BREAKING NEWS

[5]

Featured

Ads Header

Turquie - Bursa


Bursa, quatrième ville de Turquie avec ses 1,5 million d’habitants, est un gros centre industriel et culturel. Fondée par les Grecs qui lui donnèrent le nom de Pruse, elle connut ensuite un développement important du fait de sa situation sur l’ouest de la route de la soie : alors centre de production de cette matière noble, elle ne perdra plus jamais ce rôle de ville artisanale, même si Bursa, placée sur une faille sismique, fut détruite à plusieurs reprises par des tremblements de terre. Nous n’avons fait qu’un arrêt rapide dans cette ville pour y admirer deux monuments : la mosquée verte et son mausolée.

détail d’une des fenêtres de la Mosquée verte Yeşil Cami, ou mosquée de Mehmed I
détail d’une des fenêtres de la Mosquée verte Yeşil Cami, ou mosquée de Mehmed I

Mosquée de Mehmed Ier, Yesil Cami

La mosquée verte a été commandée par le sultan Mehmed Ier et fut achevée en janvier 1420. Elle fut malheureusement largement endommagée par des tremblements de terre, notamment celui de 1855. Beaucoup d’éléments de décoration ont été perdus. 
Ci-dessous : deux photos de l’entrée monumentale donnant sur un vestibule. Une inscription arabe sur une plaque de bronze surmonte la porte, elle-même placée sous un beau demi-dôme en mocarabes. Ce sont ces fameux nids d’abeille en stuc peint qui dégringolent du plafond comme des stalactites. Cette décoration est née en Perse au XIème siècle pour se diffuser dans le monde arabe (les plus beaux exemples sont certainement ceux des palais nasrides andalous). Ils sont là pour évoquer les ciels étoilés dans le désert… Quant à la petite fenêtre à la base du demi-dôme, elle permettait à la lumière de venir éclairer le vestibule où le sultan se tenait.


Une inscription arabe sur une plaque de bronze surmonte la porte, elle-même placée sous un beau demi-dôme en mocarabes

L’intérieur de la mosquée est décoré de faïences vertes, d’où le nom de l’édifice. Le hall de prières, que l’on voit sur les photos ci-dessous, domine de trois marches le vestibule. Les fidèles viennent s’agenouiller face au mihrab, la porte du paradis. Rappelons que le mihrab est l’élément principal de toute mosquée : en forme de niche, souvent très décoré, il indique la direction de la Ka’ba à la Mecque. Le mihrab de la mosquée verte est lui surmonté d’une rangée de douze mocarabes.

intérieur de la mosquée
intérieur de la mosquée

prière dans la mosquée
prière dans la mosquée

Détail du mur du vestibule, avec ses faïences vertes et son grand cercle rempli d’arabesques aux trois couleurs : blanc, bleu et doré.
1

1 - Détail du mur du vestibule, avec ses faïences vertes et son grand cercle rempli d’arabesques aux trois couleurs : blanc, bleu et doré.


Mausolée de Mehmed Ier, Yesil Türbe

Face à la mosquée se trouve le Mausolée vert, érigé sous le règne de son fils et successeur Mehmed II après sa mort dans la ville de Bursa en 1421. Ce mausolée, construit au sommet d’une petite colline, domine le reste du complexe. De structure hexagonale, il est surmonté d’un dôme semi-sphérique. Après le tragique tremblement de terre de 1855, le grande majorité des faïences vertes qui ont donné le nom au mausolée ont été détruites et remplacées. La porte d’entrée (photo ci-dessous) est surmontée d’un demi-dôme de mocarabes et faïences bleues et jaunes d’Iznik (qui a aussi fourni les célèbres faïences de la Mosquée Bleue d’Istanbul).

Yesil Türbe
entrée du Mausolée


Mausolée de Mehmed I
1
A l’intérieur, le tombeau de Mehmed I est richement décoré de faïences, tout comme la partie basse des murs.
2
détail des murs
3



1 - Mausolée de Mehmed I

2 - A l’intérieur, le tombeau de Mehmed I est richement décoré de faïences, tout comme la partie basse des murs.
3 - détail des murs

le mihrab au centre du mur est lui aussi somptueux
le mihrab au centre du mur est lui aussi somptueux

tombeau principal entouré de sept plus petits
tombeau principal entouré de sept plus petits

[full_width]
Turquie - Bursa Turquie - Bursa Reviewed by RENOULT on 27 novembre Rating: 5

Aucun commentaire: