BREAKING NEWS

[5]

Featured

Ads Header

France - le château de Vincennes et sa Sainte-Chapelle



La forteresse de Vincennes, à l’Est de la capitale, fut érigée à partir du XIVème siècle et est aujourd’hui le plus vaste château-fort royal subsistant, et celui en Europe qui possède le plus haut donjon. Tour à tour résidence royale puis célèbre prison, Vincennes a connu dans les années 1990 à 2000 un important programme de restauration qui a permis de montrer au public le donjon tel qu’il pouvait se présenter à l’époque. Au sein de ce qui s’apparente davantage à une cité fortifiée qu’à un simple château, on trouve également la Sainte-Chapelle, fondée en 1379 à la demande du roi Charles V afin d’y conserver les reliques de la Passion du Christ.

vue du coeur du complexe de Vincennes : le fameux donjon, parfaitement restauré, qui culmine à 50 mètres au-dessus de la cour ; il abrita la famille royale puis servit de prison à des hôtes célèbres

le donjon

Le donjon, d’une manière assez inhabituelle, n’est pas implanté au sommet d’une butte ou d’une colline, mais en plaine, sur un plateau calcaire, à quelques kilomètres à l’Est de la capitale. A l’époque, il était entouré de vastes forêts giboyeuses, dont le bois de Vincennes constitue de nos jours les seules reliques, la déforestation massive du XIXème siècle aidant. Un petit cours d’eau permettait d’alimenter les douves.

entrée du château de Vincennes, qui ressemble plus à une petite ville qu’à une simple forteresse

A l’origine simple manoir, le château a vite occupé la fonction qu’il devait remplir : accueillir la famille royale. Mais elle n’était pas seule ! En comptant les domestiques, les soldats de l’armée, une partie de l’administration du royaume, ce sont des centaines de personnes qu’il fallait loger. Un mur d’enceinte d’un kilomètre de longueur délimitait l’espace (photo ci-dessous). La place ainsi formée comporte le donjon central, des bâtiments militaires, administratifs, et une chapelle. Le donjon en lui-même est une place-forte dans la place-forte, avec son propre pont-levis et ses profondes douves. Le Roi et sa famille y logeaient aux premier et deuxième étages, au-dessus du niveau des réserves, et sous ceux destinés à l’armée.


1
2
3
4
5


1 - muraille principale du château
2 - les douves du donjon
3 - vue sur le donjon
4 - la coursive qui permettait de faire le tour des remparts du donjon à l’abri
5 - autre vue du donjon

C’est dès le XIIème siècle que le bâtiment devient résidence royale, sous le règne de Philippe Auguste. Saint Louis en partira pour sa croisade mais ne reviendra jamais. Au Moyen-Age, il est réaménagé par Charles V, et plusieurs Rois y meurent, dont Louis X. Plus tard, François Ier continuer à l’améliorer, Louis XIII s’y installe, puis Louis XIV avant que toutes ses ambitions ne soient tournées du côté de Versailles. Mais le donjon connaîtra une autre utilisation célèbre : celle de prison d’Etat, avec une capacité réduite (14 détenus au maximum).

des prisonniers de premier ordre...  Parmi les « hôtes » de marque qui ont visité Vincennes en tant que prisonniers, on peut citer le cardinal de Retz, Nicolas Fouquet, Raspail. Parmi les écrivains, Voltaire, le marquis de Sade, Mirabeau ou encore Diderot !

 salle principale du premier étage où logeait la famille royale


1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11


1 - plafond d’une cellule
2 - cellule avec graffiti laissés par les prisonniers
3 - une cellule
4 - pièce principale du premier étage
5 - un symbole évangélique dans un angle
6 - large pilier central
7 - cellule du marquis de Sade
8 - lettre écrite par le marquis de Sade à Vincennes
9 - détail d’une charpente
10 - atelier de lecture du Roi
11 - une clef de voûte ouvragée

le marquis de Sade à Vincennes...  le célèbre marquis restera onze ans emprisonné dans les cellules de Vincennes d’abord, puis à la Bastille, ce qui va lui laisser le temps d’écrire sa haine des bienséances et de la religion ; onze années à clamer son innocence, lui qui fut dénoncé pour en arriver là par une prostituée qui fut choquée de voir chez ce client peu ordinaire tant d’actions blasphématoires (il éjacula devant elle sur un crucifix par exemple…). Lui que ses gardiens appelaient le « numero 6″ écrira par exemple : « je suis enfermé dans une tour sous dix-neuf portes de fer, recevant le jour par deux petites fenêtres garnies d’une vingtaine de barreaux chacune ».

 la chapelle

C’est en 1379 que sa construction fut achevée par Charles V afin d’y abriter des reliques de la Passion du Christ. A la différence de la Sainte-Chapelle de l’île de la Cité dont elle reprend le plan, celle de Vincennes ne comportera qu’un seul niveau de vingt mètres de hauteur, et non deux. Le style architectural est le gothique flamboyant. Pendant très longtemps on pouvait y voir le baptistère de Saint Louis avant qu’il ne soit transféré au Louvre après la Révolution.

vue générale de la Sainte-Chapelle dont la façade ne fut achevée qu’au XVème siècle


1
2
3
4



1 - autre vue de la Sainte- Chapelle

2 - L’annexe qui était destinée à l’oratoire du Roi est actuellement occupée par le tombeau du duc d’Enghien, fusillé aux abords du château en 1804.
3 - vue d’ensemble de l’unique et haute nef
4 - la chapelle vue depuis le choeur

vue d’ensemble de cette majestueuse Sainte-Chapelle illustrant la beauté de l’architecture gothique flamboyante de ce XIVème siècle

A l’intérieur de la Sainte-Chapelle se trouvent le chef-d’oeuvre de l’édifice : la série de vitraux du XVIème siècle due à l’artiste Philibert Delorme et offerte par le Roi Henri II. Ils furent malheureusement quasiment entièrement détruits lors de la Révolution de 1789, et les quelques éléments à avoir survécu sont dans des musées. On connaît néanmoins, grâce à des dessins, la composition d’origine qui a pu être refaite. Douze panneaux historiés relatent les sept trompettes de l’Apocalypse.


[full_width]
France - le château de Vincennes et sa Sainte-Chapelle France - le château de Vincennes et sa Sainte-Chapelle Reviewed by RENOULT on 20 janvier Rating: 5

Aucun commentaire: