapable de faire du sur place) ; se pose au sol pour récupérer la boue qui lui est indispensable pour la construction du nid ; c'est, enfin, un insectivore exclusif qu'elle chasse en vol grâce à sa vision remarquable

Hirundo smithii smithii
Hirundo smithii smithii - Hirondelle à longs brins - Afrique du Sud Parc National de Kruger

joli front et capuchon roux, venant trancher avec les parties supérieures bleues ; arrière des ailes noir ; dessous blanc ; longue queue bleue avec les rectrices se terminant par de longs filaments chez le mâle (ils sont présents mais plus courts chez la femelle) ; fréquente les zones ouvertes non loin d'étangs ou de rivières ; contrairement aux autres espèces d'hirondelles, elle vit presque toujours en couple, parfois en petits groupes lâches durant le nourrissage ; elle mange uniquement des insectes

Hirundo tahitica
Hirundo tahitica - Hirondelle de Tahiti - Bali

petite taille (13 cm) ; dos bleu ; ailes et queue brunes face et gorge rouges ; elle rappelle donc l'Hirondelle rustique, mais sa queue est plus courte et moins fourchue ; vit surtout sur les côtes, mais augmente son aire de répartition vers les hautes terres boisées ; comme toutes les autres hirondelles, elle pratique un vol rapide pour se nourrir d'insectes ; elle niche dans les grottes et les falaises, en solitaire ou en petits groupes (elle est même capable, en dehors de la période de reproduction, de fréquenter des dortoirs en compagnie d'autres espèces d'hirondelles)

Petrochelidon fulva
Petrochelidon fulva - Hirondelle à front brun - USA Nouveau-Mexique - Carlsbad Cavern

petite hirondelle (12 cm) avec un capuchon bleu-noir manteau, dos bleu-noir ; dessus des ailes brunes ; menton et gorge roux, ainsi que le haut de la poitrine ; bas de la poitrine blanc ; fréquente une grande variété d'habitats ouverts, jamais loin de l'eau ; les grottes sont des milieux recherchés pour la nidification, qui peut se faire en groupes de plusieurs dizaines d'individus ; c'est une insectivore stricte

Ptyonoprogne rupestris
Ptyonoprogne rupestris - Hirondelle de rochers - Maroc gorges de Todra

parties supérieures grises à brunes ; dessous pâle ; gorge tachetée de sombre ; petite queue carrée sans filets, et avec de fines taches blanches à son extrémité, que l'on voit bien en vol ; habite les falaises sur les côtes ou en montagne, en petites colonies, et parfois en cohabitant avec l'Hirondelle de fenêtre ; le nid est placé en surplomb des falaises ; c'est une insectivore stricte avec des proies consommées en vol ou ramenées parfois à la falaise ; c'est assez rare pour le signaler, la population mondiale augmente à la suite de son expansion vers le nord

Riparia riparia
Riparia riparia - Hirondelle de rivage - France 34

dessus brundessous blanc avec une étroite bande brune sur la poitrine, très caractéristique, et qui peut s'étendre jusqu'à l'abdomen ; comme son nom l'indique, elle ne quitte pas les zones humides ; il lui faut également des falaises avec un sol meuble dans lequel elle creusera des galeries pour nicher ; contrairement à l'hirondelle rustique, elle vole davantage comme un papillon, en alternant de longues phases de plané avec quelques battements d'ailes ; c'est un insectivore qui attrape ses proies en vol, souvent au-dessus des points d'eau

Tachycineta thalassina
Tachycineta thalassina - Hirondelle à face blanche - USA Californie Mono Lake

front, capuchon, manteau et dos verts avec des reflets violets ; côtés de la tête et dessous blancs ; petit bec noir ; queue légèrement fourchue ; vit surtout dans les zones montagneuses ouvertes, recherchant sa nourriture au-dessus de points d'eau ; elle consomme surtout des insectes





[full_width]


Vertébrés Oiseaux partie 8 (Passereaux Dicaeidae à Hirundinidae) Vertébrés Oiseaux partie 8 (Passereaux Dicaeidae à Hirundinidae) Reviewed by RENOULT on 29 septembre Rating: 5

Aucun commentaire: