BREAKING NEWS

[5]

Autriche - Innsbruck, la capitale du Tyrol


Innsbruck (littéralement « le pont sur l’Inn » est la capitale du Tyrol autrichien, et la cinquième ville du pays. A presque six cent mètres d’altitude, elle jouit d’une situation extraordinaire au coeur des Alpes, dont elle est la deuxième plus grande ville après Grenoble. Si Innsbruck est mondialement connue pour sa pratique des sports d’hiver (la ville a accueilli à deux reprises les Jeux Olympiques), elle vaut aussi pour son architecture intéressante et ses jolies maisons comme l’Helbinghaus ou celle au Toit d’or.

l’orage de cette fin de journée estivale gronde et offre de belles couleurs

Goldenes Dachl

Commençons la découverte de la ville par son emblème : le Goldenes Dachl, ou maison au toit d’or. Achevé en 1500, l’édifice est mondialement connu pour son toit décoré de 2800 bardeaux de cuivre doré au feu, ce qui lui donne cette couleur éclatante. Il fut réalisé à l’occasion du mariage de l’empereur Maximilien Ier avec Bianca Maria Sforza, qui ont également par la suite utilisé ce balcon pour assister à des festivals ou des tournois. La balustrade du premier étage est décorée d’armoiries représentant les territoires appartenant à l’empereur. Quant aux deux fresques de 1500, elles mettent en scène deux chevaliers brandissant des drapeaux héraldiques : celui de l’Empire romain germanique et celui du Tyrol. Toutes ces décorations sont en fait des répliques, les originaux étant conservés dans un musée, eh oui !

la goldenes Dachl dans toute sa splendeur


1
1 - vue éloignée de la petite place et de la maison au toit d’or

Helbinghaus

A deux pas de la Goldenes Dachl, en face même, se trouve une autre célèbre maison : l’Helbinghaus. Même si la structure d’origine remonte au XVème siècle, l’édifice a beaucoup évolué par la suite. Elle connut les styles gothique puis baroque avant de recevoir son « givrage rococo » en stuc au début du XVIIIème siècle. La décoration est une surenchère d’encadrements, de masques, de volutes, de sculptures… ce qui en fait une vraie boîte à bonbons !

l’Helblinghaus

Cathédrale Saint-Jacques

Cet édifice religieux est à ne manquer sous aucun prétexte ! Edifié en lieu et place d’une ancienne église romane, la cathédrale du XVIIIème siècle, si elle ne paie pas de mine de l’extérieur, vous offrira dans sa vaste nef un des plus beaux exemples baroques de tout le pays. La façade en marbre, encadrée de deux tours, est assez austère. Seules quelques statues de saints du Tyrol encastrées dans des niches viennent égayer l’ensemble. Mais c’est la monumentalité intérieure qui tranche : l’immense coupole illumine le choeur et dirige le regard vers le maître-autel.
Les fresques des voûtes sont en trompe l'oeil, et célèbrent Saint Jacques, le patron de l’église : dans la coupole, on le voit en général céleste, un drapeau à la main, conduisant l’armée chrétienne espagnole contre les Maures. On le voit ensuite exhorter les fidèles à adorer la Vierge, ou encore intercéder au nom de la ville d’Innsbruck.

nef monumentale de la cathédrale baroque


1
2
3




1 - façade de la cathédrale
2 - fresques de la voûte
3 - la coupole

ruelles et autres bâtiments


1
2
3
4


1 - maisons dans la vieille ville
2 - petite ruelle
3 - une enseigne en fer forgé
4 - détail de façade



le palais de Hofburg a servi de résidence aux Habsbourg
[full_width]
Autriche - Innsbruck, la capitale du Tyrol Autriche - Innsbruck, la capitale du Tyrol Reviewed by RENOULT on 07 novembre Rating: 5

Aucun commentaire: