BREAKING NEWS

[5]

Maroc - la ville impériale de Fès



Fès est une ville extraordinaire, à plus d'un titre. C'est sans aucun doute celle qui nous a le plus marqué au Maroc. Sa vieille ville, Fès-el-Bali, plus vaste zone piétonne au monde, et inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité, est en enchantement des sens ! Parcourir le lacis de ruelles étroites du vieux Fès, encombrées de toutes sortes de choses, et -bien entendu- s'y perdre est un moment fort de tout séjour en terre marocaine. Et toujours, au détour d'une venelle, une porte ciselée, une fontaine travaillée, une ancienne mosquée, une école coranique...

tannerie Chouara Fès
détail de la tannerie Chouara, la plus ancienne et plus spectaculaire de la ville, et qui remonte au XIème siècle !
A Fès, c'est le quartier ancien de Fès-el-Bali que l'on vient admirer, avec son histoire millénaire. Cette vieille ville fut en effet la capitale de la dynastie Idrisid au VIIIème siècle ! C'est d'ailleurs ici que se trouve la plus vieille université au monde, Al Karaouine. Il y a historiquement deux villes qui se sont développées simultanément des deux cotés de la rivière Fès : l'une fondée par Idris ibn Abdallah, avec de nombreux habitants qui fuirent un soulèvement à Cordoue, l'autre par son fils Idris II sur la rive opposée. Les deux cités furent unies au XIème siècle sous la domination Almoravide. Fès perdra alors son statut de capitale au profit de Marrakech.

Bab Boujloud
La porte Bleue, ou Bab Boujloud, marque l'entrée de la médina à l'ouest. Elle date du XIIème siècle et est décorée de stucs sculptés et d'émail bleu sur la partie extérieure (la couleur de Fès), vert à l'intérieur (couleur de l'islam).
Toute la médina est entourée de lourdes fortifications. Portes, murs crénelés, tours de guet, tout cela remonte à la période Almoravide du XIème, mais fut détruit puis reconstruit au siècle suivant par les Almohades. Les portes étaient gardées par des militaires et fermées la nuit.

Bab Boujloud
Bab Boujloud à l'intérieur, avec son émail vert
Ce qui fascine dans Fès c'est l'effervescence continuelle ! Tout grouille de vie ! Vous ne savez où regarder ! Les souks, très nombreux, se succèdent sans un temps mort. C'est simple, vous pouvez trouver de tout, sauf votre chemin... Le propriétaire de l’hôtel nous avait pourtant fait un beau plan bien détaillé, avec les principales ruelles et les principaux marchés, mais nous avons perdu le fil au bout de 10 minutes... Peu importe d'ailleurs, suivez le flux, laissez-vous transporter, guider, égarer, et l'expérience n'en sera que plus belle !  

Le souk, c'est le marché dans les pays arabes. Généralement en plein air, il peut, pour les plus vastes, être couvert. C'est l'équivalent turc du bazar. Les souks sont organisés en quartiers de corporations : vêtements, cuir, fer, légumes etc... Il est d'usage de marchander les prix proposés, cela fait partie de la tradition. 

souk Fès
un âne transporte des bouteilles de gaz ; l'animal est omniprésent dans les ruelles des souks

dans une ruelle
un souk couvert
marché aux légumes

Tannerie Chouara

Un des endroits les plus incroyables de Fès est le quartier des tanneurs. Il en existe trois dans la vieille ville, mais le plus célèbre est celui de Chouara. Vous trouverez toujours quelqu'un pour vous indiquer le chemin, mais ne soyez pas surpris si les routes sont diverses : il y a plusieurs points de vue possibles pour admirer les bassins, toujours sur une terrasse surplombante appartenant à une boutique. 
Chouara est la plus ancienne tannerie de Fès : XIème siècle ! Elle jouxte la rivière. C'est une des visites les plus courues de la ville : voir ces fameux bassins multicolores qui n'ont pas changé depuis des siècles. Certains sont remplis de colorants pour la teinte des peaux. D'autres, ceux avec du liquide blanc, servent pour la première étape : les peaux acheminées à dos d’âne sont trempées dans ces bains (mélange d'urine de vache, chaux vive, fientes de pigeon) afin de décomposer le cuir et de l'adoucir durant deux ou trois jours. La peau, devenue plus malléable, sera alors prête à recevoir le colorant dans les autres bassins.

bassins de chaux de la tannerie Chouara
bassins de chaux de la tannerie Chouara

Les colorants utilisés sont naturels, car les techniques utilisées sont centenaires. Du pavot pour le rouge, de l'indigo pour le bleu et du henné pour le orange. Il ne restera plus ensuite qu'à sécher les peaux au soleil avant de les travailler pour en faire des vêtements ou des sacs, manuellement.

tannerie Chouara Fès
vue d'ensemble de la tannerie : on voit bien les deux parties distinctes des bassins

Autre architecture

Fès, c'est aussi, à chaque coin de rue, des riads magnifiques aux portes ouvragées. Vous tombez sans arrêt sur des fontaines, des mosquées ou autres merveilles architecturales.



Parmi les monuments les plus importants du vieux Fès, ne pas manquer d'aller jeter un oeil à l'extérieur (entrée interdite pour les non-musulmans) du mausolée de Moulay Idriss. C'est une zaouia, un complexe religieux qui contient la tombe d'Idris II, le fondateur de la ville. Il est difficile d'avoir une vue d'ensemble car l'édifice, avec son immense minaret, le plus haut de la ville, est enserré de ruelles toutes plus étroites les unes que les autres.

mausolée de Moulay Idriss
une des portes d'accès au mausolée, d'une richesse étourdissante ! 
Cour principale épurée, avec sa fontaine centrale du XVIIIème siècle

La madrasa Bou Inania est, également, incroyable, et pour le coup on peut la visiter. Elle aussi possède un minaret, cas unique pour une école coranique à Fès. En effet, le lieu servait à la fois d'école mais aussi de mosquée le vendredi. La cour intérieure est extraordinaire, avec ses stucs et muqarnas.

madrasa Bou Inania
cour intérieure de la madrasa

Une madrasa est une école coranique, dont on retrouve les traces dès le Vème siècle ! Ces écoles sont édifiées afin d'assurer un enseignement religieux et général, et diffuser les doctrines sunnites en particulier. Les élèves sont toujours logés dans l'établissement. 

madrasa Bou Inania
autre vue de la cour principale avec le minaret


éléments de décor dans une des salles de prière
le décor est toujours incroyable !

Quant aux fontaines que nous avons évoquées plus haut, elles sont omniprésentes à Fès. On en dénombre plus de 70. Elles constituaient des points d'approvisionnement en eau absolument vitaux, à la fois pour les habitants, mais aussi pour les visiteurs. Certaines des mieux décorées sont classées et sont de véritables chefs-d'oeuvre.


dans le souk
fontaine Fès
une magnifique fontaine
une ruelle

[full_width]
Maroc - la ville impériale de Fès Maroc - la ville impériale de Fès Reviewed by RENOULT on 01 juin Rating: 5

Aucun commentaire: