BREAKING NEWS

[5]

Italie - la perle des cités grecques, Syracuse


Fondée par des colons grecs de Corinthe au VIIIème siècle avant notre ère, considérée quelques siècles plus tard par Cicéron comme la plus fabuleuse des cités grecques, Syracuse est aujourd’hui classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Chargée d’histoire, la ville offre de somptueux témoignages des différentes civilisations qui s’y sont affrontées. Témoignages grecs, avec le plus beau temple de la Grande Grèce ; témoignages romains, avec l’amphithéâtre. La visite s’effectue dans deux zones distinctes : la zone archéologique, à l’écart, dans les immenses carrières de pierre, et le centre ville, sur l’île d’Ortygie, où les monuments historiques sont légion.

source Syracuse
photographie d’une source située au-dessus du théâtre, dans les catacombes

L'histoire de la ville est mouvementée. Dès sa création, Syracuse a une hégémonie absolue sur toute la région, grâce en particulier à Gélon. Au Vème siècle av JC, lors de la Guerre du Péloponnèse, Athènes veut s’étendre et prendre pied en Sicile : elle décide d’attaquer Syracuse. C’est l’Expédition de Sicile. Les Syracusains cherchent l’appui de Sparte, cité grecque ennemie d’Athènes, et ils réussissent à vaincre par mer. Du fait de sa situation au coeur de la Méditerranée, la Sicile restera l’enjeu de nombreuses guerres, et c’est ainsi qu’elle est au coeur des guerres puniques entre Rome et Carthage, au IIIème siècle. Syracuse choisit son camp : les carthaginois d’Hannibal, et durant trois longues années, ils vont résister aux romains, grâce (entre autre) à un homme d’exception : Archimède. Cet inventeur de génie a su motiver les troupes, créer des murailles, des machines de guerre. La légende raconte qu’il a réussi à enflammer les voiles des navires romains grâce à des loupes géantes. Mais malgré cette ténacité, les romains finiront par prendre la perle grecque.

Ortygie

Fontaine d’Aréthuse, recouverte de papyrus
Fontaine d’Aréthuse, recouverte de papyrus. La légende raconte qu’Alphée, le dieu fleuve, déguisé en chasseur, poursuivit la jolie nymphe Aréthuse qui s’était baignée dans ses eaux. Elle se réfugia ici où Artémis la transforma en source. Mais Alphée répandit ses eaux sous la Méditerranée et resurgit ici, dans la source de sa bien aimée… Et il s’agit effectivement d’une source qui communique avec la mer. 

temple Apollon Syracuse
Au coeur de la vieille ville, sur Ortygie, se trouvent les ruines du temple le plus ancien de Sicile : celui d’Apollon, construit en 565 av. JC.


Ortygie Syracuse
1
ruelle dans Ortygie
2
La cathédrale de Syracuse est exceptionnelle.
3
Bon, elle a de jolies fresques sur certains plafonds, mais ce n’est pas pour cela qu’on est surpris en pénétrant à l’intérieur…
4
La cathédrale de Syracuse a été construite sur un temple grec
5


1 - Vue d’Ortygie, île reliée par un pont, où se trouve la vieille ville.
2 - ruelle dans Ortygie
3 - La cathédrale de Syracuse est exceptionnelle.
4 - Bon, elle a de jolies fresques sur certains plafonds, mais ce n’est pas pour cela qu’on est surpris en pénétrant à l’intérieur…
5 - La cathédrale de Syracuse a été construite sur un temple grec. Toutes les colonnes doriques ont servi de structure pour soutenir les murs.

la place de la cathédrale, un beau demi-cercle.
La place de la cathédrale, un beau demi-cercle.

la zone archéologique

Sortons maintenant de la ville pour nous rendre dans la zone archéologique. Elle se situe dans les latomies, c’est-à-dire les carrières de pierre qui datent de l’Antiquité. Ce sont les grecs qui ont commencé à travailler dans ces carrières pour y extraire les pierres utilisées dans les temples, les routes… Les blocs de calcaire et de tuf étaient extraits en gros morceaux. C’étaient les esclaves qui travaillaient jour et nuit dans ces grottes artificielles, et tous les hommes faits prisonniers lors des guerres.


Oreille de Denys
1
Oreille de Denys
2

1 - La plus célèbre latomie de Syracuse, c’est bien entendu l’Oreille de Denys. Denys était l’un des tyrans de la ville, au Vème siècle av. JC. Il s’agit d’un tunnel de 65 mètres de long et 23 de haut, pour une largeur variant de 5 à 11 mètres.

2 - La forme étrange de la cavité produit des échos spectaculaires, et la légende veut que le tyran écoutait la moindre des conversations de ses esclaves qui travaillaient, d’où le surnom d’Oreille de Denys.


vue d’ensemble des latomies
1
latomie Syracuse
Autel de Hieron II
2
amphithéâtre Syracuse
3
4
théatre Syracuse
5

1 - vue d’ensemble des latomies
2 - Autel de Hieron II. D’une longueur dépassant les 200 mètres, sa construction remonte à -230. On y sacrifiait des boeufs.
3 - L’amphithéâtre remonte au Ier siècle : pouvant contenir 20000 spectateurs, il servait aux jeux du cirque.
4 et 5 - théâtre

théatre Syracuse
Monument grec le plus important de Syracuse, le théâtre, ici pris lors de deux voyages différents : tout en haut en 1999 et ci-dessus en 2007 (il servait alors de scène pour des représentations et la structure ancienne n’était pas bien visible). Plus grand théâtre de Sicile (il est même plus vaste que celui d’Epidaure en Grèce), il pouvait accueillir 15000 spectateurs. D’aussi grands noms que Pindare, Platon ou Euripide l’ont fréquenté.
[full_width]
Italie - la perle des cités grecques, Syracuse Italie - la perle des cités grecques, Syracuse Reviewed by RENOULT on 10 février Rating: 5

Aucun commentaire: