BREAKING NEWS

[5]

Featured

Ads Header

Honduras - Copan et ses stèles mayas



La cité de Copan se trouve à 600 mètres du niveau de la mer, dans l’actuel pays du Honduras. La rivière Copan, avec son fort courant et ses innombrables méandres, a malheureusement détruit beaucoup des monuments. Mais la vallée dans son ensemble regorge de sites archéologiques, ce qui montre que Copan fut une métropole très peuplée. Pas d’immenses temples et pyramides ici, nous ne sommes pas à Tikal ou à Uxmal. Non, juste des stèles, d’une beauté admirable, témoins de l’histoire de tout un peuple. Car les stèles racontent, les hiéroglyphes se lisent (pour ceux, petits veinards, qui savent les lire) comme un livre. D’ailleurs, le monument le plus célèbre de Copan est un livre à ciel ouvert, pourrait-on dire : le fameux escalier hiéroglyphique du temple 26… Pour nous, nous regrettons tout de même de ne pas avoir en face de nous les stèles originales, et arriver au Honduras coûte assez cher, surtout que le site en lui-même est le plus cher de tous les sites mayas… ils exagèrent un petit peu…

une des nombreuses stèles de Copan

Quel accueil ! Bienvenue au Honduras ! Bienvenue à Copan ! Des Aras rouges (Ara macao) à un mètre au-dessus des têtes, ces oiseaux si rares et spectaculaires… Bon, d’accord, ils sont semi sauvages, cela ne va pas compter dans notre liste des oiseaux vus dans le monde, mais c’est un joli spectacle tout de même.


1
2
1 et 2 - Ara rouge (Ara macao)

un escalier monumental part de la grande place pour aller sur la cour ouest. A son pied, la stèle N


1
2
3

1 - détails de la place principale
2 - Détail de la stèle N
3 - une stèle monumentale et son autel qui lui fait face

le jeu de pelote de Copan, aménagé au-dessus de nombreux édifices antérieurs par Waxaklajuun Ubaah K’awiil (tout un programme comme nom…)

L'escalier hiéroglyphique du temple 26 : il s’agit du document écrit le plus long de l’histoire préhispanique avec les codex. 55 contremarches qui contiennent 2000 hiéroglyphes racontant l’histoire de Copan, de la dynastie royale… L’escalier est bien entendu protégé, car extrêmement fragile.

une autre stèle admirable !

Pour terminer cette petite incursion au Honduras, nous flânons dans les ruelles du village de Copan, coloré et aux belles ruelles pavées. Les hommes, comme dans toute l’Amérique centrale, sont des adeptes du chapeau. Copan représentait la limite sud du territoire maya. Un vaste territoire à y bien penser, car nous sommes bien loin des terres yucatèques mangées par le soleil.


[full_width]
Honduras - Copan et ses stèles mayas Honduras - Copan et ses stèles mayas Reviewed by RENOULT on 25 janvier Rating: 5

Aucun commentaire: