BREAKING NEWS

[5]

Featured

Ads Header

Indonésie - Java, le parc national de Gede Pangrango



Le Parc National de Gede Pangrango est situé à une centaine de kilomètres à peine au sud de la capitale Jakarta, non loin des fameux jardins botaniques de Bogor. Il doit son nom aux deux volcans en activité qui occupent son centre : le Gede et le Pangrango. Il nous en a fallu des heures de car pour y arriver, sur une petite route qui serpente dans les collines parmi les plantations de thé ! Ce parc renferme la plus belle forêt primaire de Java et même l’une des plus belles de tout l’archipel. De nombreux singes occupent la frondaison et de nombreux étudiants indonésiens, comme nous avons pu le constater, aiment venir marcher sac au dos pour rendre visite aux quelques belles cascades et sources d’eau chaude du parc. Une fois le permis en poche, nous partons de très bonne heure avec les jumelles et la longue­-vue. La forêt est vraiment extraordinaire, très dense, sombre, telle qu’on pouvait en rêver. Nous avons acheté la veille un petit guide sur la végétation du parc qui nous est fort utile, d’autant que le sentier est jalonné de bornes hectométriques qui sont autant d’arrêts pour profiter des explications sur l’adaptation des plantes au sous-­bois, les lianes du rotin qui montent vers la canopée, les curieuses zingibéracées qui poussent à nos pieds etc… Bref, tout est source de découverte et d’émerveillement, mais le gros hic, ce sont tous les papiers de bonbons qui jalonnent le chemin… une vraie poubelle, ça fait mal au cœur de voir le peu d’attention qu’ont les indonésiens pour le patrimoine naturel (on n’aura malheureusement pas fini de le constater tout au long du voyage). Ca se transforme même en décharge en arrivant au pied de la cascade.

fougères arborescentes du genre Cyathea


1
2

1 - Une des cascades du parc de Gede Pangrango. La végétation des falaises est forcément très différente de celle que l’on trouve en sous-­bois, car la quantité de lumière n’est pas la même. De plus, le nombre d’espèces chute de manière drastique : les premières installées sur le support prennent toute la place, ne laissant rien aux autres : cela se voit bien sur la photo où des fougères, hygrophiles, ont pris possession du rocher là où l’eau touche la paroi ; plus haut seules quelques spécimens peuvent s’installer dans les failles. Au premier plan on voit des bananiers sauvages. Une crécerelle des Moluques (Falco moluccensis) survolera la falaise.

2 -  Telaga biru, un petit lac fortement eutrophisé à mi-­parcours, noyé dans une végétation luxuriante. En écologie on a l’habitude de distinguer deux types de lacs : les lacs jeunes, à l’eau translucide, fortement oxygénés, ou lacs oligotrophes, et les lacs anciens (ou ayant vieilli prématurément), peu profonds, avec de nombreux sédiments accumulés dans le fond, les lacs eutrophes. Ce lac bleu-­vert du Gede Pangrango est riche en éléments nutritifs (engrais) et donc en végétation. L’eau est trouble et il y a beaucoup d’organismes planctoniques. Durant la saison sèche l’eau devient très pauvre en oxygène. Ce sont les bactéries aérobiques (qui respirent de l’oxygène) qui décomposent la matière organique. Or, l’activité intense de ces bactéries quand la température de l’eau augmente épuise l’oxygène dissout dans l’eau.

Selaginella opaca ; Les sélaginelles sont des plantes datant de l’ère primaire et qui, comme les fougères, sont porteuses de spores. Elles sont représentées par 700 espèces dans le monde, majoritairement tropicales et terricoles. Celle-ci est d’une taille impressionnante par rapport aux espèces que l’on peut observer dans nos régions ! (S. denticulata par exemple) De plus, elle a une légère iridescence bleue, essentielle pour l’adaptation à la lumière sous les tropiques (voir page sur la flore tropicale).

Calotes sp. ; joli iguane des forêts tropicales que l’on trouve sur Java, Sumatra et en Malaisie. Ce spécimen a été photographié en fin de journée, dans le somptueux parc botanique de Cibodas qui jouxte le parc naturel. Notez la grande crête sur le dessus du crâne.


1
2

1 et 2 - Deux araignées, celle de gauche se poste sous les feuilles, à l’ombre, dans l’attente de ses proies ; dès que l’on retournait sa cache il ne lui fallait que quelques centièmes de seconde pour se repositionner de l’autre côté. Remarquons le mimétisme de couleur : marron du corps et marron de la feuille morte. Celle de droite a des couleurs beaucoup plus vives !


Fougères arborescentes du genre Cyathea ; les fougères arborescentes, véritables témoins des temps préhistoriques, peuvent atteindre ici jusqu’à 15 mètres de haut. Elles surgissent dans les vapeurs des sources d’eau chaude, objectif de notre randonnée.
[full_width]
Indonésie - Java, le parc national de Gede Pangrango Indonésie - Java, le parc national de Gede Pangrango Reviewed by RENOULT on 01 février Rating: 5

Aucun commentaire: