BREAKING NEWS

[5]

Pérou - le lac Titicaca et ses îles Taquile et Amantani


Le lac Titicaca ! Encore un lieu de records : plus haut lac navigable au monde, juché à 3811 mètres, et plus grande surface d’Amérique du Sud avec ses 8400 km² (taille de la Corse)… Son nom vient de l’aymara Titi’Kharha, le « roc du puma », peut-­être en raison de sa forme. Haut lieu de la culture inca, il marque la frontière entre le Pérou et la Bolivie (la plus grande partie des eaux appartenant néanmoins au Pérou). Alimenté par de nombreuses rivières, sa profondeur moyenne dépasse les 100 mètres. Outre les paysages somptueux qu’offre le lac (la couleur du bleu profond laisse souvent l’impression d’être sur le bord de la mer), on y vient aussi pour découvrir quelques unes des nombreuses îles qui parsèment sa surface, plus de quarante, dont certaines sont habitées. Nous irons sur trois d’entre elles : les îles flottantes des Uros, Taquile et Amantani.

bateau traditionnel en roseau sur les îles des Uros 

Arrivée sur le bord du lac


lac Titicaca
1
2

1 - Immensité du lac
2 - la petite ville de Copacabana, côté bolivien

Iles des Uros

D'après une légende locale, les premiers habitants du lac Titicaca étaient les Uros, mais ce peuple est aujourd’hui disparu. Les quelques habitants que l’on voit encore sur les îles flottantes sont des indiens aymara de la ville de Puno qui se sont installés ici en perpétuant les traditions des Uros. Ils vivent sur des îles (plus de quarante) totalement artificielles, puisque faites de roseaux et de carex récupérés sur les berges du lac. Ces véritables maisons flottantes avaient un but défensif tout d’abord, et les habitants pouvaient vite s’enfuir en cas d’alerte et s’installer ailleurs. Les feuilles de carex sont tressées pour former un dense tapis de plus de deux mètres d’épaisseur. Les plus grandes îles (comme celle sur la photo ci­-dessous) peuvent accueillir jusqu’à dix familles, mais la plupart du temps, les îlots en comptent une ou deux. Le vaste tapis de végétaux est lui-­même accroché au fond du lac par une sorte d’ancre faite d’un morceau de bois.

Uros Titicaca
Une femme en habits traditionnels faits de laine pour se protéger du vent glacial qui souffle fréquemment sur le lac.

lac Titicaca
Pêche sur le lac

Ces îles pourraient n’être qu’éphémères si les habitants ne les entretenaient quasi quotidiennement. En effet, on estime qu’en quelques années, les roseaux pourriraient s’ils n’étaient pas changés continuellement. Le tourisme, qui s’est considérablement développé, a eu un effet pernicieux puisque les îles se détériorent encore plus vite et doivent donc faire l’objet d’un travail plus pénible, et constant. En contrepartie, les devises engendrées sont une manne non négligeable pour les habitants.



Autre utilisation de ce carex : les embarcations (photo de droite). Elles aussi font l’objet de tous les soins et sont essentielles pour se déplacer et aller pêcher (photo de gauche). Mais les bienfaits de la plante ne s’arrêtent pas là : à l’instar de la feuille de coca pour les populations de l’altiplano, les racines de carex sont utilisées de diverses manières, allant de la mastication pour lutter contre le mal d’altitude, la fatigue, et toutes sortes de douleurs.

Les Uros se considèrent comme les gardiens du lac Titicaca.


les îles flottantes des Uros
1
2
3

1 - les îles flottantes des Uros
2 - 3 - Une femme allume un feu pour cuisiner ; le foyer est séparé du sol végétal par une couche de pierres.

Les indiens actuels sont les témoins de cette époque malheureusement révolue. Ils perpétuent les gestes ancestraux, comme la fabrication des lourdes embarcations de plus d’une tonne.

Ile Amantani

Plusieurs îles sont éparpillées à la surface du lac, dont Amantani qui abrite, sur ses 9 km², un peu plus de 3300 habitants (800 familles) de descendants incas, dont la langue est encore le quechua. Les maisons sont en adobe.


ile amantani Titicaca
1
ile Amantani Titicaca
2
3
4

1 - arrivée dans le minuscule port d’Amantani
2 - La quasi totalité de l’île est aménagée en terrasses pour y cultiver des patates ou de la quinoa. L’élevage est également abondant.
3 - Coucher du soleil depuis le sommet de l’île, qui abrite les ruines d’un ancien temple inca dédié à la déesse Pachamama.
4 - attente pour aller visiter une autre île : Taquile

Il n’y a pas d’électricité ni de voiture sur l’île, et les habitants offrent régulièrement leur toit aux touristes dans des guesthouses, qui en retour leur apportent des denrées du continent.

Ile de Taquile

Autre petite île du lac, Taquile et ses 6 km² entièrement couverts de terrasses, preuve d’un long passé de travail de la terre pour les villageois. Elle est située à 35 km de Puno. Les vues splendides sur le lac à la couleur bleu foncé laissent l’impression d’être au bord de la Méditerranée.




Des paysages grandioses au coeur des Andes...

[full_width]
Pérou - le lac Titicaca et ses îles Taquile et Amantani Pérou - le lac Titicaca et ses îles Taquile et Amantani Reviewed by RENOULT on 16 mars Rating: 5

Aucun commentaire: