BREAKING NEWS

[5]

Featured

Ads Header

Inde - Hampi, la merveille oubliée



Colossal ! C’est bien le premier mot qui vient à l’esprit lorsque l’on visite Hampi... Colossale étendue de cette ancienne capitale d’un royaume du XVème siècle. Colossale richesse, les portugais depuis leur base de Goa décrivant le luxe inouï et l’or qui coulait à flot à Hampi, gouverné par Krishna Deva Raya. Ils racontent que cet empereur avait l’habitude, lorsqu’il rentrait de ses campagnes guerrières victorieuses, de jeter des poignées de pierres précieuses à ses soldats… Malheureusement pour Hampi, elle tombe aux mains des musulmans en 1565, après une bataille acharnée contre les 100 000 hommes du roi hindou… Mise à sac, elle sera vite abandonnée et tombera dans l’oubli… Il faudra attendre le XIXème siècle pour sa redécouverte par un archéologue anglais et son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco en 1987. Et la visite est à ne manquer sous aucun prétexte : imaginez plus de 400 temples sur plus de 30 km²…

vue sur le village de Hampi

L'ensemble des ruines s’appelle Vijayanagar. Elle avait une taille comparable à Delhi au XIVème siècle, avec 500000 habitants ! Et elle entretenait une armée de plus de un million de mercenaires… C’est grâce au commerce des épices que Hampi connut la gloire. Leur religion adorait deux dieux plus que d’autres : Vishnu et Shiva. Le sati était répandu à Hampi (séance au cours de laquelle les veuves s’immolaient sur le bûcher funéraire de leur mari). On a également retrouvé ici des inscriptions brahmanes faisant remonter le premier peuplement de Hampi au premier siècle après JC. Un foyer bouddhique devait exister à proximité.

Dans le quartier de Hampi Bazaar, le village est dominé par le temple de Virupaksha, le seul encore en activité. La tour monumentale appelée gopuram mesure 52 mètres de haut. D’une blancheur éclatante, elle est caractéristique des temples du Tamil Nadu.

L’attraction principale des ruines de Hampi est le temple de Vittala : il s’élève dans une immense cour entourée de galeries à piliers qui résonnent quand on les frappe : ce sont les « colonnes musicales ». Le char à quatre roues qui trône au coeur (en bas), est tiré par quatre éléphants. Les colonnes sont extrêmement travaillées (bas), entourées d’animaux mythologiques.

char du temple de Vittala


1
2
3

1 - temple de Vittala
2 - détail du temple
3 - baignade des buffles à la sortie du village

les colonnes extrêmement travaillées !

Située sur une plaine très aérée, l’ensemble de la Ville Royale témoigne de la puissance et de la richesse de l’ancien royaume. Cette belle enceinte est appelée Zanana. On peut y admirer entre autres le petit pavillon du Lotus Mahal (ci-dessous) qui tire son nom de la fleur de lotus sculptée au centre du plafond en forme de voûte ; l’architecture est un mélange réussi de style hindou et musulman. Tout en bas, les Etables des Eléphants forment un long bâtiment constitué de onze salles voûtées qui auraient abrité les éléphants royaux ! Pas mal non ? Le Roi avait en tout, dit-on, 800 pachydermes…

Lotus Mahal

Etables des Eléphants

Quelques-uns des 400 temples perdus dans les rochers… Immensité de Hampi…



[full_width]
Inde - Hampi, la merveille oubliée Inde - Hampi, la merveille oubliée Reviewed by RENOULT on 28 janvier Rating: 5

Aucun commentaire: