BREAKING NEWS

[5]

France - le ravin des Arcs, une visite au Lamalou

La randonnée dans les gorges du Lamalou, au nord de Montpellier, est une chouette balade relativement courte (mais torride en plein été...). Un parking marque le début de la balade qui vous permettra d'accéder à ce canyon étroit et pittoresque, creusé par une petite rivière qui ne paie pas de mine, d'autant que son cours est presque entièrement souterrain en été, mais qui peut déborder de son lit après de violents orages. 


ravin des arcs Lamalou
Grand Arc du ravin des arcs ; seules quelques vasques remplies d'eau subsistent. 


Description de la rando


Depuis le parking au niveau du pont de Mascla, le sentier, plein soleil, sillonne dans une garrigue de chênes verts et de plantes aromatiques, accompagné par le chant des cigales. Ca grimpe ensuite un peu au niveau du bois de Cambonnet avec d'arriver à une combe dans laquelle vous descendrez avec quelques lacets pentus. Et voilà, arrivée à cette petite rivière de Lamalou. Plus ou moins d'eau en fonction de la période de l'année. Grande arche au milieu du ravin. Vous allez devoir passer de vasques en vasques en marchant plein nord afin de traverser le cours d'eau (pas de souci en été, il n'y a pas d'eau mais juste quelques vasques d'eau croupissante). Plus en aval, les gorges deviennent infranchissables. Il vous faudra donc attraper le petit sentier qui remonte en rive gauche. Forte montée mais assez courte, heureusement, puis retour tranquille jusqu'au parking.


+180
-180
3,5 km
1h30






La rivière du Lamalou ne fait que 16 kilomètres de longueur. Elle prend sa source au pied des falaises de l'Hortus, en face du Pic Saint-Loup. En fait, ce n'est pas elle qui a creusé ces gorges si hautes et étroites, mais un fleuve bien plus puissant qui coulait là il y a des millions d'années, à une époque où la Méditerranée était bien plus haute et arrivait jusqu'aux contreforts des causses. Aujourd'hui, le Lamalou est donc une rivière assez modeste (on le rappelle, en été, vous ne verrez rien car son réseau est alors entièrement souterrain - on appelle ce genre de cours d'eau des rivières intermitentes), mais furieuse après de grosses pluies. 


Départ du sentier qui s'élève en pente douce à travers les collines couvertes de garrigue.




Les garrigues sont les formations végétales typiques de cette partie du pourtour méditerranéen, mais elles diffèrent du maquis corse, par exemple, par plusieurs aspects. 
D'abord, les garrigues affectionnent le terrain calcaire, et très ensoleillé. Ensuite, les espèces prépondérantes sont le chêne kermès et le thym, qui s'étale à perte de vue. Mais la richesse de la flore est énorme, les plantes aromatiques variées, utilisées pour la cuisine ou la parfumerie. L'été, quand le soleil frappe fort, tout semble cramé, et ce n'est vraiment pas la meilleure période pour profiter de la flore, d'autant que les orchidées ont disparu depuis longtemps. Voici une petite sélection de plantes rencontrées en cette journée de canicule (41 degrés) en juillet.



Centaurea jacea
Centaurea jacea - Centaurée jacée
Centaurea solstitialis
Centaurea solstitialis - Centaurée du solstice
Clematis flammula - Clématite flammette
Echinops ritro
Echinops ritro - Echinops bleu
Leuzea conifera
Leuzea conifera - Leuzée conifère    
Phillyrea latifolia
Phillyrea latifolia - Filaire à feuilles larges


Après 30 à 40 minutes de marche, vous verrez le ravin.


gorges du Lamalou
En approche des gorges du Lamalou, on sent que les falaises se resserrent. 


Une grotte creusée par la rivière.
Curieuse sensation de voir une rivière à sec.


Arche principale. 

Échappée belle sur le pic Saint-Loup.


Les garrigues sont des lieux naturels très riches, et la faune ne déroge pas à la règle. Parmi les vertébrés, le lézard ocellé, qui peut atteindre une taille impressionnante, est un peu l'emblème. Les serpents peuvent être nombreux sous les pierres omniprésentes dans ce paysage de calcaire. Dès que les plantes sont en fleur, elles attirent bon nombre d'invertébrés, comme des papillons. Sur les pierres chauffées par le soleil torride estival, surveillez les sauterelles et autres criquets. Voici une sélection de petits animaux croisés durant la balade.


Melitaea didyma
Melitaea didyma - Mélitée orangée

Cicada orni
Cicada orni - Cigale grise de l'orne

Pseudotachea splendida
Pseudotachea splendida - Hélice splendide

Coenonympha pamphilus
Coenonympha pamphilus - Fadet commun

Maniola jurtina
Maniola jurtina - Myrtil

Muschampia proto
Muschampia proto - Hespérie de l'herbe au vent

Pyronia cecilia
Pyronia cecilia - Ocellé de la canche

 
Oedaleus decorus
Oedaleus decorus - Oedipode soufrée

 
Oedipoda caerulescens
Oedipoda caerulescens - Oedipode turquoise

Graphosoma semipunctatum
Graphosoma semipunctatum - Graphosome ponctué

Prionyx lividocinctus
Prionyx lividocinctus




[full_width]
France - le ravin des Arcs, une visite au Lamalou France - le ravin des Arcs, une visite au Lamalou Reviewed by RENOULT on 02 avril Rating: 5

Aucun commentaire: