BREAKING NEWS

[5]

Featured

Ads Header

France - Mont-Saint-Michel

Mont-Saint-Michel


Souvent appelé « Merveille de l’Occident », le Mont-Saint- Michel est mondialement célèbre par l’originalité de son site, la richesse de son histoire, les marées de la baie, la beauté de son architecture… C’est un îlot granitique d’un peu moins d’un kilomètre de circonférence et 80 mètres de haut. La digue qui le relit à la terre ferme date de 1877. Depuis des décennies le Mont s’ensable, puisque la mer dépose ici chaque année environ un million de mètres cube de sédiments ! L’homme y étant pour beaucoup, il a été question depuis des années déjà de rendre le Mont aux eaux libres, ce qui est chose faite désormais, avec un pont  permettant à nouveau le passage des courants entre la terre ferme et l’île.

Le Mont est longé par la rivière Couesnon, qui a été depuis longtemps canalisée, qui constituait jadis la frontière entre les duchés de Normandie et de Bretagne : le Mont est normand, ce qui n’est pas une mince affaire en matière de retombées économiques, le Mont-Saint-Michel faisant partie des monuments les plus visités en France.

L'amplitude des marées dans la baie est l’une des plus fortes au monde et peut atteindre par endroits 14 mètres de différence entre le niveau de l’eau à marée basse et celui à marée haute : comme le fond est plat, la mer peut se retirer jusqu’à 15 kilomètres ! La vitesse de remontée de la mer (tout de même pas comme un cheval au galop…) alliée aux courants rend la baie particulièrement dangereuse pour ceux qui s’aventurent trop loin à pied.

Vue depuis la digue ; l’abbaye occupe la plus grande partie du rocher. Au sommet, la statue de l’archange Saint Michel, réalisée en 1897 par le sculpteur Emmanuel Frémiet, domine l’église et les façades sévères des bâtiments abbatiaux. Le village s’est développé au pied jusqu’au XIVème siècle.

Histoire du Mont...  L’histoire du Mont-Saint-Michel aurait débuté en 708 lorsque Aubert, évêque d’Avranches, fit élever sur le Mont un sanctuaire en l’honneur de l’archange. Très vite, l’endroit devint un lieu de pèlerinage important. C’est au Xème siècle que les bénédictins vinrent s’installer à l’abbaye, tandis qu’un village se développait en contrebas. Le Mont fut une place forte imprenable durant la guerre de cent ans : ses remparts et ses fortifications résistèrent à tous les assauts anglais. Avec la Révolution vint la dissolution de l’assemblée religieuse et l’abbaye fut transformée en prison. Depuis 1979, le Mont-Saint-Michel est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

 L’église abbatiale et le cloître

Choeur gothique, élégant et lumineux, de l’église. Construite dans les premières décennies de l’an mil, l’église abbatiale fut installée au sommet du rocher, à 80 mètres au-dessus de la mer, sur une plate-forme de 80 mètres de long. La nef est romane mais le choeur, écroulé en 1421, a été reconstruit après la guerre de cent ans en style gothique flamboyant.

Le cloître, merveille du Mont, comme suspendu entre ciel et mer. Les arcades qui courent autour du jardin sont ornées de sculptures remarquablement fouillées. Les colonnettes, disposées en quinconce, donnent une impression de légèreté. Cette galerie permettait la circulation entre les différents bâtiments. Lieu de prière et de méditation, des processions s’y déroulaient durant les fêtes religieuses. Il permet l’accès au réfectoire, à la cuisine, au dortoir, entre autres. La neige tombait drue par moments lors de notre visite, ce qui est peu fréquent ! Ca donne des photos plutôt originales…

le cloître sous la neige


Bâtiments de la merveille et le réfectoire


1
2
3
4
5


1 - entrée fortifiée du Mont

2 - Vue extérieure des bâtiments dits « de la Merveille », avec le Réfectoire et le cloître.
3 - Entrée monumentale de l’abbaye, composée de deux hautes tours, en forme de bombardes dressées et reliées par des mâchicoulis.
4 - double cheminée de la salle des hôtes
5 - vue depuis le haut de l’abbaye

La belle salle des Hôtes, où l’abbé y accueillait les rois (Saint Louis, Louis XI, François Ier) et les visiteurs de marque. D’une longueur de 35 mètres, elle a des voûtes gothiques et présente deux nefs séparées par de fines colonnes. Lors des fastueuses réceptions, cette salle était divisée en deux par un grand rideau de tapisseries.

Le scriptorium des moines. Très vaste (26 mètres sur 18), la pièce est divisée en quatre vaisseaux par trois rangs de robustes colonnes. C’était la salle de travail des moines qui recopiaient ici les manuscrits enluminés, réchauffés par deux grandes cheminées. Les manuscrits de l’abbaye sont conservés à Avranches.

Des couleurs dignes d’une toile impressionniste pour cette vue de la baie dans laquelle se mélangent eau et sable. A l’arrière plan on distingue l’îlot de Tomblaine.

Le village et ses remparts

vue du Mont sous le soleil depuis les remparts. Les maisons datent du Moyen Age.

Murailles encerclant le Mont. Un peu de neige est venue s’installer sur le sable de la baie, ici à marée basse.
[full_width]
France - Mont-Saint-Michel France - Mont-Saint-Michel Reviewed by RENOULT on 22 janvier Rating: 5

Aucun commentaire: