BREAKING NEWS

[5]

Featured

Ads Header

Etats-Unis - New York, le Metropolitan Museum


Fondé en 1872, le Metropolitan Museum of New York, ou Met (ça fait plus court) est un des plus grands musées au monde et, à l’instar du Louvre, ne peut se dévoiler en quelques heures de visite ! Somptueuse vitrine de l’Art placé sur la 5ème Avenue, contre Central Park, le Met propose un voyage inégalable depuis l’Antiquité égyptienne, grecque, romaine, en passant par la peinture européenne, l’art byzantin et j’en passe, dans oublier la section américaine. Un vrai coffre-fort parfaitement mis en valeur, dans des pièces larges, aérées. L’Amérique n’a pas une longue histoire artistique ? Qu’importe, elle a l’argent pour faire venir à elle des trésors du monde entier. Spectaculaire musée.

La façade du Met s’ouvre sur la 5ème Avenue. Le musée s’étend aujourd’hui sur 18 hectares !!

L’immense hall d’entrée du Met met tout de suite en appétit !

les collections de l’Antiquité

La collection égyptienne fait partie des plus belles au monde. On se promène de salle en salle avec une admiration grandissante, le summum étant atteint dans l’immense pièce du temple de Dendur, assurément le chef d’oeuvre du Met. Il s’agit d’un vrai temple, entier, offert aux Etats-Unis par le gouvernement égyptien en 1965 pour les remercier de leur participation dans les travaux titanesques de sauvetage de nombreux sites romains lors de la construction du barrage d’Assouan en 1954. Ce temple date de l’époque romaine, et fut commandé par l’empereur Auguste en l’an 15. Il est entièrement en grès et mesure 25 mètres de longueur. Quelques traces de couleurs ont été conservées sur les murs intérieurs. Les chiffres des collections égyptiennes sont évocateurs : 36000 pièces allant du paléolithique à l’époque romaine, réparties dans 40 galeries ! Les américains lancèrent de vastes expéditions sur place au milieu du XXème siècle.

Le Temple de Dendur, placé dans une immense verrière rien que pour lui.


1
2
3
4



1 - reconstitution d’une chambre funéraire
2 et 3 - intérieur temple de Dendur
4 - autre vue du temple de Dendur

Les Antiquités grecques et romaines ne sont pas en reste ! 35000 objets. Parmi cette orgie artistique, on ne peut pas ne pas jeter un oeil à la reconstitution des fresques de la Villa Fannius Synistor de Boscoreale, qui fit ensevelie comme Pompéi ou Herculanum par l’éruption du Vésuve en l’an 79.

Reconstitution d’une villa de Boscoreale avec des fresques richement colorées.

Une belle mosaïque représentant Daphné la tête ceinte de laurier.


1
2
3
4
5
6

1 - une galerie consacrée à l’Antiquité greco-romaine
2 - autre galerie
3 - un kouros grec
4 - une statue en bronze
5 - autres vues de la villa de Boscoreale
6 - salon noir dans une villa de Boscoreale

les collections de peinture

Même si la collection ne comporte que 2500 toiles, beaucoup sont des pièces immédiatement reconnaissables par tous, des oeuvres de maîtres comme Monet, Vermeer, Goya et tant d’autres. Exposée à part, la collection léguée par le milliardaire Robert Lehman est d’une extraordinaire richesse. Voici quelques toiles que nous avons pu voir au Met, avec un arrêt un peu plus long pour celles qui remportent notre totale admiration. (rangées par ordre alphabétique)

Jérôme Bosch, l’adoration des Mages, 1470. Trois anges installent un dais vert au-dessus d’une ruine transformée en grange, tandis qu’au fond à droite deux bergers passent la tête par une ouverture, se réchauffant les mains. Ils deviennent des témoins de la scène principale.


1
2
3
4
5
6
7
8
9

1 - Francis Bacon, trois études pour un autoportrait, 1979
2 - Max Beckmann, Beginning, 1949
3 - Giovanni Bellini, Madone et l’Enfant, 1480
4 - Giovanni Bellini, Madone et l’Enfant, 1470
5 - Sandro Botticelli, Annonciation, 1485
6 - Sandro Botticelli, dernière communion de Saint Jérôme, 1490
7 - Sandro Botticelli, trois miracles de Zenobé – 1500
8 - François Boucher – la toilette de Venus – 1751
9 - Peter Brueghel l’Ancien – chemin dans les bois avec voyageurs – 1607

Peter Brueghel l’Ancien – les moissonneurs – 1565. Cette toile du grand maître flamand fait partie de la série sur les mois. Les couleurs, chaudes, enveloppent les travailleurs dont certains travaillent tandis que d’autres font une sieste méritée à l’abri d’un arbre.


1
2
3
4
5


1 - Alexandre Cabanel – la naissance de Venus – 1875
2 - Canaletto – place Saint-Marc – 1720
3 - Canaletto – place Saint-Marc – 1706
4 - Caravage – la Sainte famille avec l’enfant Saint Jean – 1602
5 - Caravage – le reniement de Saint Pierre – 1590

Caravage - les musiciens – 1595. Deux des quatre personnages regardent de face le spectateur, dont un joueur accordant son luth et, à l’arrière-plan, un joueur de chalumeau (sorte de flûte) qui pourrait être Caravage lui-même, constituant ainsi un de ses premiers autoportraits. Le Cupidon à gauche, ailé et saisissant une grappe de raisin, est présent pour faire le lien entre musique et amour.


1
2
3
4



1 - Carpaccio – méditation sur la Passion – 1490
2 - Annibal Carrache – le couronnement de la Vierge – 1595
3 - Paul Cézanne – arbres et maisons près de Jas de Bouffan – 1885
4 - Paul Cézanne – Mont Sainte Victoire

Paul Cézanne – les joueurs de cartes – 1890. Cézanne a peint plusieurs toiles sur le même thème, réduisant au fur et à mesure le nombre de personnages représentés pour aboutir à deux. Dans cette version à quatre, la couleur froide bleue domine l’ensemble et fait ressortir les mains orange, marquant la grande concentration des joueurs.


1
2
3
4
5
6
7



1 - Chardin – les bulles de savon – 1733
2 - Corot – Diane et Actéon – 1836
3 - Courbet – femme avec un perroquet – 1866
4 - Cranach l’Ancien – le Jugement de Paris – 1528
5 - Cranach l’Ancien – le martyre de Sainte Barbara – 1510
6 - Cranach l’Ancien – Samson et Dalila – 1528
7 - Cranach l’Ancien – Venus et Cupidon volant du miel

Dali - les accommodations du désir – 1929. Cette oeuvre traite des angoisses sexuelles de Dali concernant une femme mariée qui est devenue son obsession : Gala, l’épouse du poète Paul Eluard. Il représente sept cailloux décorés de visions sur son avenir, pas très réjouissantes, entre têtes de lion et fourmis, qu’il utilise pour montrer la décadence.


1
2

1 - David – Antoine Lavoisier et sa femme – 1788
2 - David – général Etienne Maurice Gérard – 1816

David - la mort de Socrate – 1787. Le peintre s’attaque à une scène célèbre, la mort du philosophe grec Socrate, condamné par les Athéniens à boire la ciguë pour avoir perverti la jeunesse. Le philosophe, qui aurait pu s’enfuir comme le lui demandaient ses amis, mais a préféré respecter les lois de la Cité, est assis an centre de la toile, de face, l’index levé au ciel symbolisant sa doctrine Idéaliste (Platon est représenté de la même manière dans la célèbre toile de Raphaël l’école d’Athènes au Vatican). Platon est d’ailleurs représenté assis à gauche, n’osant pas regarder la mort de son maître qui attrape la coupe emplie de poison (Platon n’était pas présent lors de l’événement néanmoins).


1
2
3
4
5


1 - De Champaigne – Annonciation – 1644
2 - De Chirico – Ariane
3 - Degas – cour de danse – 1874
4 - Degas – exercice de danse à la barre – 1877
5 - De la Tour – Madeleine pénitente – 1640

De la Tour – la diseuse de bonne aventure – 1630. Le thème, caravagesque, met en scène un jeune garçon trompé, volé par des gitanes tandis qu’une vieille femme lui annonce son avenir. La femme an centre avec son visage blanc angélique ne doit pas tromper le spectateur puisqu’elle aussi participe au larcin, découpant la chaîne en or. L’oeuvre, magnifiquement exécutée, est un jeu de regards et de gestes.


1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11


1 - Dix – l’homme d’affaires Max Roesberg – 1922
2 - Duccio – Madone et enfant – 1290
3 - Dürer – Salvador mundi – 1505
4 - Dürer – Vierge à l’enfant avec Saint Anne – 1519
5 - El Greco – la vision de Saint Jean – 1608
6 - El Greco – le miracle du Christ soignant l’aveugle – 1570
7 - Ensor – le banquet de la Starved – 1915
8 - Ernst – Gala Eluard 1924
9 - Fra Angelico – Crucificion – 1420
10 - Fragonard – la lettre d’amour – 1770
11 - Fragonard – le baiser volé – 1760

Gauguin – la sieste – 1892. Gauguin a été impressionné par les femmes tahitiennes qu’il a rencontrées lors de ses séjours répétés aux Marquises. Il a travaillé longuement sur cette scène reposante, comme en témoignent les retouches (à la place du panier se trouvait un chien avant).


1
2

1 - Gauguin – la Orana Maria – 1891
2 - Gauguin – tahitiennes prenant leur bain – 1892

Giotto – l’adoration des Mages – 1380. Le maître italien est le précurseur de la peinture moderne, inventant littéralement la perspective, maîtrisant la profondeur et l’intensité dramatique. Il y a un avant et un après Giotto. Voir la page de Padoue pour plus d’infos sur ce peintre et son chef-d’oeuvre absolu, la chapelle Scrovegni.


1
2
3
4
5
6

1 - Goya – combat de taureaux dans une arène séparée – 1800
2 - Goya – José Costa y Bonells – 1810
3 - Goya – Manuel Osorio Manrique – 1787
4 - Greuze – la visite de Jupiter à Egine – 1767
5 - Greuze – les oeufs cassés – 1756
6 - Hals – le jeune Ramp et sa belle – 1623

Hopper – tables for ladies – 1930. Hopper place le spectateur directement derrière la vitre d’un restaurant de New York. Comme dans beaucoup de ses toiles, c’est la solitude humaine qui l’emporte : la serveuse, tout comme la caissière, sont perdues dans leurs pensées. L’homme discute avec une femme qui a ses deux coudes posés sur la table. Quant au titre de la toile, « tables pour dames », il renvoie à un changement récent dans la société américaine : les femmes sortent de plus en plus, peuvent aller manger entre amies au restaurant, voire même seules (avant, une femme solitaire assise à une table aurait signifié une prostituée). Hopper saisit donc le changement d’une époque.


1
2
3
4
5
6

1 - Hopper – bureau dans une petite ville – 1953
2 - Hopper – phare à deux lumières – 1929
3 - Ingres – Josephine princesse de Broglie – 1851
4 - Ingres – odalisque en gris – 1824
5 - Klimt – Mada Primavesi – 1912
6 - Klimt – Serena Pulitzer Lederer – 1899

Leger – trois femmes et un jardin – 1922. Il y a trois générations présentées ici : la grand-mère, la mère et la fille. Tout est impersonnel : les visages ne montrent aucune expression, le décor est non identifiable : le peintre montre sa fascination pour l’âge industriel et la toute puissance des machines. D’ailleurs, ses personnages sont souvent luisants comme des machines bien huilées.


1
2
3
4
5
6

1 - Leger – femme avec un chat – 1921
2 - Lippi – madone, enfant et deux anges – 1450
3 - Lippi – Saint Laurent entouré par des Saints – 1450
4 - Lorenzetti – Crucifixion – 1340
5 - Lorrain – les femmes troyennes mettent le feu à leur flotte – 1643
6 - Magritte – évidence éternelle – 1948

Manet – partie de bateau - 1874. Cette toile représentant un homme et une femme sur un bateau marque la nouvelle orientation de Manet pour l’impressionnisme. L’homme ne rame pas, il profite du vent qui souffle dans la voile. Manet peint ici en extérieur, influencé par son ami Monet : c’est rare pour lui, un vrai peintre d’atelier. Il voulait montrer l’attirance par la bourgeoisie parisienne des nouveaux loisirs, dont les parties de barque faisaient partie.

Mantegna – adoration des bergers – 1450. Dans cette oeuvre de jeunesse, Mantegna montre déjà l’immense étendue de son talent, avec des scènes d’un détail incroyable. De la même façon, les expressions des personnages sont d’une précision redoutable.


1
2
3

1 - Mantegna – Madone avec enfant, Seraphim et chérubin – 1460
2 - Mantegna – Sainte famille avec Marie Madeleine – 1495
3 - Martini – Madone et enfant – 1326

Matisse - jeune marin II – 1906. Matisse réalise ce portrait alors qu’il est en pleine période fauve. Le jeune homme représenté est un marin de Collioure de 18 ans. Les couleurs violentes, et le visage en forme de masque, sont typiques de cette période de Matisse.


1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12

1 - Matisse – espagnole harmonie en bleu – 1923
2 - Matisse – nature avec la peinture Danse – 1912
3 - Matisse – odalisque avec pantalon gris – 1927
4 - Matisse – oliviers à Collioure – 1905
5 - Meissonier – Friedland 1807 – 1861
6 - Memling – Annonciation – 1465
7 - Memling – Annonciation – 1480
8 - Memling – Vierge à l’enfant avec Sainte Catherine et Sainte Barbara – 1480
9 - Metsys – adoration des Mages – 1526
10 - Millet – meules de foin automne – 1874
11 - Miro – patate – 1928
12 - Miro – paysage animé – 1927

Modigliani – Jeanne Hébuterne – 1919. Modigliani a peint plus de 20 portraits de sa compagne, mais jamais nue. Elle porte ici une fine chemise blanche qui masque sa grossesse. Jeanne se suicidera le lendemain de la mort du peintre, emporté par la tuberculose.


1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11

12

13
15
16

14



1 - Modigliani – nue allongée – 1917
2 - Monet – Adolphe Monet lisant dans un jardin – 1867
3 - Monet – cathédrale de Rouen le portail – 1894
4 - Monet – champ de coquelicots près d’Argenteuil – 1875
5 - Monet – Ile aux fleurs près de Vetheuil – 1880
6 - Monet – jardin à Sainte Adresse – 1867
7 - Monet – la manneporte Etretat – 1883
8 - Monet – Manneporte Etretat – 1886
9 - Monet – les quatre arbres – 1891
10 - Monet – maisons sur l’Achterzaan – 1871
11 - Monet – matin sur la Seine près de Giverny – 1897
12 - Monet – meules de foin – 1891
13 et 14 - Monet – nympheas – 1919
15 - Monet – Vetheuil en été – 1880
16 - Monet – vue de Vetheuil – 1880

Monet – pont au-dessus d’une mare de nympheas – 1899

Monet - la grenouillère – 1869. Cette toile, une des premières dans le style impressionniste, présente le restaurant la Grenouillère, alors très en vogue dans le monde de la bourgeoisie parisienne : on accédait au minuscule îlot par des passerelles en bois glissantes qui provoquaient chutes et bains imprévus.


1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16



1 - Moreau – Oedipe et le Sphinx – 1864
2 - Munch – jeune femme au chapeau rouge dans un fjord – 1891
3 - Giovanni – Rome moderne – 1757
4 - Picasso – au lapin agile – 1905
5 - Picasso – Dora Maar dans un fauteuil – 1939
6 - Picasso – femme assise dans un fauteuil – 1909
7 - Picasso – Gertrude Stein – 1905
8 - Picasso – guitare et clarinette sur une cheminée – 1915
9 - Picasso – Harlequin – 1927
10 - Picasso – Harlequin assis – 1901
11 - Picasso – la rêveuse – 1932
12 - Picasso – le repas de l’aveugle – 1903
13 - Picasso – lecture à une table – 1934
14 - Picasso – nature morte avec une bouteille de rhum – 1911
15 - Picasso – nue debout en bord de mer – 1929
16 - Picasso – tuyau et nature morte – 1911

Picasso – homme avec une sucette – 1936. En mélangeant le thème de la vieillesse et de la jeunesse, Picasso montre son admiration pour Freud et propose une réflexion sur l’envie de retour à la jeunesse.


1
2
3
4
5
6

1 - Pissarro – la récolte pontoise – 1881
2 - Pollock – rythme automne number 30 – 1950
3 - Poussin – l’aveugle Orion se dirige vers le soleil levant – 1658
4 - Poussin – les compagnons de Rinaldo – 1633
5 - Poussin – Midas se lavant à la source de Pactole – 1627
6 - Poussin – St Pierre et St Jean guérissant les boiteux – 1655

Poussin - l’enlèvement des Sabines – 1633. Poussin réalise deux toiles sur le même sujet antique (l’autre est au Louvre). La scène est connue : Romulus, ayant fondé Rome, se retrouve sans femme et décide d’aller enlever les épouses de leurs voisins les Sabins. Les couleurs utilisées sont violentes, montrant la furie des Romains et l’intensité du rapt. Romulus, fondateur de la cité, domine l’ensemble à gauche, dans la position d’une statue antique.


1
2
3
4
5
6
7
8
9

1 - Raphaël – Madone avec enfant entourée par des Saints – 1504
2 - Rembrandt – Aristote avec le buste d’Homère – 1653
3 - Rembrandt – autoportrait – 1660
4 - Rembrandt – la toilette de Betsabée – 1643
5 - Renoir – les filles de Catulle Mendès – 1888
6 - Renoir – nue inclinée – 1883
7 - Renoir – figures sur une plage – 1890
8 - Renoir – mer et falaises – 1885
9 - Renoir – Versailles – 1900

Renoir - jeune fille au bain – 1892

Rousseau – le repas du lion – 1907. Rousseau, qui n’a jamais mis un pied dans la savane, ni dans la jungle, se sert de ses observations effectuées au Jardin des Plantes de Paris pour peindre ses scènes exotiques.


1
2
3
4
5
6
7
8
9
10



1 - Rubens – Rubens et sa femme Helena Fourment – 1635
2 - Rubens – Ste famille avec St François Anne et St Jean Baptiste- 1630
3 - Rubens – Venus et Adonis – 1630
4 - Signac – Collioure la plage de la ville – 1887
5 - Signorelli – Madone et enfant – 1605
6 - Titien – Filippo Archinto – 1550
7 - Titien – portrait d’un homme – 1515
8 - Titien – Venus et Adonis – 1530
9 - Titien – Venus et le joueur de luth – 1565
10 - Toulouse Lautrec – Tristan Bernard – 1895

Van der Weyden - Nativité – 1450


1
2
3
4
5
6

1 - Van Eyck – Crucifixion – 1435
2 - Van Eyck – Jugement dernier – 1435
3 - Van Gogh – Iris – 1890
4 - Van Gogh – la berceuse – 1889
5 - Van Gogh – les oliviers – 1889
6 - Van Gogh – premiers pas d’après Millet

Van Gogh – champ de blé avec cyprès – 1889


1
2
3
4
5
6
7



1 - Van Ruisdael – champ de blé – 1670
2 - Velazquez – Don Gaspar de Guzman – 1635
3 - Velazquez – le souper d’Emmaus – 1622
4 - Vermeer – allégorie de la foi catholique – 1670
5 - Vermeer – étude d’une jeune femme – 1665
6 - Vermeer – femme avec un luth – 1662
7 - Vermeer – une jeune fille endormie – 1656

Vermeer - jeune femme au pichet d’eau – 1662. Vermeer a peint de nombreuses scènes intérieures mettant en jeu des personnages près d’une fenêtre. Ici, le pichet d’eau symbolise la pureté de la femme.


1
2
3
4
5
6

1 - Veronese – enfant avec un lévrier – 1570
2 - Vigée le Brun – comtesse de la Chatre – 1789
3 - Vigée le Brun – Madame Grand – 1783
4 - Villers – Charlotte du Val d’Ognes – 1801
5 - Watteau – les comédiens français – 1720
6 - Watteau – mezzetin – 1718
[full_width]
Etats-Unis - New York, le Metropolitan Museum Etats-Unis - New York, le Metropolitan Museum Reviewed by RENOULT on 09 janvier Rating: 5

Aucun commentaire: