BREAKING NEWS

[5]

Sicile - Ségeste, la pureté du dorique


On ne peut qu'être émerveillé, en découvrant, seul dans ses collines, le somptueux temple dorique de Ségeste ! Conservé dans un état remarquable, il a pourtant de la bouteille, édifié dans les années 420 avant notre ère... Un peu plus loin, le parc archéologique n'est pas en reste, avec le théâtre, magnifique lui aussi. Sans conteste un des plus beaux sites de l'île, sinon le plus beau, avec Agrigente.

C'est un des endroits que nous avons préférés de la Sicile : ce temple immense, si petit dans le paysage environnant, en dit long sur les endroits choisis par les Grecs pour édifier leurs colosses.
C'est un des endroits que nous avons préférés de la Sicile : ce temple immense, si petit dans le paysage environnant, en dit long sur les endroits choisis par les Grecs pour édifier leurs colosses. 

On ne sait pas trop quand la ville fut fondée, peut-être au IXème siècle. Thucydide, le grand historien, nous raconte que ce sont des réfugiés troyens qui, traversant la mer, sont arrivés en Sicile, fondant Ségeste ainsi qu'Erice. Cette tribu a donné naissance aux Elymiens. D'après Virgile, Enée lui-même en aurait été le fondateur. Quoi qu'il en soit, l'histoire de Ségeste, c'est ensuite une histoire de guerres, avec sa rivale de toujours Sélinonte, autre grand site sicilien à ne pas manquer, sur la côte Sud. Ségeste reçoit l'aide d'Athènes, Sélinonte celle de Syracuse : les combats sont terribles, et Athènes perd ! Au final, Sélinonte sera détruite, mais... par les Carthaginois, appelés à la rescousse à leur tour... Durant les guerres puniques, elle est protégée par Rome, car les deux villes se sentent des origines communes (Enée, réfugié troyen), qui empêche les Carthaginois de la prendre. Fin des péripéties au Vème siècle, avec la mise à sac par les Vandales. Belle et longue histoire... 

le temple grec

Somptueux, il date de l'époque classique du dorique, le Vème siècle. 6 colonnes en façade, 14 sur le côté. Les archéologues pensent qu'il n'a jamais été achevé, car les colonnes ne sont pas cannelées comme c'était de coutume, et la cella n'a jamais été couverte. On pense que la longue période de conflits expliquée plus haut a empêché la finalisation du projet. Goethe participe à sa notoriété dès le XVIIIème siècle, faisant redécouvrir l'architecture hellénistique au monde entier.

Façade du temple avec ses six colonnes doriques.
Façade du temple avec ses six colonnes doriques.

Les 14 colonnes non cannelées du côté.
Les 14 colonnes non cannelées du côté.


panorama depuis le temple
panorama depuis le temple
vue de la colonnade
vue de la colonnade

le théâtre et l'agora

Il faut absolument monter au sommet de la colline derrière l'agora, à environ 1 kilomètre du temple (des navettes gratuites vous y conduiront, incluses dans l'entrée). Nous sommes au sommet du Monte Barbaro, et vous aurez une vue géniale sur le temple en bas. L'édifice de 4000 places, magnifique, fut construit au IIIème siècle av JC en pierre calcaire locale. Il ne reste pas grand chose de la scène, où les acteurs jouaient. La cavea, en revanche (gradins occupés par les spectateurs), est spectaculaire. Plus de renseignements sur le vocabulaire de l'architecture d'un théâtre ici, en bas de page.

Le très beau théâtre de Ségeste.
Le très beau théâtre de Ségeste.

Vue d'ensemble du théâtre avec vue sur les collines.
Vue d'ensemble du théâtre avec vue sur les collines.


agora romaine
restes de ruines

[full_width]
Sicile - Ségeste, la pureté du dorique Sicile - Ségeste, la pureté du dorique Reviewed by RENOULT on 26 janvier Rating: 5

Aucun commentaire: