BREAKING NEWS

[5]

Featured

Ads Header

Slovénie - Ljubljana, une capitale à taille humaine


La capitale de la Slovénie est à l’image de tout le pays : à taille humaine, calme et aérée. A vrai dire, on doute même du nombre de 270 000 habitants tant la ville semble petite. Le centre ville le long de la rivière Ljubljanica est des plus agréables, à la rencontre du patrimoine essentiellement baroque. En plein centre du pays, les habitants ont le choix entre la mer à moins d’une heure trente de route ou la montagne, à 30 minutes. Partons à la découverte de cette Ljubljana méconnue…

un pont bien fleuri dans la vieille ville

Un dragon bien mystérieux…

Le dragon est l’animal-­symbole de la ville, on le trouve en de multiples endroits, comme ici sur le pont éponyme. Ce pont, achevé en 1901, aujourd’hui classé monument historique, fut d’abord appelé « pont de l’empereur François­-Joseph Ier d’Autriche », car la ville faisait alors partie de l’empire austro­-hongrois. Mais bien vite il fut surnommé "pont des Dragons". Quatre créatures fantastiques protègent cet ouvrage qui fut en son temps le troisième plus long pont à arches d’Europe.




Pourquoi ce symbole ? La mythologie grecque nous apprend que lors de leur retour de Colchide d’où ils ramenèrent la fameuse toison d’or, Jason et ses compagnons, les Argonautes, seraient passés par là après avoir remonté le Danube. Démontant leur bateau pour rejoindre l’Adriatique, ils seraient arrivés au bord d’un grand lac habité par un terrifiant dragon. Jason le mit en pièce, et le fabuleux animal devint le symbole de la ville qui allait être construite en cet endroit. Une autre légende, plus ancienne, met en scène le célèbre Saint Georges terrassant le dragon, célébrissime métaphore du christianisme mettant à mort le paganisme.

 les places

La place Vodnik accueille un long marché couvert sous une élégante colonnade, concue au milieu du siècle dernier, après un grave tremblement de terre qui détruisit un monastère situé à cet endroit. L’architecte Vodnik s’inspira du style Renaissance pour élaborer son marché à deux étages le long de la rivière.


1
2
3

1 - La place Miklosicev, datée de 1902, est de style Art nouveau. On voit bien en arrière-plan, sur la colline, le château de la ville.
2 - La place Presernov est la plus belle et la plus animée de la ville. Interdite à la circulation, elle commença à prendre son aspect actuel au XVIIème siècle avec la construction de l’église franciscaine de l’Annonciation.
3 - La place Vodnik sert de place de marché. On voit la cathédrale en arrière-plan.

Eglise franciscaine de l’Annonciation

Cette église bordant la vaste place Presernov fut édifiée, en style baroque, entre 1646 et 1660. L’intérieur (photo ci-­dessous) est une simple basilique à une nef avec deux rangées de chapelles latérales. Les fresques originales du plafond ont été en grande partie détruites par le tremblement de terre de 1895, et refaites plus tard par un peintre impressionniste.



Sur les bords de la Ljubljanica

La Ljubljanica est une petite (41 kilomètres) mais riche rivière traversant la capitale. En effet, on a retrouvé sur ses fonds un nombre incalculable d’objets en or, plus de 15000 ! Essentiellement des pièces, mais aussi des objets datant de l’Age de pierre. Les archéologues pensent que tous ces objets étaient des offrandes jetées dans la rivière après des exploits militaires, ou pour s’attirer de bons augures.

Le pont des Cordonniers permet de rejoindre la vieille ville. Il est situé à l’emplacement du plus ancien pont de la ville, même si celui que l’on emprunte aujourd’hui ne date que du milieu du siècle dernier.

sur les bords de la rivière

Mestni – place de l’Hotel de Ville

L’étroite place de l’Hotel de ville est une des plus anciennes de la ville. Au centre, une fontaine des Trois rivières (que l’on aperçoit à l’arrière-­plan) est une réplique de la fameuse fontaine des quatre fleuves du Bernin, place Navone à Rome, en moins spectaculaire. L’hôtel de ville possède un bel atrium.



le Triple Pont

Symbole de la ville, le Triple-Pont enjambe la rivière à l’emplacement d’un vieux pont de bois qui fut jeté là dès le XIIIème siècle. La partie centrale date de 1832, tandis que les deux autres ponts latéraux créés pour éviter un engorgement de ce lieu stratégique remontent aux années 1930.

Cathédrale Saint-­Nicolas

Avec son dôme vert et ses deux tours jumelles, la cathédrale Saint-­Nicolas est facilement identifiable. Dès le XIIIème siècle l’endroit est occupé par un édifice roman, mais un incendie durant le siècle suivant obligea à sa reconstruction, en style gothique cette fois-­ci. Re-­incendie au XVème siècle (les turcs ottomans sont considérés comme les responsables) pour aboutir finalement à l’édifice baroque du début XVIIIème que l’on admire aujourd’hui. Quant au dôme, il faudra attendre 1841.

Les fresques de l’intérieur sont dues à Quaglio au XVIIIème siècle. La conception générale reprend celle de l’église du Gesu, le somptueux édifice jésuite de Rome.


1


1 - détail de la porte monumentale en bronze, datant du XXème siècle, qui commémore l’histoire slovène. Elle fut bénie par le pape Jean-Paul II, d’où la partie dorée et usée que tous les gens viennent toucher

le château de Ljubljana

Le château, d’origine médiévale, surplombe la ville et offre un panorama étendu. La colline a été occupée depuis des temps anciens pour des raisons évidentes de défense. Quant à l’édifice proprement dit, on le mentionne dès le XIIème siècle, mais il fut entièrement détruit au XVème siècle. C’est de cette époque gothique que date l’élément le plus ancien du château, la petite chapelle Saint-­Georges (photos ci-­dessous). Tout le reste est du XVIème et XVIIème, pour se défendre contre les Ottomans. Au XVIIIème siècle, il devient même un hôpital militaire avant d’être sérieusement endommagé lors de la campagne napoléonienne. Il devint enfin une prison jusqu’à la deuxième guerre mondiale. Ce n’est que très récemment (à partir de 1960) qu’il fut restauré et qu’on y ajouta en 2006 un funiculaire pour parvenir au sommet de la colline.


1



1 - La chapelle est gothique avec ses arcs brisés mais la décoration intérieure, baroque, reprend les blasons des grandes familles de la ville.
[full_width]
Slovénie - Ljubljana, une capitale à taille humaine Slovénie - Ljubljana, une capitale à taille humaine Reviewed by RENOULT on 20 novembre Rating: 5

Aucun commentaire: