BREAKING NEWS

[5]

Featured

Ads Header

Autriche - Salzbourg, la patrie de Mozart



Salzbourg (Salzburg en allemand) est mondialement connue pour être la ville de naissance d’un des plus grands génies de la musique : Mozart. Mais c’est aussi une des cités baroques les mieux conservées du nord des Alpes, d’ailleurs inscrite depuis 1997 sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Son nom nous renseigne sur ce qui fit sa fortune : le sel. La ville du sel « salz burg », dès le 8ème siècle, contrôlait avec un droit de péage les nombreuses barges remplies
de sel qui passaient sur la rivière. Outre la ville basse avec ses nombreuses places et ruelles, ainsi que ses églises, il faut monter visiter le château qui domine l’ensemble et offre un superbe panorama sur les environs.

vue d’ensemble de la ville depuis la forteresse de Hohensalzburg, une carte postale habituelle mais dont on ne
se lasse pas ; la rivière Salzach se faufile vers l’ouest ; sur la droite de la photo, on distingue la colline des
Capucins, véritable poumon vert dans la ville


Tout rappelle Mozart, l’enfant de la ville, à Salzbourg ! Sa maison natale bien entendu, où il naquit en 1756, mais Mozart a également donné son nom à des rues, des places ou encore à l’aéroport de la ville. Lui et sa famille y resteront six années avant d’entreprendre leur « grand tour » de l’Europe afin de montrer à tous cet enfant prodige qui avait une oreille de génie dès trois ans… Un autre musicien célèbre est né dans cette ville : Herbert van Karajan, chef-d’orchestre qui tant de fois dirigea les oeuvres de son prédécesseur…


1
2

1 - la célèbre maison où naquit Mozart
2 - la plaque commémorative

Getreidegasse


Litteralement « l’allée des céréales », cette ancienne rue commerçante parallèle à la rivière est la plus célèbre de Salzbourg. Aujourd’hui piétonne, elle part de la maison de naissance de Mozart pour filer plein ouest vers Karajan Platz (tiens, tout ne se nomme pas Mozart...). On peut y admirer les fameuses enseignes en fer forgé qui donnent une belle homogénéité à la rue : car autant des centaines d’enseignes disparates peuvent vous saborder une architecture ou une perspective, autant ici, cela rend merveilleusement.

tout le monde joue le jeu des enseignes en fer forgé, comme ici pour la marque Zara


1
2
3
4

1 - l’enseigne de Mac Donald’s n’est pas mal non plus !
2 - vue d’ensemble de la Getreidegasse
3 - ah ! ce Mozart ! aimait-il le chocolat ?
4 - de beaux patios cachés dans la partie arrière de la rue

l’ancien hôpital Saint-Blaise, jouxtant l’église du même nom, sert depuis une trentaine d’année de cadre au
musée du jouet ; le bâtiment est collé à la haute falaise du Mönchsberg


1
2

1 - l’ancienne église de l’hôpital Saint-Blaise est un monument classé
2 - intérieur de l’église Saint- Blaise

Devant les écuries des princes-archevêques, aujourd’hui transformées en palais du festival, les chevaux avaient le droit à un abreuvoir de luxe, dans le plus pur style baroque ! entièrement décoré de fresques mettant en scène des chevaux (bien sûr !), une rampe en pente douce permettait aux animaux d’aller se désaltérer !


1
2
3
4
5
6
7
8


1 - vue rapprochée de l’abreuvoir
2 - le tunnel construit sous la colline du Mönchsberg
3 - le palais des festivals accueille de nombreux concerts et operas
4 - la collégiale de la ville est l’église de l’Université
5 - entrée de la collégiale
6 - ruelle
7 - place du vieux marché
8 - place Mozart avec statue de… Mozart

Residenzplatz est la plus grande place de Salzbourg : elle tire son nom du palais de la Résidence, et jouxte la cathédrale que l’on aperçoit en arrière-plan ; au centre de ce vaste carré, la fontaine baroque a été exécutée en 1660 et est la plus grande de ce type en Europe centrale


la cathédrale

Dédiée aux saints Rupert et Verdilius, la cathédrale de Salzbourg fut fondée dès 774 sur les restes d’un site romain avant d’être reconstruite en 1181 après un incendie. Le bâtiment que l’on visite de nos jours date du XVIIème siècle, dans le plus pur style baroque. Outre sa magnifique coupole, on peut y admirer les fonts baptismaux dans lequel Mozart fut baptisé le lendemain de sa naissance. On y accède en passant par trois arcades des côtés nord, sud et ouest. Ce sont les « arches de la cathédrale » qui font le lien entre le bâtiment et la Résidence d’une part, et l’abbaye de Saint-Pierre d’autre part. L’essentiel de la façade était en restauration lors de notre passage. Deux tours encadrent une façade en marbre.

la magnifique coupole octogonale de la cathédrale s’élève à plus de 70 mètres de hauteur : deux séries de fresques dépeignent des scènes de l’ancien Testament


1
2
3
4
5


1 - façade de la cathédrale
2 - nef
3 - vue de la coupole
4 - une partie des orgues de la cathédrale
5 - les fonts baptismaux ayant servi au baptême du nouveau-né Mozart remontent au XIVème siècle


Abbaye de Saint-Pierre

Il s’agit du plus ancien monastère du monde germanophone puisqu’il remonte au VIIème siècle. Salzbourg devint ainsi le principal point d’appui de la Chrétienté dans une Europe centrale encore très païenne. Si l’abbatiale bénédictine d’aujourd’hui n’a conservé que peu de choses de cette époque romane (un portail et la chapelle Ste-Catherine), tout le reste fut remanié dans le style baroque dès le XVIIème siècle. On est donc frappés en visitant cette église du contraste entre le porche roman austère et la vaste nef d’un blanc éclatant afin de mieux faire ressortir les éléments rococo.

la vaste nef baroque dont les fresques relatent la vie de Saint Pierre


1
2
3

1 - plafond de la nef
2 - coupole
3 - le portail roman de l’entrée tranche avec l’intérieur et demeure un des seuls vestiges de l’époque initiale de l’abbatiale

Jouxtant l’église, le petit cimetière Saint-Pierre est le plus ancien lieu d’inhumation des chrétiens de la ville. Situé dans un environnement pittoresque au pied de la falaise, il a toujours été un lieu d’inspiration pour de nombreux artistes. Il doit, tout comme l’abbatiale, remonter au VIIème siècle, uniquement au départ pour ses membres, même si la plus ancienne pierre tombale retrouvée est datée de 1288. Le cimetière possède également des catacombes creusées dans la falaise, qui ont dû servir, contrairement à ce que leur nom laisserait croire, davantage de lieu de rencontre entre chrétiens que de lieu de sépulture.

le pittoresque cimetière donne sur la falaise et le château de la ville


1
2

1 - vue sur l’arrière de l’église
2 - on distingue les catacombes dans la falaise


église franciscaine

L’église franciscaine fait partie des plus vieux édifices religieux de la ville : elle possède une nef romane d’origine, avec une voûte nervurée, tandis que le choeur est en style gothique tardif, doté d’une très belle voûte en étoiles. La transition est si brutale entre les deux que le visiteur a l’impression de visiter deux édifices en un !

la nef étroite, sombre et romane, s’ouvre sur un choeur plus large, lumineux et gothique : on aperçoit au fond les nervures étoilées


1
2

1 - détail du plafond
2 - maitre autel du XVIIIème siècle


Hohensalzburg

La forteresse de Hohensalzburg est perchée au sommet du Festungsberg, une petite colline au sud de la ville. Avec ses 250 mètres de longueur pour 150 de largeur, c’est l’une des plus vastes d’Europe. Si sa construction remonte aussi loin que le XIème siècle, ce n’était alors qu’un simple bâtiment en bois, qui fut progressivement agrandi les siècles suivants.

la forteresse de Hohensalzburg domine la ville


1
2
3
4


1 - rampe d’entrée de la forteresse
2 - peu après la porte d’entrée
3 - passage à travers les remparts
4 - avant de déboucher dans la cour principale


vue des appartements du prince-évêque (Hohe Stock) depuis la vaste cour au coeur de la forteresse


1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15

1 - cour intérieure du château
2 - la chapelle Saint- Georges et le superbe arbre qui trône au centre de la cour
3 - autre vue de la chapelle Saint- Georges
4 - intérieur de la chapelle Saint- Georges
5 - entrée de la forteresse principale conduisant aux appartements
6 - un canon rappelle l’usage défensif de la forteresse
7 - au premier étage, un intéressant musée présente des armes d’époque et des oeuvres religieuses
8 - vestiges de l’ancienne forteresse
9 - chapelle de l’archevêque Leonhard von Keutschach
10 - une porte d'origine
11 - vue sur la chapelle St-Georges
12 - une belle pièce à la voûte étoilée
13 et 14 - des machines de torture…
15 - siège de torture


la chambre du prince-évêque est la plus intime des pièces ; son magnifique lambris permettait de se protéger du froid ; la partie inférieure, aujourd’hui dénudée, devait être à l’époque recouverte de cuir et de velours.

La chambre d’or est la mieux ornée des pièces princières ; la décoration faite de vignes, raisins, animaux et feuillages, est exubérante ; là encore le cuir de la partie inférieure a disparu.

Le Hall doré est la pièce la plus vaste, démontrant que la forteresse a également servi de lieu d’habitation permanent, et non uniquement un refuge en temps de crise. La plafond à caissons est orné de boutons d’or symbolisant les étoiles dans le ciel.


1
2
3

1 - les toilettes étaient un luxe nouveau à l’époque
2 - riche poêle en faïence datant de 1501 ! c’est le plus beau du pays : il repose sur des pieds en forme de lions et est décoré de scènes bibliques.
3 - salle de torture qui en réalité ne servit jamais

une dernière vue depuis le sommet de la forteresse…
[full_width]
Autriche - Salzbourg, la patrie de Mozart Autriche - Salzbourg, la patrie de Mozart Reviewed by RENOULT on 14 novembre Rating: 5

Aucun commentaire: