BREAKING NEWS

[5]

Featured

Ads Header

Portugal - le couvent de l'ordre du Christ de Tomar


La forteresse de Tomar est un couvent appartenant à l’Ordre du Christ. A l’origine édifice Templier construit au XIIème siècle, il fut transformé, après que l’ordre des Chevaliers du Temple ait été dissous au XIVème siècle, en Ordre du Christ, qui a tant soutenu le Portugal lors des découvertes maritimes du XVème siècle. C’est de nos jours un des plus importants monuments historiques et artistiques du pays, et il fut à ce titre inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco dès l’année 1983.

Couvent du Christ de Tomar
intérieur de l’église ronde, coeur du couvent, conçue dès le XIIème siècle par les Templiers

Le château des Templiers de Tomar fut édifié par le maître de l’Ordre du Temple vers 1160 avant d’être choisi comme siège de l’Ordre au Portugal. Il faisait partie du système de défense créé par les Templiers pour sécuriser la frontière du jeune royaume chrétien contre les Maures (cette frontière était approximativement le fleuve Tage. L’église ronde (rotonde) en est son élément le plus célèbre, édifiée dès le XIIème. Comme les autres édifices templiers de toute l’Europe, elle fut modelée d’après le Dôme du Rocher à Jérusalem, considéré par les croisés comme un vestige du Temple de Salomon ; autre influence possible : l’église ronde du Saint-Sépulcre

l'Ordre du Christ... Au début du XIVème siècle, lorsque l’Ordre des Templiers fut supprimé de la plupart des pays d'Europe, les membres au Portugal, toujours très actifs, transférèrent tout à l’Ordre du Christ, créé par le Roi Dinis, ici à Tomar. Le plus grand maître de l’Ordre fut Henri le Navigateur, de 1417 à sa mort en 1460, qui donna une grande impulsion aux expéditions maritimes à l’époque de l’Age des Découvertes. C’est à lui que l’on doit la construction de plusieurs cloîtres du Couvent,  ainsi que des améliorations dans la ville même de Tomar. Manuel Ier fut également un grand Maître et ajouta des éléments. Son successeur Jean III veut un changement radical : il démilitarise l’Ordre et fait suivre la règle de Bernard de Clairvaux et fait édifier un beau cloître en 1557 dans le plus pur style Renaissance.

forteresse de Tomar
une partie de la forteresse de Tomar, avec la fameuse église ronde que l’on devine aisément

L’emplacement du château est stratégique, sur une colline près de la rivière. Il dispose d’un mur de défense extérieur et d’une citadelle qui abritait un garde. Le donjon, tour centrale à fonctions résidentielles et défensives, fut introduit au Portugal par les Templiers, précisément, et celui de Tomar en est un des plus anciens. Autre nouveauté : les tours rondes au lieu de carrées, qui résistent mieux aux attaques. Quand la ville de Tomar fut fondée, la plupart de ses habitants vivaient dans des logements à l’intérieur des murs de protection. 


entrée dans la forteresse Tomar
1
les remparts de Tomar
2

1 - entrée dans la forteresse
2 - les remparts de Tomar

L’élément principal de Tomar est donc l’église ronde romane, édifiée par les Templiers au XIIème siècle. De l’extérieur, il s’agit d’une structure polygonale à 16 côtés, avec de puissants contreforts, des fenêtres rondes et un clocher. A l’intérieur, c’est somptueux ! La structure est octogonale cette fois, avec des arcs aménageant une galerie circulaire. Les chapiteaux sont romans et représentent des motifs végétaux. La décoration est soignée, avec un style gothique tardif et manuélin pour les sculptures et les peintures. Les piliers de l’octogone central sont peints de scènes mettant en images la vie du Christ.

détail de la structure octogonale richement décorée


entrée de l’église manuéline, richement décorée de scènes de l’ancien Testament
1
2
3
4



1 - entrée de l’église manuéline, richement décorée de scènes de l’ancien Testament
2 et 3 - détail église circulaire
4 - intérieur de la rotonde avec la structure centrale octogonale

Pendant l’administration d’Henri le Navigateur, on ajouta une nef gothique autour du couvent, transformant ainsi l’église ronde en abside. De l’extérieur, la nef rectangulaire est couverte par d’abondants motifs manuélins : gargouilles, pinacles, statues, et nombreuses « cordes » qui rappellent celles utilisées dans les navires pendant l’ère des Découvertes. La plus célèbre fenêtre du Portugal est ici : sur la façade de la salle capitulaire, une immense ouverture chargée de décorations, avec des éléments fantastiques, des cordes, des coraux et des motifs végétaux ! Une figure humaine dans le bas de la fenêtre représente probablement le concepteur. C’est considéré comme le chef-d’œuvre du style manuélin.

la célèbre fenêtre de Tomar à la décoration exubérante !
la célèbre fenêtre de Tomar à la décoration exubérante !

Le couvent du Christ possède un total de huit cloîtres, un record ! Ils furent construits entre les XVème et XVIème siècles. Ils ont tous un nom : le lavage, sur deux étages gothiques, car les vêtements des moines étaient lavés ici ; le cimetière, qui était le lieu de sépulture pour les chevaliers et moines de l’Ordre ; Sainte Barbara, qui donne sur la fameuse fenêtre manuéline ; Jean III, de style Renaissance, splendide avec ses étages reliés les uns aux autres par quatre escaliers hélicoïdaux situés à chaque coin du cloître.

le splendide cloître de Jean III, de style Renaissance, avec ses escaliers hélicoïdaux


cloitre Jean III Tomar
cloitre Jean III Tomar

Ci-dessus, diverses vues du cloître Jean III, avec un bel escalier en hélice et la galerie.

beauté des cloîtres : pour ceux qui aiment, il y a de quoi faire à Tomar !

Pour finir la visite, voici quelques photos des habitations des moines : couloir des cellules, réfectoire et cuisine ! Immense Tomar, immense !


1
2
3
4



1 - un des couloirs des cellules de moines
2 - chauffoir
3 - une cellule avec vue privilégiée sur la fenêtre
4 - les cuisines

réfectoire Tomar
le vaste réfectoire

[full_width]
Portugal - le couvent de l'ordre du Christ de Tomar Portugal - le couvent de l'ordre du Christ de Tomar Reviewed by RENOULT on 20 mars Rating: 5

Aucun commentaire: