Derniers articles

Autriche - Graz, un centre ancien à l'Unesco

Graz, un centre ancien à l'Unesco

Graz est la deuxième plus grande ville d’Autriche après Vienne, et la capitale de la Styrie. Gardant une longue tradition de ville étudiante (45 000 sur les 300 000 habitants), sa vieille ville est un des centres anciens les mieux préservés du pays et est classé à ce titre sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1999. C’est une ville agréable, avec un climat quasi méditerranéen et bien plus ensoleillé que Vienne ou Salzbourg. Signalons aussi que la ville, qui possède un nom d’origine slovène, a toujours entretenu avec la Slovénie des rapports particuliers : Graz a toujours attiré les voisins, notamment pour l’Université, avant la création de celle de Ljubljana au début du XXème siècle.
la tour de l’Horloge, intégrée au château de la ville, domine Graz et offre un point de vue intéressant ; symbole de la ville, elle possède une curiosité puisque la grande aiguille indique les heures et la petite les minutes.

Le nom de Graz vient du slovène Grad, « petit château ». Le coeur de la ville est une petite colline boisée où s’implantera le château. Au pied coule la rivière Mur. Elle connut son âge d’or au XIVème siècle, lorsqu’elle devint ville de résidence des Habsbourg qui s’installa dans le château de Schlossberg. Au XVIème siècle, ce sont les artistes de la Renaissance italienne qui marquent de leur patte Graz, comme le Landhaus.
Herrengasse est une des artères principales du centre ancien, conduisant la place de l’hôtel de ville ; on distingue à droite la façade de l’église du « sang très pur »

L’église paroissiale du « sang très pur » (Stadtpfarrkirche) date de l’époque gothique mais fut baroquisée par la suite ; elle possède une toile du Tintoret, l’Assomption de la Vierge, ainsi que de belles voûtes croisées. Une curiosité sur un des vitraux du choeur, l’artiste a glissé, parmi les personnages de la flagellation du Christ, deux personnages anachroniques et plutôt de mauvais augure : Mussolini et Hitler. Ce n’est que quelques années plus tard que l’on s’en aperçut ! (voir photo ci-dessous).

1
2
3
4


1- façade avec clocher à bulbe baroque de la Stadtpfarrkirche
2 - nef Stadtpfarrkirche
3 - Tintoret, Assomption de la Vierge
4 - verrière : Mussolini et Hitler sont sur le 4ème panneau à droite en partant du bas

Gemaltes Haus, une des dernières maisons peintes de Graz ; la façade a été réalisée au XVIIème siècle par un artiste italien

La vieille ville fut ajoutée sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 1999 en raison de la coexistence harmonieuse des bâtiments typiques d’époques différentes et de styles variés. Graz est située à la confluence culturelle de diverses influences : l’Europe centrale, l’Italie, les Balkans. Elle a donc reçu un intéressant paysage culturel. 1000 bâtiments anciens du gothique au moderne constituent le centre.

1
2
3
4
5
6
1 - façade de l’arsenal, un des plus grands stocks d’armes au monde
2 - une ruelle du centre
3 - cour intérieure Renaissance du Landhaus, de 1557 : la patte de l’Italie !
4 - fontaine de la Hauptplatz, la place centrale
5 - un Saint Christophe sur une façade
6 - deux jolies façades ornementées de stucs

le Rathaus (hôtel de ville) ferme une partie de la place ; il a été reconstruit au XIXème siècle

Le Schlossberg est la colline dominant la ville de 123 mètres. Les fortifications du Xème siècle résistèrent aux troupes napoléoniennes mais le traité de Vienne qui suivit ordonné la démolition de l’ensemble. Seuls la Tour de l’Horloge, ainsi que le clocher, devenu un des symboles de la ville, furent rachetés par les habitants pour les conserver. Sous la colline a été creusé tout un réseau de galeries souterraines qui servirent à abriter la population lors des bombardements aériens de la seconde guerre mondiale. Pour y grimper, on a le choix entre les escaliers ou un ascenseur moderne taillé dans la roche.
la Schlossberg Platz donne sur un escalier raide qui conduit à la Tour de l’Horloge que l’on aperçoit bien

1
2
3
4



1 - l’ascenseur creusé dans la colline
2 - une vue sur la ville à mi-hauteur
3 - le clocher (Glockenturm) racheté par les habitants
4 - redescente sur la place par les escaliers

une vue étendue sur Graz depuis le sommet de la colline

La cathédrale (Dom) est un témoignage de l’époque gothique, même si quasiment toutes les fresques sur les murs extérieurs ont disparu. Le choeur possède un immense retable baroque.

1
2
1 - la cathédrale
2 - nef de la cathédrale

en bois ciselé et marqueté, voici la façade de la plus vieille boulangerie de Graz, de 1569 !

Aucun commentaire