Derniers articles

Italie - Herculanum, dans les cendres du Vésuve

Herculanum, dans les cendres du Vésuve


Plus petite que sa célèbre voisine Pompéi, Herculanum n'en demeure pas moins la cité antique détruite par le Vésuve en l'an 79 la mieux préservée, et de loin ! C'est un vrai joyau de 12 hectares. Ici, une coulée de boue de 30 mètres de hauteur a littéralement figé la vie des malheureux habitants. Cela a été si rapide que les boues brûlantes ont stoppé la combustion. Résultat : on a même conservé du bois, des portes entières ainsi que des étagères ! Les fresques elles aussi sont remarquables de fraîcheur. Les thermes sont plus spectaculaires qu'à Pompéi. Bref, si vous voulez vous plonger dans une cité romaine, c'est à Herculanum qu'il faut aller !
vue avec le Vésuve à l’arrière-plan

1 – maison de l’auberge 2 – maison à la cloison de bois 3 – thermes 4 – maison de Neptune et Amphitrite 5 – Thermopolium 6 – maison du bicentenaire 7 – maison des cerfs 8 – ruelles et fontaine


C'est au XVIIIème siècle, totalement par hasard, que le site a été redécouvert par un paysan creusant un puits. Tombant sur des statues antiques, les fouilles ont pu alors démarrer. Aujourd'hui, seule une petit partie du site a été sortie de terre (ou plutôt de la boue...) et le reste est surmonté de la ville moderne.


Vue générale du site


Voici quelques vues générales du site, qui permettent bien de se rendre compte qu’Herculanum est peu étendue, si on la compare à sa voisine Pompéi, proche de la mer, magnifiquement bien conservée, et au pied du responsable de sa chute : le Vésuve.

1
1 - Cette vue permet de se rendre compte de la hauteur – 30 mètres – de la coulée de boue.

1 – Maison de l’auberge

Cette maison est construite sur un plan typique et nous voyons sur cette photographie le jardin (hortus) entouré d’un ensemble de colonnes, couvert d’un toit : un péristyle. Des fresques dont on a conservé quelques traces, ornaient les murs.

2 – Maison à la cloison en bois

Cette belle et vaste demeure dont la façade extérieure est la mieux conservée d’Herculanum doit son nom à une massive porte en bois qui a été parfaitement conservée. Cette porte servait à éviter que les petits curieux puissent voir la pièce où vivait le maître de maison. Elle était recouverte de boutons de bronze.

1
2
3

1 - Au cœur de l’atrium, pièce centrale de toute villa, se trouve un petit bassin qui, récoltant l’eau de l’extérieur, faisait office d’agrément : un impluvium.

2 - Compluvium, ouverture carrée dans le plafond qui récupère l’eau de pluie.
3 - La fameuse cloison conservée grâce à la boue qui a stoppé la combustion !
une belle fresque à l’entrée de la maison
3 – Thermes

Les thermes sont un lieu de détente et de bien-être pour les habitants. On y vient se relaxer, rencontrer du monde. Les femmes et les hommes ont chacun leurs pièces d’eau. Pour plus de renseignements sur les thermes, voir la page sur Pompéi.
Magnifique mosaïque noire et blanche,  représente le dieu de la mer Poséidon. Elle orne le sol du bain des femmes

1
2
3
4


1 - les bains chauds 
2 et 3 - détails du sol et du plafond des vestiaires
4 - détail d'un bassin
Détail du sol

4 – Maison de Neptune et Amphitrite 

La très belle mosaïque qui a donné son nom à la villa : elle représente les deux époux Neptune et Amphitrite. Son exceptionnel état de conservation en a fait la mosaïque symbole d’Herculanum. 
Triclinium de la maison de Neptune et d’Amphitrite. Le triclinium était la salle à manger et disposait presque toujours de trois lits disposés sur trois côtés de la pièce. Les romains, comme on le voit donc dans les aventures d’Astérix, mangeaient couchés ! 

5 – Thermopolium

Le thermopolium, c’est le café du coin, là où les habitants, sur le trajet, s’arrêtent boire un verre. Les trous qui s’ouvrent dans le comptoir contenaient de grandes jarres remplies de vin. Les romains en raffolaient ! Sur la photo ci-dessous, on les distingue parfaitement. Il y avait plusieurs de ces établissements dans toute la ville. 

1
2
3
1 - un autre comptoir
2 - une réserve d’amphores en face de la boutique
3 - reste de bois non consumé
une peinture extérieure invite à venir boire 

6 – Maison du Bicentenaire

La très belle maison du Bicentenaire (car elle a été exhumée l’année du bicentenaire du début des fouilles à Herculanum) possède un splendide mur couvert de fresques dont les couleurs vives ne laissent en aucun cas imaginer qu’elle datent de 2000 ans et qu’elles ont survécu à une terrible éruption…
Vue rapprochée

7 – Maison des Cerfs

L’immense Maison des Cerfs doit son nom aux statues que l’on voit ici dans le jardin, qui représentent des cerfs attaqués par des chiens.

1
2
3
1 - autre vue de la maison
2 - détail des cerfs
3 - décoration dans le péristyle

8 – Ruelles et fontaine de Neptune

A l’instar de Pompéi et de presque toutes les villes de l’Italie antique, les rues se coupaient toutes en angle droit. A partir de deux axes principaux nord-sud et est-ouest, les ruelles pavées, parallèles les unes aux autres, s’étiraient. Comme à Pompéi, des passages pour piétons surélevés évitent que les passants ne se salissent les pieds en descendant sur les pavés qui, à l’époque, recevaient absolument tout : eau de pluie, boue, ordures ménagères…
une rue d’Herculanum, le cardo, axe principal

1
2
3

1 - La fontaine de Neptune, au croisement de deux rues. Le Dieu de la mer, barbu, laisse échapper de sa bouche un tuyau d’eau.

2 - Un banc à l’entrée d’une villa. Les maîtres de maison, appelés patrons, prenaient souvent sous leur protection des personnes dans le besoin, les clients.
3 - Une autre ruelle.

Aucun commentaire